Retour sur une série d’action pour dénoncer la participation de la métropole et d’ONLYLYON au MIPIM

411 visites

Le DAL 69 a pris part cette semaine à l’appel à action de la Coalition européenne d’action pour le droit au logement, pour dénoncer et mettre en lumière les méfaits de ce salon de la prédation qui participe à produire la crise du logement !

Une première session de collage a eu lieu mardi soir sur les locaux de la Métropole du Grand-Lyon pour dénoncer la participation des représentant.es municipaux et régionaux au MIPIM (Marché International des Professionnels de l’Immobilier).

JPEG - 124.3 ko

Vendredi après-midi, ce sont les locaux d’Aderly à la Chambre de commerce et d’industrie de Lyon qui ont été visé par une occupation. Un groupe d’une 30aine de personnes a envahit le hall de leurs locaux en criant des slogans, pendant qu’une banderole était déployée devant et que des tracts étaient distribués aux passant-es.

JPEG - 272 ko

Stop MIPIM 2024 Mobilisons-nous contre la fabrique de la spéculation et la crise du logement !

Partout en Europe et dans le monde, la crise du logement frappe durement les classes populaires. Elle est le fruit amer de la spéculation immobilière et foncière alimentée par les politiques publiques, qui font monter artificiellement les prix des terrains constructibles, des logements et des loyers. Cette spéculation fragilise et chasse les habitant-es modestes de leurs quartiers, jetant les moins protégé-es dans la grande précarité des habitats de fortune, dans les bras des marchands de sommeil, aggravant la crise du logement et ses effets dramatiques : hausse du nombre de sans-abris, d’éxpulsions, de locataires surexploités ...

Le MIPIM, Marché International des Professionnels de l’immobilier qui se tient à Cannes (France) tous les ans depuis 1990, est un rouage essentiel de la surexploitation de ce besoin essentiel d’avoir un toit, un logement stable, décent, abordable, écologique. Cette année le MIPIM se réunit du 12 au 15 mars à Cannes.

Le MIPIM c’est quoi ?

  • 25 à 30 000 personnes qui décident sans meme nous consulter, de changer nos villes, détruire nos quartiers, nos solidarités locales ... nos vies, pour construire des bureaux, des logements de luxe ou à touristes pour faire de l’argent.
  • Ce sont des agents du capital comme les representant-es des banques, des agences immobilières, des compagnies d’assurances et de construction, des fonds d’investissement, des promoteurs immobiliers, des architectes, qui se réunissent pour arranger leurs affaires.
  • Ce sont les collectivités publiques qui viennent vendre le foncier commun, c’est-à-dire notre foncier à tous-tes, sans meme nous demander notre avis. Capitales, grandes villes, régions, Etats, négocient en secret grands et petits projets d’urbanisme et se bousculent au MIPIM pour vendre au secteur marchand, souvent pour réaliser des projets couteux, voire inutiles, alimentant l’épuration sociale des quartiers populaires, au lieu de construire des logements accesibles à toustes.

La métropole de Lyon y participe depuis de nombreuses années et accepte de payer un prix de participation exorbitant. Le pass s’élève à 2200 euros par personnes. cette année, Grégory Doucet, Bruno Bernard et Renaud Payre seront notamment présent au coté d’OnlyLyon, bras armé du marketing territoriel lyonnais. Seront présent également, Anne Warsmann, présidente de l’Association des bailleurs sociaux du Rhone et de la métropole de Lyon, l’Agence pour le développement économique de la région lyonnaise (Aderly), les sociétés publiques locales (SPL) Lyon Part-Dieu et Lyon Confluence, tous réunis sous le meme but : attirer des investisseurs privés et vendre au plus offrant le foncier publique. Les élu-e-s actuel-le-s s’inscrivent dans la droite ligne de Gérard Colomb, alors « pillier du salon », et acceptant de s’installer à la table de grands promoteurs immobiliers et fonds d’investissement tels que Redman, Nexity, H7, Sogelym Dixence ...

Nos revendications :

Le DAL 69 rejoint l’appel à action de la Coalition européenne d’action pour le droit au logement, pour dénoncer et mettre en lumière les méfaits de ce salon de la prédation qui participe à produire la crise du logement et donc de la détresse humaine.

  • Nous dénoncons la participation des représentant-es municipaux et régionaux démocratiquement élu-es à cette fete et au bradage de nos villes. Ce commerce à huis clos doit cesser et c’est pourquoi le DAL 69 rejoint la campagne de la Coalition européenne.
  • Nous dénoncons la marchandisation et la privatisation du logement et nousdemandons plus de logement sociaux.
  • Nous dénoncons la fabrique de la précarité par le biais de spéculation, de la financiarisation et de la corruption dont le MIPIM est l’une des illustrations.

Mettons les projecteurs sur leur action nuisible et nous ferons connaitre nos résistances face aux bulldozers de la gentrification ! On ne le rappelera jamais assez : nos villes ne sont pas à vendre !

Montrons notre détermination à faire triompher ceux et celles qui en sont privé-es ou qui le seront demain si l’on ne met pas un terme à ces fabriques de la misère !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Aménagement du territoire / Urbanisme / Transport » :

› Tous les articles "Aménagement du territoire / Urbanisme / Transport"