Rassemblement contre le débat sur l’identité nationale à Lyon le 22 janvier

3560 visites
4 compléments

Vendredi 22 janvier aura lieu à Lyon le débat sur l’identité nationale en présence de monsieur Eric Besson.
Il serait dommage que M. Besson, le préfet et certains élus puissent penser une seconde que ce débat se passera dans le plus grand calme et la plus grande sérénité.

Un ensemble d’associations, de syndicats et de partis politiques ont bien l’intention de faire savoir que ce débat proposé est plutôt le débat de la honte !

Pour se faire, aura lieu un rassemblement le même jour. Dans un premier temps, à travers divers slogans, nous ferons savoir le fond de notre pensée et dans un second temps, nous créerons le Ministère de l’Indignation Nationale.

EN FINIR AVEC LE DEBAT DE LA HONTE

APPEL DES ORGANISATIONS POLITIQUES, ASSOCIATIVES ET SYNDICALES
POUR UN RASSEMBLEMENT CONTRE LE DEBAT SUR L’IDENTITE NATIONALE

Le 22 janvier à Lyon est annoncé un débat sur l’identité nationale, débat organisé par Eric Besson, ministre de l’Immigration, de l’intégration, de l’identité nationale, et du développement solidaire.

- Un débat qui n’a pas lieu d’être :
Après la création d’un ministère dont l’intitulé même fait un amalgame entre immigration et identité nationale, le gouvernement prend comme prétexte une réflexion sur les valeurs de la République pour diviser les français et pour dissimuler les problèmes actuels. Après le matraquage autour du tout-sécuritaire, le gouvernement s’applique à stigmatiser les populations issues de l’immigration. Les étrangers et les français issus de l’immigration sont décrits comme une source de problèmes et sont des boucs-émissaires. Le lancement de ce débat dans la période actuelle n’est pas anodin : il s’inscrit dans une perspective électoraliste faisant appel à des relents nationalistes et ainsi gagner des voix sur l’extrême-droite.
Il est intolérable que nos ministres tiennent des propos racistes légitimant ainsi les dérapages xénophobes de citoyens présents lors de ce débat.

Les valeurs de la République française (liberté, égalité, fraternité, laïcité) ne sont pas celles défendues par le gouvernement actuellement :
Nous constatons que le gouvernement actuel mène une politique d’exclusion au vu de sa politique d’immigration, des expulsions réalisées sur son territoire et de sa gestion des sans-papiers, ce qui met à mal la dignité humaine La France dans laquelle nous vivons est une France où l’origine, l’âge, le sexe, la situation professionnelle, la confession religieuse ou la préférence sexuelle ne doivent être en aucun cas discriminants ou marginalisants.
Dans notre pays, le chômage augmente, les discriminations divisent d’avantage une jeunesse condamnée à la précarité. Des solutions pourraient être adaptées en s’appuyant notamment sur les services publics pour construire une égalité réelle entre les citoyens plutôt qu’en les démantelant.

Nous exigeons :

- la suppression du Ministère de l’Immigration, de l’intégration et de l’identité nationale
- la suppression des débats sur l’identité nationale.

C’est pourquoi en tant qu’organisations politiques, syndicales et associatives, nous appelons à un rassemblement citoyen le 22 janvier à 17h devant la préfecture.

Source : site de RESF

Voir aussi l’appel pour la suppression du ministère de l’identité nationale

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 22 janvier 2010 à 21:20

    pour in fos, des 17h les fafs etaient dans les parages ,une trentaine type « hool » casual tre voyants ,a se cacher rue rabelais au beau milieu d’une cinquantaine de CRS...les flics savaient parfaitement depuis une demi heure au moins leurs intentions..
    donc le fait que pendant les 5mn de bagarre il n’y ait que 3 policiers presents veut dire dans le meilleur des cas que les flics ont laissé faire dans l’espoir de voir les « gauchos » perdre ,ou alors l’ordre vient de plus haut..on est quasiment revenu a 1986 ou les CRS laissaient passer les skins du « nazi klan » a Paris pour attaquer les manifs anti-devaquet ...
    enfin bon ce n’est quand meme pas une victoire pour eux ,il sont finalement partis en courant apres trois charges /contre charges laissant derriere eux leur drapeau francais....surtout que l’immense majorité des gens present etaient des ecolos ou des gens de RESF ,plutot des profs ou des educs pacifistes,pas des gens habitués a se battre.
    Une quinzaine d’antifascistes leur ont tenu tete et les fafs en surnombre ont reculé ,comme quoi des que l’on est solidaire et que l’on reste groupé ,meme en nombre inferieur ,on peut tres bien leur faire face.

  • Le 22 janvier 2010 à 21:14, par lola

    17h. une vingtaine de cars de gardes mobiles, des crs et des policiers partout, ambiance très tendue.

    on apprend que les jeunesses identitaires risquent de venir, on attend. quelques slogans sont lancés, le rassemblement est très calme. quelques anars font bouger les barrières, le rassemblement avance de 2-3 mettres, les crs reculent de tout autant.

    17h45. on entend des cris. à côté du rassemblement, cela bouge beaucoup. les jeunesses identitaires sont arrivées, drapeau bleu blanc rouge de sortie, chantant la marseillaise. ils attaquent les manifestants, à coups de chaines de vélo, de triques...

    les policiers regardent, n’interviennent pas. bilan : 3 blessés, dont 2 légers, et un tibia cassé ; les pompiers viennent chercher la personne concernée.

    les fachos sont partis sans intervention aucune. des arrestations ? zéro.

    finalement, le rassemblement part en cortège pour se disperser de l’autre côté de la rue, beaucoup étant déjà partis au moment de l’attaque.

    liberté, égalité, fraternité... droit d’expression, droit de manifestation... où sont-ils ?

    « ay, ay, ay, la justicia donde esta ? crucificada en los altares del capital ! » (« aïe, aïe, aïe, où est la justice ? crucifiée sur l’autel du capitalisme ! »). Ska-P

  • Le 22 janvier 2010 à 18:37

    un quarantaine d’identitaires a attaqué la manifestation sous les regards de la police qui a laissé faire

    un blessé a été ensuite évacué par une ambulance

    heureusement, lors de la 2e attaque, les copains ont pu repousser les néo-nazis qui ont fuit .... toujours sous les regards complices de la police

  • Le 21 janvier 2010 à 18:59

    Les associations qui appèlent au rassemblement demandent à venir
    en noir (pour enterrer le ministère de la honte).

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info