Quand Laurent Wauquiez et son équipe tentent de financer des groupuscules d’extrême droite

2866 visites

On apprend via Lyon Capitale que Wauquiez a une fois de plus essayé de faire passer une subvention de 22 000€ en faveur de l’ONG SOS Chrétiens d’Orient, organisation proche des milieux d’extrème droite lyonnaise. En septembre 2017 déjà une telle subvention avait été proposée avant d’être retirée suite à un article dans Libération qui questionnait la « géométrie variable » des solidarités de notre très détesté président du conseil régional.

On apprend via Lyon Capitale que Wauquiez a une fois de plus essayé de faire passer une subvention de 22 000€ en faveur de l’ONG SOS Chrétiens d’Orient, organisation proche des milieux d’extrème droite lyonnaise. En septembre 2017 déjà une telle subvention avait été proposée avant d’être retirée suite à un article dans Libération qui questionnait la « géométrie variable » des solidarités de notre très détesté président du conseil régional.

Il faut dire que depuis son ascension au trône, c’est des centaines d’associations culturelles et solidaires qui ont vu leurs subventions réduites voire tout simplement supprimées. Wauquiez et sa bande étaient par contre toujours aussi prompts à soutenir des organisations de chasseurs, comme en 2018 où la magouille n’était au final qu’un cadeau pour s’assurer des soutiens politiques.

Il est loin le temps ou la « droite » chiraquienne refusait toute compromission avec l’extrème droite. Aujourd’hui Wauquiez, et ses sbires à la région, se font le relais et le soutien de toutes les vermines fascistes du coin. Nous ne pouvons qu’espérer que par transparence et honneteté politique, ils finissent par rejoindre le Rassemblement National, vu qu’aujourd’hui plus grand chose ne les séparent.

SOS Chrétiens d’Orient : Noël en Syrie, Pâques au tison ?

Un dossier dans lequel on croise quelques nervis lyonnais d’extrême droite bien connus, qui brillent d’habitude plus pour leur participations aux attaques fascistes que pour leur implication humanitaire !

24 mai 2015

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Spectacle politique » :

>Politiques sécuritaires : la vague verte a des reflets bleus

Les nouveaux maires Europe Écologie-Les Verts mettront-ils fin à la surenchère techno-sécuritaire à l’échelle locale ? L’analyse de leurs programmes, déclarations et premières décisions ne laisse augurer aucun changement majeur. En termes de vidéosurveillance, comme d’armement ou d’effectifs des polices...

› Tous les articles "Spectacle politique"

Derniers articles de la thématique « Extrême-droites / Réactionnaires » :

>Des Conseils de Bavière à la montée du nazisme

Si l’insurrection spartakiste de Berlin est maintenant connue, les révolutions - car on peut employer le pluriel en raison de leur manque de coordination - qui agitèrent le reste de l’Allemagne le sont moins. Parmi elles, la République des conseils de Bavière, proclamée le 7 avril 1919, fut l’une des...

>Retour sur la répression judiciaire contre les antifascistes à Bâle

À Bâle en novembre 2018, 2’000 antifascistes s’étaient mis en travers de la route du parti d’extrême droite “PNOS” et avaient empêché leur manifestation au centre d’exposition de Bâle. Le ministère public avait accusé un jeune homme de trouble à l’ordre public, de participation passive à des actes de violence...

› Tous les articles "Extrême-droites / Réactionnaires"