Manifeste des plaques électriques

2107 visites

Le système est vraiment bien foutu !
Consommateurs/trices de plaques électriques de tous les pays, UNISSONS-NOUS !

Le système est vraiment bien foutu !

La mondialisation libérale, on peut tout lui reprocher, d’avoir ses magouilles, ses gouvernements collabos, ses exécuteurs à l’OMC, ses accords secrets, ses élections bidons, ses démocraties qui n’en sont pas, ses milices organisées, enfin bref, tout ce qu’il faut pour produire des précaires, des « indigènes », des pauvres, des sans-papiers, des zonard-es, des intérimaires, des smicard-es, des « commis de », des enfants-soldats à l’autre bout du monde, des familles expulsées, de l’effet de serre et ces catastrophes climatiques qu’on dit « naturelles », du nucléaire, des colonisations autrefois religieuses, maintenant économiques...

Et nous ?

Nous qui sommes sans le sou, malgré nous, nous chauffons nos pâtes achetées à Carrefour sur une plaque électrique Darty, parce qu’on n’a pas les moyens d’installer le gaz, même si on sait que chaque fois qu’on fait çà, on se branche sur un « système global », que le courant qui parvient jusqu’à nos petites plaques électriques vient directement de la centrale nucléaire à 50 kms, ou pire, qu’il à été racheté par EDF au bon prix de la concurence à des pays « en voie de développement » - parce que naturellement, Nous, nous sommes « développés ». Et qu’après çà, on s’achète des fringues « Made in Taiwan » fabriquées par des gamins de douze ans, parce qu’on n’a pas le choix, c’est ce qu’on trouve de moins cher. Puis, comme le veut la coutume, on prend une douche par jour, avec l’eau que l’Afrique n’aura pas. Et par bonne conscience on va voter contre Le Pen au second tour.

Tout ça pour quoi ?

Comme tout le monde n’a pas les moyens de manger « bio » tous les jours, ou n’a pas la chance d’avoir un jardin pour soutenir la décroissance, eh ! bien, finalement, au prix du fromage, les pâtes on les mangera à l’huile d’olive et les fringues qu’on a achetées, on les utilisera pour aller au boulot et vendre d’autres fringues pas chères à d’autres précaires dans un magasin climatisé... Et de surcroît, nous survivons à tout çà dans un pays où la Constitution permet d’avoir comme premier ministre un aristocrate qui n’a jamais été élu nulle part.

Le système est vraiment bien foutu !

Quelles solutions ?

Tout ce système là, c’est comme une bulle, une énorme bulle qui englobe tout et que certains nomment « Mondialisation ». La droite cherche à faire croître cette bulle, sans limites et sans percevoir que plus cette bulle prend de la place, moins il y en a pour nous, humains. Les sociaux-démocrates « de gauche » cherchent à rendre cette bulle plus humaine. En fait, ils agissent dans cette bulle, mais sans la remettre en question.

Mais c’est nous, consommateurs/trices malgré nous de plaques électriques, qui avons la responsabilité de changer tout çà.

Et cette responsabilité, nous l’assumons entièrement et cette bulle, elle explosera.

Si pour çà nous devons proposer autre chose, nous le ferons,

Si pour çà nous devons nous battre, nous le ferons, à coups de plaques électriques s’il le faut,

Et s’il faut que nous mêmes, entre consomateurs/trices de plaques électriques, nous devons être parfois en conflit pour avancer, alors nous le ferons aussi.

Consomateurs/trices de plaques électriques de tous les pays, UNISSONS-NOUS !

Signez le manifeste en cliquant ici !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Ecologie - nucléaire - alternatives » :

› Tous les articles "Ecologie - nucléaire - alternatives"

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

› Tous les articles "Salariat - précariat"