Occupation de la direction régionale de Pole Emploi contre France Travail

797 visites

Communiqué de presse suite à l’occupation de la direction régionale de Pole Emploi par l’assemblée des intermitent·es le 02/11/23

Suivi: 4 mises à jour. La plus récente en premier | la plus ancienne en premier
  • Occupation levée

    Après un accusé de reception d’une demande au ministère.
    Prochain RDV : lundi 6 novembre, 18h bourse du travail pour une réunion d’information sur la réforme.

  • Encore en cours

    JPEG - 111.1 ko
  • Toujours rejoignable

    Les occupants sont montés dans les étages et parlent avec le directeur régional de pôle emploi (qui d’un coup n’est plus absent).
    Ils exigent qu’il contacte le ministère du travail pour demander un positionnement.

  • Appel à rejoindre l’occupation

    Cette occupation a lieu actuellement. Appel à la rejoindre au 13 rue Crépet, 69007.
    L’objectif est de pousser le ministère à se positionner vis à vis des négociations sur l’assurance chômage.

Nous, intermittent·es, chomeur·euses, précaires, occupons la Direction Régionale de Pôle Emploi.

En effet, depuis plusieurs semaines, le MEDEF et le gouvernement organisent le saccage de l’assurance chômage. Le 28 septembre, le MEDEF a exigé, par le biais d’une lettre de cadrage honteuse, des économies de 15% sur le dos des travailleur·euses de la culture et du spectacle. Bien qu’un accord a été signé entre nos syndicats de salariés et les représentent des employeurs du spectacle, le gouvernement et le patronat souhaitent s’attaquer aux annexes 8 et 10 de l’assurance chômage dont dépendent les intermittent·es du spectacle et de l’audiovisuel.
Cette demande du gouvernement, à contre-sens de la réalité de nos emplois précaires et discontinues, intervient qui plus est en période d’inflation galopante. Face à cela c’est une revalorisation de nos droits que nous exigeons !

Cette attaque s’inscrit dans une offensive globale du gouvernement contre les exploité·es. Depuis plusieurs mois il annonce la création d’une nouvelle entité coercitive pour gérer nos vies et nos droits : France Travail.
Cette nouvelle institution sera financée sur les cotisations de l’ensemble des salarié·es à hauteur de 12 milliards sur 4 ans dont 2 milliards avant la fin de l’année. La réforme s’accompagne de la mise en place du RSA conditionné, visant à contraindre des personnes très précaires à travailler gratuitement.
Nous nous opposons fermement à ces attaques ignobles et nous nous mobiliserons jusqu’au retrait de l’ensemble de ces mesures.
Nous occupons tant que le ministère n’aura pas pris une position claire sur la mise en place de l’accord signé dans la nuit du 27 octobre dernier.

C’est nous qui travaillons, c’est nous qui cotisons, c’est nous qui décidons.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Services public / Droits sociaux » :

>Manifestation Riposte Trans - Samedi 25 mai à 17h

Face aux attaques lancées à la fois à l’assemblée et au Sénat contre les droits des personnes trans, une initiative lyonnaise s’est mise en place pour organiser la riposte. L’AG Riposte Trans Lyon vous donne rendez-vous Place Louis Pradel (métro Hôtel de Ville) samedi 25 mai, à 17h.

› Tous les articles "Services public / Droits sociaux"