Lorsque la politique des transports urbains rime avec exclusion et contrôle social

1554 visites

« Le nombre de fraudeurs qui voyagent sur le dos des contribuables et des clients est devenu inacceptable » Bernard Rivalta, président (PS) du Syndicat des transports de l’agglomération lyonnaise (Sytral) - 20 minutes du 15 septembre 2004. Clap, clap, clap... Voilà une belle leçon d’hypocrisie politicarde !

Il y aurait donc des gens dans ce bas monde qui profiteraient de la crédulité des « bons citoyens » pour arrondir leur fin de mois ? Des gens un peu comme le groupe Kéolis qui reçoit 4.6 millions d’euros par an pour la gestion du réseau TCL ? Non, çà, il ne faut pas le dire, la précarisation des travailleurs-euses, c’est légal mais pas la fraude ! Donc, le Sytral nous concocte un ambitieux projet pour lutter contre ces maudit-e-s fraudeurs-euses moyennant l’installation de 700 portillons en verre pour la modique somme de 45 millions d’€uros (Le Monde - 22-09-2002).

C’est la station Masséna (6e) qui va servir de test. Les travaux doivent débuter en octobre et s’achever en février. Dés mars 2005, les stations Hôtel-de-Ville, Part-Dieu, Bonnevay et Gare-de-Vaise seront concernées par ce projet.

En parallèle, les montées dans les bus se feront par l’avant à partir de 2006 et les contrôles dans les trams seront renforcés ; un arsenal répressif bien rôdé pour que la fraude baisse de 14 % à 5 % dans un premier temps. Mais alors que 75 % du prix du transport est assumé collectivement (les impôts et la taxe sur les transports) le prix du billet, lui, n’en représente que 25 %... Ces chiffres ouvrent des perspectives alléchantes sachant que Bernard est payé à dire des conneries, Kéolis à s’étouffer avec du champagne et nos cher-es contrôleurs-euses à paupériser encore plus les précaires et au passage à faire le « ménage » parmi les sans-papiers.

Frauder n’est pas jouer, c’est une nécessité

François Thonier est passé devant la Cour d’appel de La Rochelle le 13 septembre dernier après avoir écopé d’une amende de 800 € et de 770 € de dommages et intérêts à verser à la SNCF. Il n’est pas le seul à ce jour à avoir subi de plein fouet les conséquences de la Loi sur la Sécurité Intérieure (nov. 2001) avec l’instauration du délit de « fraude habituelle ». Avec Sarko, l’avantage c’est que c’est simple : 10 infractions = 1 délit soit jusqu’à 7 500 € d’amende et 6 mois ferme dans tes dents. À Lyon d’ailleurs, on a déjà notre martyr (!) : un SDF condamné à 2 mois ferme pour ce délit.

Mais là heureusement il y a notre super Gégé Collomb qui est vachement contre la répression de ce gouvernement réactionnaire de droite et qui du coup s’est dit (inspiré par son unique connexion synaptique de gauche molle) que si le métro était tout fermé y’aurait plus de fraude... Cette idée s’inscrit directement dans la politique des transports que Lyon connaît depuis maintenant plusieurs années. La carte Técély l’avait brillamment précédée en rendant plus visibles les fraudeurs-euses, ce qui permettait d’instaurer un climat de surveillance réciproque entre tous et toutes les usagers-ères. Surveiller son voisin, le regarder d’un air condescendant quand il ne fait pas bip ou même le dénoncer sont autant de gestes quotidiens dont le citoyen lambda devrait se sentir imprégné et qui sont récompensé chaque jour par le biais des campagnes anti-fraude dont les pauvres sont la cible privilégiées.

Et pendant ce temps l’accès est libre et gratuit à Hasselt (Belgique - 70 000 hab.), à Compiègne (Oise - 30 000 hab.), à Issoudun (Indre - 18 000 hab.), Vitré (Ille-et-Vilaine - 16 000 hab.)... et d’autres diront que c’est utopique.

kartochka

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Collectif TCL » :

>Défaites vos idées toutes faites sur l’accès gratuit pour tous et toutes !

« Frauder n’est pas jouer, c’est trop souvent une nécessité !... » RÉPRESSION CONTRE LES PAUVRES Les « services publics » des transports à l’avant garde de la lutte contre les pauvres ? Mise ne place en novembre 2001 sous le gouvernement Jospin, la Loi de Sécurité Quotidienne (LSQ), sous prétexte de...

› Tous les articles "Collectif TCL"

Derniers articles de la thématique « Droits sociaux - santé - services publics » :

>[Radio Canut] Du fric pour l’hôpital public !

Entretiens croisés avec un pneumologue et une addictologue sur l’épidémie de coronavirus et ses conséquences sur le système de santé, sur les soignant·es et sur les populations les plus précaires. Ou comment des décennies de casse de l’hôpital se payent...

› Tous les articles "Droits sociaux - santé - services publics"

Derniers articles de la thématique « Apartheid social » :

 Minguette blues » : aux origines de l’antiracisme moral

Le texte qui suit a été écrit en octobre 1984 et publié dans le premier numéro de la revue Os Cangaceiros paru en janvier 1985. Il parle des événements qui, à partir des émeutes de 1981 jusqu’à la « Marche contre le racisme et pour l’égalité des droits » fin 1983, marquent le début des années 80. On y...

› Tous les articles "Apartheid social"