Violences policières, l’escalade ?

Sous Macron, la police a tué deux fois plus que sous Sarkozy, et tiré cinq fois plus au LBD sur la population. Macron ne cesse de jouer au rempart contre « les extrêmes ». Pourtant, ces chiffres montrent l’extrême violence d’une politique policière assumée.

PNG - 58.6 ko

Par un sinistre hasard du temps, la France est appelée aux urnes juste un an après la mort de Nahel. Cette mort avait soulevé la colère d’une bonne partie du pays. Un pays qui vient aujourd’hui de voter à 35 % pour un racisme, et des politiques sécuritaires « décomplexées ». Dans ce contexte, l’actuel président de la République ne cesse de s’auto-proclamer rempart contre le « désordre des extrêmes ». Qui peut encore y croire ?

En mai 2022, Flagrant déni avait publié un comparatif des chiffres des violences policières pour chacun des derniers mandats présidentiels. La republication de ces données nous semble essentielle. Car deux indicateurs montrent que, dans l’escalade des violences policières, l’actuel président a franchi une marche colossale.

1. Les homicides policiers

D’après les décomptes de Basta.media, le nombre de personnes tuées aux mains de la police ou de la gendarmerie, sous Macron, a atteint un taux inégalé : presque deux fois plus que sous Sarkozy. Les dernières années Macron sont les plus violentes : une hausse brutale en 2020 (année du confinement) avec 40 morts, puis 52 morts en 2021, et à nouveau 39 morts en 2022. Pour l’instant, les chiffres de 2023 ne sont pas publiés.

2. Les tirs de LBD

Le deuxième escalier de la violence policière résulte d’une compilation de données effectuée par Flagrant Déni. Le nombre de tirs de lanceurs de balles dits « de défense » (LBD) a littéralement explosé. Sous Macron, sans même entrer les données (non publiées) de 2021, on obtient une moyenne de plus de 11 000 tirs : cinq fois plus que sous Sarkozy. En 2020, année « confinée », le nombre de tirs a été supérieur à 2016, année marquée par le conflit lié à la « loi Travail ».

Dans une phrase révélée par le journal Le Monde, le président de la République a déclaré, au lendemain de la dissolution de l’Assemblée nationale : « Je prépare ça depuis des semaines, et je suis ravi. Je leur ai balancé ma grenade dégoupillée dans les jambes. Maintenant on va voir comment ils s’en sortent… ». Dans l’imaginaire du pouvoir actuel, le langage politique et le langage guerrier ou policier, se confondent de plus en plus. Et c’est un langage qui tue. Car cette phrase, malheureusement, est loin de n’être qu’une métaphore.

Partagez la vidéo sur Twitter / Facebook / Instagram

PNG - 34.6 ko

Groupes associés à l'article

Flagrant Déni

  • https://www.flagrant-deni.fr
  • contact@flagrant-deni.fr
  • Autres infos : Twitter: @FlagrantDeni insta : https://www.instagram.com/flagrantdeni/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Flagrant Déni » :

>Violences policières, l’escalade ?

Sous Macron, la police a tué deux fois plus que sous Sarkozy, et tiré cinq fois plus au LBD sur la population. Macron ne cesse de jouer au rempart contre « les extrêmes ». Pourtant, ces chiffres montrent l’extrême violence d’une politique policière assumée.

› Tous les articles "Flagrant Déni"

Derniers articles de la thématique « Mouvement sur les retraites » :

>Violences policières, l’escalade ?

Sous Macron, la police a tué deux fois plus que sous Sarkozy, et tiré cinq fois plus au LBD sur la population. Macron ne cesse de jouer au rempart contre « les extrêmes ». Pourtant, ces chiffres montrent l’extrême violence d’une politique policière assumée.

>Conflit de classes inversé, l’épine dans le pied des luttes sociales

Hiver 2023, mouvement social contre la réforme des retraites. Fonctionnaires, salarié·e·s d’entreprises publiques, étudiant·e·s sont en grève et dans la rue. Caissier·ères, ouvrier·ères du bâtiment, femmes de ménage, livreurs deliveroo et autres salarié·e·s de la « deuxième ligne » sont au taf....

› Tous les articles "Mouvement sur les retraites"

Derniers articles de la thématique « Loi travail » :

>Conseils en manif : 2018

Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre. Face à la police, face à la justice... réduisons les risques ! Mise à jour du tract (dispo en pdf à la fin de l’article) de Témoins - la Caisse de solidarité.

>Loi Travail, un an après : analyse et perspectives

Après le mouvement contre la première loi Travail (2016), nous avons travaillé à quelques pistes d’analyse. Il nous semble que ces analyses, comme quelques propositions, peuvent retrouver une actualité dans le moment politique que nous vivons. Nous les proposons ici telles quelles, laissant...

› Tous les articles "Loi travail"

Derniers articles de la thématique « Manif » :

>Et maintenant ? // MAYDAY \\ podcast

Depuis les résultats inquiétants des partis nationalistes lors des élections européennes, depuis la décision de Macron de dissoudre l’assemblée nationale et de convoquer de nouvelles élections, jamais le fascisme pourtant déjà largement installé, ne nous avait peut-être fait aussi peur. Des...

>Rassemblement des fiertés - Tarare

Programme : 16h00 : Rassemblement à la Place de la Marché avec discours d’ouverture par les organisateur.ice.s de l’événement : le collectif PRIDE TARARE , les associations Nio Far et Plurielles. Toujours sur la Place du Marché : Stand d’information et des espaces de rencontre. 18h00 :...

› Tous les articles "Manif"

Derniers articles de la thématique « zbeul hiver 2018/2019 » :

>Les chiffres de l’IGPN, un iceberg des violences policières

Combien d’enquêtes ont été ouvertes pendant les manifs pour les retraites ? Ou pendant les Gilets jaunes ? Personne ne le sait ! Le ministère de l’Intérieur distille des chiffres tronqués, qui participent à l’invisibilisation des violences policières.

>Les hélicos de police sur le banc des accusés

Ce jeudi, le ministère de l’Intérieur devra s’expliquer devant le Conseil d’État. Il affirme ne pas enregistrer les images prises depuis le ciel, en dépit des preuves accumulées par le Comité.

› Tous les articles "zbeul hiver 2018/2019"

Derniers articles de la thématique « Gilets Jaunes » :

>🟡 La France en Jaune - 18/11 à 14h place Bellecour

Les 17 et 18 novembre, pour la 5e fois de leur existence, les groupes Gilets Jaunes de toute la France appellent l’ensemble des colères à se refédérer (sans étiquette partisane) contre le pouvoir libéral, répressif, écocidaire et fasciste qui nous opprime toutes et tous, avec ou sans gilet. A...

>L’industrie du complotisme

Vous en avez marre des conspirationnistes qui voient des lézards géants partout ? Et en même temps vous ne supportez plus la petite musique des médias qui traitent de "complotiste" chaque personne qui remet en question l’ordre établi ? Pour nourrir la réflexion des mouvements sociaux...

› Tous les articles "Gilets Jaunes"

Derniers articles de la thématique « Meurtre policier » :

>Police : abolissons son permis de tuer

Le meurtre de Nahel a replacé sur le devant de la scène les conditions dans lesquelles les policiers peuvent aujourd’hui faire usage de leurs armes. A travers une série d’enquêtes et de témoignages, Flagrant déni révèle l’opacité, le flou et la dangerosité des instructions relatives à l’usage de...

› Tous les articles "Meurtre policier"

Derniers articles de la thématique « Répression policière » :

› Tous les articles "Répression policière"