Libération de prisonniers politiques à Oaxaca au Mexique

1088 visites
Oaxaca

Depuis le début du mois de décembre, deux prisonniers politiques ont été libérés pour faute de preuves. Puis, le 14 décembre, 24 des 150 personnes arrêtées le 25 novembre 2006, encore en attente de jugement, ont été relaxées. Souvent après avoir passé des mois en prison, quand ce n’est pas l’année entière.

Correspondance sur place d’une personne lyonnaise amie

JPEG - 35.7 ko

Le 21 novembre, Horacio Sosa Villavicencio, arrêté le 4 décembre 2006 en même temps que son frère Flavio Sosa (conseiller de l’Assemblée Populaire des Peuples de Oaxaca, très médiatique) est libéré par le tribunal supérieur de justice de Oaxaca de Juarez. Il semble que deux policiers se soient rétractés et, faute de preuves, le juge a dû ordonner sa libération. Il aura passé près d’un an dans les geôles mexicaines.


Le 13 décembre, Wilber Ramón Aquino Aragón, arrêté le 10 janvier 2007 pour tentative d’assassinat sur un chauffeur de taxi qu’il n’avait jamais vu, est libéré. « Faute d’éléments » accréditant ce supposé délit, le juge l’a déclaré innocent et l’a libéré. Il a passé en tout 11 mois en prison. Cependant, appuyé par la LIMEDDH de Oaxaca, il tente actuellement de « procéder conformément aux traités et conventions internationaux, pour demander la réparation du dommage causé et que soit déclarée la responsabilité des autorités gouvernementales concernant la violation de ses droits essentiels ».

JPEG - 15.9 ko

Le 14 décembre, 24 des 142 personnes arrêtées le 25 novembre 2006 - et envoyées dans les prisons de moyenne sécurité de Nayarit - ont été relaxées et déclarées innocentes des délits dont on les accusaient (sédition, émeutes, incendies, rébellion, ...). Les 4 derniers prisonniers du 25 novembre étaient sortis le 4 mai dernier. Les 142 restaient sous liberté conditionnelle, grâce au paiement d’une caution équivalente à 18 000 euros (280 000 pesos mexicains, sachant que le salaire moyen mensuel s’élève à environ 150 euro). Les cautions avaient été payées par diverses organisations membres de la APPO, ou par des banques spécialisées dans le prêt de cautions pénitencières (sic).
Ces 24 personnes attendent maintenant le papier officiel qui leur permettra de récupérer leur argent. Il semble que les actions du « comité 25 de Noviembre », ayant eu lieu les 15 et 25 novembre derniers, aient porté leurs fruits.

Et au jour où Sarkozy s’allie avec le président du Mexique, Felipe Calderón, pour échanger Ingrid Bétancourt contre du pétrole, il reste encore des comp@s sous liberté conditionnelle et 6 copains prisonniers politiques dans les prisons de Oaxaca :

- Víctor Hugo Martínez Toledo
- Miguel Ángel García
- Jaciel Cruz Cruz
- Flavio sosa Villavicencio
- David Venegas Reyes (« el alebrije »)
- Adán Mejía López

Il n’est pas prévu de sortie imminente en ce qui les concerne, leurs arrestations ayant été bien préparées.

¡ LIBERTAD A LOS PRESOS POR LUCHAR !

Liberté pour tous les prisonniers politiques !

P.-S.

Un film de Mal de Ojo TV retraçant les évènements du 25 novembre 2006 est disponible sur cette page : La pesadilla Azul (espagnol sous-titré en anglais).
Voir aussi Compromiso Cumplido, sur la répression, et La rebelión de las oaxaqueñas, sur l’organisation des femmes de Oaxaca (les deux en espagnol ou en anglais)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Oaxaca » :

>Il y a 15 ans : la commune d’Oaxaca

Alors qu’en 2021 nous fêtons le 150e anniversaire de la Commune de Paris, il y a quinze ans, en 2006, le Mexique connaissait un mouvement social d’une ampleur sans précédent depuis la révolution mexicaine de 1910. Une grève enseignante allait embraser l’État d’Oaxaca pour déboucher sur une remise...

>[VIDEO] Lutte de classe à Oaxaca 2016

Vidéo en provenance de camarades du Mexique. Cette vidéo a été élaborée par des militants mexicains au moment où les faits se produisaient, juste après le massacre de Nochixtlan, dans l’état d’Oaxaca, le 19 juin 2016, quand la police a ouvert le feu contre des manifestants qui bloquaient une...

› Tous les articles "Oaxaca"