Soutien et solidarité avec les Guadeloupéen.ne.s

624 visites

Le gouvernement, comme aux pires heures coloniales, entend répondre par la force et la violence pour écraser la contestation. Ce ne sera en rien une solution. L’urgence est à la mise en place de moyens et d’investissements massifs pour les services publics, en particulier de santé et d’éducation, à l’arrêt des mesures anti-sociales, à la prise en compte de la plateforme-revendicative unitaire.

La Guadeloupe est touchée par une crise sociale majeure. Le gouvernement veut réduire la mobilisation à un simple mouvement contre la vaccination. C’est camoufler la profondeur de la crise et les revendications au cœur de l’explosion sociale. Pour l’Union syndicale Solidaires, le vaccin est un outil efficace pour lutter contre le COVID-19. Mais l’imposer est encore moins possible dans un contexte local de méfiance accru envers l’Etat, en raison des mensonges et violences multiples contre la population de l’île, en particulier avec le chlordécone.

Le gouvernement, comme aux pires heures coloniales, entend répondre par la force et la violence pour écraser la contestation. Ce ne sera en rien une solution. L’urgence est à la mise en place de moyens et d’investissements massifs pour les services publics, en particulier de santé et d’éducation, à l’arrêt des mesures anti-sociales, à la prise en compte de la plateforme-revendicative unitaire.

L’Union syndicale Solidaires apporte son soutien aux Guadeloupén.ne.s. Le gouvernement doit ouvrir immédiatement des négociations avec les organisations syndicales sur la base des revendications portées.


Communiqué des Organisations en lutte contre l’Obligation Vaccinale et le Pass Sanitaire

Sanblé pou ménné lalit

Communiqué des Organisations en lutte contre l’Obligation Vaccinale et le Pass Sanitaire

Jeunes, Salariés, Chômeurs, Retraités, Peuple de Guadeloupe,

Devant la large et populaire mobilisation des Jeunes, des Travailleurs et du Peuple de Guadeloupe, le Préfet a choisi, cette fois encore, la répression et l’intimidation par l’instauration d’un couvre-feu dès cette nuit.

Nou pa ka lagé - nou pa ka fè dèyè – lay pann i sèk !

Depuis le 17 juillet 2021, des milliers de personnes arpentent les rues de toutes les communes de Guadeloupe, à l’appel d’une trentaine d’organisations syndicales, politiques, culturelles et de la société civile, pour crier notamment :

- NON à l’obligation vaccinale
- NON au pass sanitaire
- OUI à l’accès aux soins
- OUI à la défense des droits et des libertés.

Le 23 septembre 2021, après une mobilisation dans la zone commerciale de Dothémare, et à l’issue d’une rencontre avec le chef de cabinet du Préfet, il avait été convenu avec les services de l’Etat, de la mise en place d’un accord dit « accord de méthode » relatif aux négociations concernant le pass sanitaire et l’obligation vaccinale en Guadeloupe ainsi qu’à la mise en place d’un calendrier de rencontres sur les autres points de la plateforme de revendications (ci-dessous).

Léta kaka an men an nou !!!

En effet, dans un courrier daté du 29 septembre 2021, le préfet rejetait l’ensemble des propositions et mettait fin à toutes négociations. La seule réponse des services de l’Etat et des patrons du privé : Arrestations arbitraires ; Harcèlement des travailleurs ; Violences policières ; Condamnations ; Suspension des contrats de travail et des rémunérations ; Fermeture des cabinets et suspension des professionnels libéraux.
Nous AFFIRMONS que la détérioration du climat social n’est que le résultat du mépris et du pourrissement volontairement orchestré par les services de l’Etat avec la complicité des élus et des médias aux ordres.

Jòdila gwadloupeyén anragé - nou an larila. nou pa ka lagé - nou pa ka fè dèyè – lay pann i sèk !

Aussi, les Organisations syndicales, politiques, culturelles, citoyennes, fédérées dans cette lutte, Invitent les Salariés, les Jeunes, les Chômeurs, les Retraités, l’ensemble du Peuple Guadeloupéen à soutenir les revendications, à renforcer et à soutenir les piquets de luttes populaires toupatou en apportant leurs contributions matérielles, culinaires, culturelles et spirituelles.
Bay fòs pou pran fòs !

Ansanm ansanm, jeunes, moins jeunes, aînés, etc.... adan on gran liyannaj a tout jénérasyon pou raché tout rèvandikasyon an nou notamment :

  • La réintégration de tous les salariés et libéraux suspendus ;
  • La mise en place d’un plan d’urgence pour l’embauche et la formation des jeunes ;
  • L’amélioration des conditions de vie des familles de Guadeloupe ;
  • L’arrêt de toutes poursuites contre les manifestants et les travailleurs en
    lutte ;

La plateforme de revendications synthétiques déposées par les organisations syndicales le 02 septembre 2021 :

  • La résolution de tous les conflits en cours ;
  • L’abrogation de la loi du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire ;
  • La suppression de l’obligation vaccinale ;
  • La suppression du pass sanitaire (Non aux sanctions disciplinaires, non aux retenues de salaire, non aux suspensions des contrats de travail, non aux licenciements) ;
  • Le respect de tous les accords signés y compris celui du SDIS-971, toujours
    pas appliqué ;
  • Le maintien de la gratuité des tests ;
  • Des protocoles sanitaires stricts adaptés aux établissements publics et privés ;
  • Des recrutements de soignants et de personnel dans les hôpitaux et cliniques privées ainsi que dans le secteur social et médico-social ;
  • La mise en place d’un plan d’urgence pour l’embauche et la formation des jeunes ;
  • Des moyens matériels pour la santé, le secteur social et médico-social ;
  • La mise en place d’un système de santé de qualité pour accueillir et soigner les usagers dignement et efficacement ;
  • Le recrutement de 15 Sapeurs-Pompiers Volontaires (SPV) sur dossier dans l’immédiat ;
  • Le recrutement de Personnel Administratif Technique et Spécialisé (PATS) pour la filière administrative et technique ;
  • La réparation, l’entretien et le renouvellement des engins Véhicules de Secours et d’Assistance aux Victimes (VSAV) et Fourgon Pompe Tonne (FPT) ;
  • L’organisation de concours pour les sapeurs-pompiers professionnels au grade de caporal ;
  • La mise en place : 12h00 de travail jour et 24h00 de repos, 12h00 de travail nuit et 72h00 de repos pour le sapeur-pompier ;
  • L’augmentation généralisée des salaires, des minima sociaux, des allocations chômage et des pensions de retraite en même temps que l’augmentation des prix ;
  • Des mesures immédiates pour approvisionner les établissements en oxygène ;
  • Des moyens supplémentaires et recrutement de personnels techniques et
    encadrant pour le dédoublement des classes et le respect des mesures sanitaires dans les écoles ;
  • Un bâti scolaire, équipements sportifs et culturels compris, rénové au plus vite, conforme aux normes parasismiques et débarrassé des rats ;
  • Un plan d’urgence pour l’eau, pour un accès permanent de tous à une eau
    potable, buvable, sans pesticide, sans chlordécone, à un prix bas et unique,
    dans le cadre d’un véritable service public ;
  • Le nettoyage de toutes les citernes dans tous les établissements publics ;
  • Le remplacement de tous les départs à la retraite ;
  • L’arrêt des licenciements dans le privé et des suppressions de postes dans le public ;
  • L’embauche massive de titulaires dans toutes les fonctions publiques, à la poste, dans les écoles, à l’université... ;
  • L’arrêt de la répression judiciaire et patronale contre les militants, les travailleurs et les organisations syndicales ;
  • La condamnation des empoisonneurs au chlordécone et la dépollution des sols ;
  • L’abrogation des règles d’indemnisation du chômage ;
  • Le maintien de toutes les primes de vie chère ;
  • La mise en place d’un véritable service public de transport permettant aux usagers de se déplacer à toute heure sur l’ensemble du territoire ;
  • L’ouverture de négociations collectives dans toutes les branches professionnelles sur les salaires, l’emploi, la formation, la durée du travail, la protection sociale, la priorité d’emploi des jeunes, des chômeurs et des salariés de Guadeloupe, le fait syndical guadeloupéen.
  • La résorption de tous les emplois précaires et des embauches massives dans le privé ;

NOU PA KA LAGÉ - NOU PA KA FÈ DÈYÈ – LAY PANN I SÈK !

Lapwent, 19.11.2021

La suite à lire sur : https://solidaires.org/Soutien-et-solidarite-avec-les-Guadeloupeen-ne-s

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"

Derniers articles de la thématique « Travail / Précariat / Syndicalisme » :

>Bienvenue à la brigade des fauché⋅es : Permance deux fois par mois.

La Brigade des Fauché-es, c’est une permanence d’entraide face aux problèmes que tu peux rencontrer avec des institutions telles que la CAFou le Pôle Emploi. Tu viens avec tes questions, ton dossier, et ensemble, on essaye de démêler tout ça et d’y voir plus clair. A la perm’ de la Brigade, pas de...

› Tous les articles "Travail / Précariat / Syndicalisme"

Derniers articles de la thématique « Racismes / Colonialismes » :

>Brigade Spécialisée de Terrain : programmées pour traquer

La loi « relative à la sécurité publique » de février 2017 qui assouplit largement les conditions d’ouverture du feu des policiers n’en finit pas de produire son cortège de drames. Le nombre de morts s’accélère. En 2022, pas loin d’une dizaine de personnes sont mortes, tués par des agents après des « refus...

>[Podcast/Minuit Décousu] Frontières

Voix des refuges, paroles des montagnes et frontières militarisées... Branche toi sur le dernier podcast de Minuit Décousu pour entendre les personnes qui passent et font passer les frontières à Montgenèvre et ailleurs 📻

› Tous les articles "Racismes / Colonialismes"