Rassemblement à la préfecture du Rhône en soutien à tous les sans-papiers

1480 visites
4 compléments

Alors que que le parlement européen vient de voter la directive de la honte, et que la révolte des sans-papiers vient d’embraser le CRA de Vincennes, saisissons l’occasion du rassemblement du jeudi 26 juin 2008 à 18h30 devant la préfecture du Rhône pour venir très nombreux manifester notre refus de l’expulsion des sans-papiers, et notre volonté de les voir régularisés !

Un incendie volontaire a détruit, dimanche 22 juin, le centre de rétention administratif de Vincennes (Val-de-Marne), un des plus grands de France, où étaient enfermés 273 étrangers sans papiers.

Au lendemain de la mort sur place d’un retenu, deux foyers d’incendie se sont déclarés simultanément à 15 h 45 dans les deux bâtiments du centre, qui sont quasiment partis en fumée. Selon l’un des sans pap qui était retenu à Vincennes, l’incendie serait lié à une émeute qui aurait éclaté en milieu d’après-midi suite à la mort d’un des détenus le samedi au centre de rétention. Les retenus auraient mis le feu à des matelas alors que se déroulait à l’extérieur une manifestation de soutien. L’incendie aurait commencé vingt minutes après le début de la manifestation.

Alors que que le parlement européen vient de voter la directive de la honte, et que la révolte des sans-papiers vient d’embraser le CRA de Vincennes, saisissons l’occasion du rassemblement du 26 juin pour venir très nombreux manifester notre refus de l’expulsion des sans-papiers, et notre volonté de les voir régularisés !

Jeudi 26 juin à 18h30

Rassemblement rue Dunoir devant la préfecture en soutien à tous les sans-papiers menacés d’expulsion par la politique du chiffre d’Hortefeux

- Au départ à l’initiative du Collectif RESF Jeunes Majeurs pour :

    • marquer le succès de la mobilisation pour le retour de Landry, jeune lycéen de la Martinière Duchère expulsé le 24 mai et revenu 3 semaines après avec un visa ;
    • exiger le retour du jeune Mahdi expulsé le meme jour que Landry ;
    • exiger la régularisation de tous les jeunes majeurs scolarisés ;
    • prévenir les expulsions de cet été.

- Suite à la décision de la dernière réunion RESF Rhône, le rassemblement est élargi à tous les sans papiers : les familles, les tchétchènes particulièrement visés ces derniers temps en vertu des accords Dublin II, les travailleurs qui s’organisent autour de la CGT depuis quelques semaines, .....

JPEG - 63.3 ko

P.-S.

Dessin de Fanch.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 1er juillet 2008 à 11:21, par ud cnt 69

    Le CRA de Vincennes est mort et on ne le pleure pas !

    Une prison pour sans-papiers de 280 places c’est une poudrière qui bafoue les droits des personnes, qui les pousse à la violence, qui les soumet à l’arbitraire des policiers. Nous, CNTistes de la Cimade, voulons dépasser le climat d’émotion autour de cette péripétie pour rappeler notre position : fermeture de tous les lieux de rétention, les CRA et les LRA. Oui nous travaillons à l’intérieur de ces camps que nous souhaitons fermer et nous continuerons à y aider, sans exclusive et sans jugement, nos camarades sans-papiers. Nous continuerons tant que ce système existera car c’est sur le terrain que se pratique la vraie solidarité ! Les socialistes veulent faire dans les CRA ce qu’ils ont fait dans les cités : repasser un coup de peinture en tentant de faire oublier que la rétention administrative est leur enfant ! Sans doute veulent-ils en profiter pour faire oublier leurs votes pour la directive de la honte ou leurs abstentions encore plus lâches. A l’heure où le ministère de l’immigration veut supprimer petit à petit la présence d’une association indépendante dans les CRA, nous demandons à tous les soutiens des sans-papiers d’être vigilants, pour que la parole de la Cimade ne soit pas étouffée. Pour qu’une réforme du CESEDA ne supprime pas la présence d’une association nationale et indépendante dans les CRA pour aider les personnes à l’exercice effectif de leurs droits ! Car comme toujours en France on préfère casser le thermomètre que d’expliquer pourquoi il indique de la fièvre. Nous ne reviendrons pas sur les alertes nombreuses envoyées aux ministères, sur les conséquences d’une politique du chiffre stupide et nous apportons tout notre soutien aux camarades de RESF ou de tous les collectifs qui sont désignés comme bouc émissaire par un gouvernement emmuré dans ses certitudes. Liberté de circulation et d’installation pour tous ! Suppression des lieux de rétention !

    La section syndicale CNT Cimade cnt-cimade@cnt-f.org

  • Le 28 juin 2008 à 15:25

    Pas de fumigènes cette fois, ni de manif. C’était un rassemblement « classique » avec les participants habituels : RESF, RUSF, Collectif Jeunes Majeurs, Collectif de Soutien aux Travailleurs Sans Papiers + quelques militants de Solidaires. Deux ou trois personnes motivées du RUSF et du Collectif 69 ont essayé de proposer un départ en cortège jusqu’à Bellecour mais leurs ardeurs ont été rapidement refroidies par les gens du RESF notamment.

    Bref, on dirait bien que c’est reparti pour les rassemblements plan-plan devant la préfecture. Dommage que l’investissement des personnes qui s’étaient bougées lors de l’épisode Yvan et Bruno n’ait été que ponctuel et ne se soit pas transformé en un engagement pérenne au côté des personnes sans papiers.

  • Le 26 juin 2008 à 23:16

    150 personnes pour ce rassemblement. RAS

  • Le 24 juin 2008 à 19:20

    n’oubliez pas les fumigènes, Bruno et Ivan ont été libérés mais il reste Isa et son frangin...

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info