Meurtre policier

A lire sur d’autres sites Répression policière

Paul Rocher : « Une police démocratique est une contradiction »

« Que faire de la police ? » nous demandions-nous il y a deux ans dans le dixième de nos numéros papiers. Les appels à son abolition se multipliaient alors, en France comme aux États-Unis. Le mouvement Black Lives Matter, fondé en réaction aux meurtres d’Afro-Américains, les violences policières ordinaires et la répression du mouvement des gilets jaunes amenaient, plus largement qu’auparavant, à questionner l’existence même de l’institution policière. Le député France insoumise Ugo Bernalicis et la philosophe Elsa Dorlin, autrice de Se défendre, répondaient à nos questions : abolir, réformer, refonder : quelles perspectives concrètes ? « Que fait la police ? », se demande aujourd’hui l’économiste Paul Rocher dans un livre du même nom paru aux éditions La Fabrique — après avoir proposé, avec l’essai Gazer, mutiler, soumettre, une analyse de l’armement policier « non létal ». Et l’auteur d’avancer qu’il est tout à fait possible de « s’en passer ». Nous l’avons rencontré pour en discuter.

Mémoire Mémoire

Dans la nuit du 6 au 7 décembre 1986, Malik Oussékine assassiné par deux voltigeurs de la police

Dans la nuit du 6 au 7 décembre 1986 à Paris, en pleine répression du mouvement étudiants/lycéens, Malik Oussekine, 22 ans, était matraqué à mort dans le hall d’un immeuble parisien où il s’était refugié, par deux policiers « voltigeurs » motocyclistes. Dans cette même nuit, un autre jeune de 19 ans, Abdel Benyahia a été tué par un policier non en service à Pantin.

Mémoire

Le 21 novembre 2017 à Vienne, Joaïl, 19 ans poursuivi par la police meurt percuté par un train

Le 21 novembre 2017 à Vienne, Joaïl, 19 ans roule sans casque sur un quad. Les flics municipaux le prennent en chasse. Joaïl tente de les semer à pied en passant par des voies de la SNCF mais un train arrive et le percute. Après 5 jours de révoltes à Vienne, une première marche blanche et organisée par la famille qui se constitue en comité vérité et justice. Retour sur ce drame.

Analyse et réflexion Répression policière

Brigade Spécialisée de Terrain : programmées pour traquer

La loi « relative à la sécurité publique » de février 2017 qui assouplit largement les conditions d’ouverture du feu des policiers n’en finit pas de produire son cortège de drames. Le nombre de morts s’accélère. En 2022, pas loin d’une dizaine de personnes sont mortes, tués par des agents après des « refus d’obtempérer ».

Analyse et réflexion Répression policière

Les poids et les mesures

Le 28 février 2017, les socialistes votaient la dernière loi sécuritaire du quinquennat Hollande. Une série d’articles qui étendaient à l’ensemble des forces de l’ordre les règles d’ouverture du feu, jusque là dévolues aux gendarmes, qui leur permettaient d’allumer tout contrevenant pour refus d’obtempérer. Un genre de permis de tuer qui les autorisait à tirer sur un véhicule en fuite qui aurait pu, dans cette dimension ou une autre, mettre en danger la vie d’un quelconque pandore.

Brèves Migrations / Sans-papiers

[Nice] Meurtre d’une personne migrante par un policier francais à la frontière italienne

Dans la nuit du 15 Juin, une personne de 35 ans a été tuée d’une balle dans la tête par un policier français de la PAF (Police aux Frontières). Un van avec 8 personnes, parmi lesquelles certaines sans documents valides pour la police, a traversé la frontière à 2 heures du matin. La police a poursuivi le van jusqu’au quartier des Moulins à Nice. C’est là qu’elle a fait feu à 4 reprises. Une personne a été touchée à la tête et est morte quelques heures après à l’hôpital.
Ceci est un (...)

Infos locales Répression policière

Samedi 11 Septembre : Projection et discussion autour de la présentation du livre « Wissam vérité » par Farid El Yamni

En soutien aux « Collectifs Justice et vérité », le « Collectif Dar Harraga » vous invite à l’atelier des canulars, ce samedi 11 Septembre à 18h pour une projection et une discussion autour du livre "Wissam vérité" par Farid El Yamni . La projection du film « À nos corps défendants », ainsi que la présentation du livre " Wissam vérité" seront suivies d’une discussion avec Farid El Yamni, Nadia Elabdani et Ian B.

A lire sur d’autres sites Répression policière

Yanis, 16 ans, est décédé au CHRU de Tours après une course poursuite avec la BAC de Blois

Le 16 mars 2021, en soirée, la brigade anticriminalité (BAC) de Blois engage une course poursuite avec une voiture qui refuse un contrôle pour « excès de vitesse » selon François Pesneau, préfet de Loir-et-Cher, et Frédéric Chevallier, procureur de la république de Blois. Yanis, 16 ans, en est éjécté lorsque celle-ci percute deux autres véhicules. Hospitalisé au CHRU Trousseau de Tours, il est décédé jeudi 18 mars.

Infos locales Répression policière

Samedi 20 mars - Printemps des libertés #3 - Marche Vérité et Justice

Dans le cadre de la journée internationale contre le racisme et les violences policières, carcérales et judiciaires, à l’appel du Réseau d’entraide Vérité et Justice, le collectif « NON à la loi sécurité globale » au côté de l’Association des victimes des crimes sécuritaires, appelle donc à une nouvelle journée de mobilisation ce samedi 20 mars, à 14h au départ du TNP occupé pour réclamer justice et réparation pour les familles de victimes, dire « Stop à l’impunité et à loi Sécurité Globale qui a pour objet de la sceller » !

Infos locales Répression policière

Émeutes à la Duchère : les flics blessent grièvement un jeune de 13ans puis répriment le quartier qui se révolte

Hier, mercredi 3 mars 2021 un jeune de 13 ans a fait une chute en scooter dans le quartier de la Duchère et est grièvement blessé, probablement percuté par une voiture de police banalisée. Face aux demandes d’explication des habitants, les flics balancent des lacrymos. Le 4 mars, la révolte reprend de plus belle. En face la répression.

A lire sur d’autres sites Répression policière

[Rennes] La course-poursuite de la police tue un motard sous le pont de Nantes

Dans la nuit de samedi à dimanche, la Brigade Anti-Criminalité (BAC) s’est encore retrouvée impliqué dans la mort d’un jeune homme d’origine antillaise. Les quelques informations délivrées par le procureur de la République de Rennes, par la police et les médias répètent encore et toujours le même schéma : criminalisation de la victime et minimisation des actes de la police. Nos pensées vont à la famille et ami·es de la victime qui, en plus du deuil de leur proche, vont devoir faire face à la désinformation médiatique.

A lire sur d’autres sites Répression policière

En 2020, 27 décès suite à une intervention des forces de l’ordre, dont 12 pendant le confinement !

Qu’elles soient soit légitimes, discutables ou illégales, Basta ! poursuit son recensement des interventions policières létales. 27 décès sont survenus en 2020 dont onze tués par balles – deux lors d’opérations anti-terroristes – et sept suite à un « malaise » en détention ou asphyxiés lors d’une interpellation. Voici le bilan que l’IGPN se refuse de faire.

| 1 | 2 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info