Témoins info : la feuille d’information de l’association Témoins

1381 visites
JPEG - 584 octets
JPEG - 584 octets

Ce bulletin d’une dizaine de pages vise à diffuser
« une information qu’on ne trouve pas souvent dans les médias », concernant principalement les violences policières et les formes de résistances qu’elles suscitent dans la région lyonnaise.

Entre petites brèves et analyses de fond, le Témoins Info entend « stopper notre inertie » et entamer ainsi l’atmosphère d’impunité qui enveloppe toute intervention policière [1].

En plus, comme il enregistre tout un tas de précédents, ce petit bulletin nous donne des billes quand il s’agit d’expliquer que les contrôles abusifs, les tabassages et les humiliations ne sont pas des « bavures accidentelles » ou des « actes isolés », mais constituent bien au contraire des modalités ordinaires et éprouvées du travail policier (et ça semble d’autant plus utile à l’heure où le ministre de l’intérieur en exercice déclare sans rire que « voter Le Pen c’est comme la ligne Maginot, c’est agréable au début mais c’est pas très efficace » [2] ; sous entendu : « moi je vais le mettre en œuvre pour de bon le programme du FN ». Faut pas s’étonner après que la police soit confortée dans ses pratiques fascistes. Les coups de matraque des flics c’est sensé faire comme des rappels à l’ordre.

A l’encontre de cette logique il y a la vigilance qui s’exprime dans la feuille d’info de Témoins : chacune des brèves, chaque exaction recensée fonctionne comme une piqûre de rappel, un coup d’épingle pour qu’on reste à vif ; à chaque fois ce qui nous revient en écho c’est la litanie des « pas de justice, pas de paix ! ».

Point technique pour finir : le Témoins Info est diffusé à prix libre dans plusieurs lieux militants, dont la Gryffe, le squat de Vaise, Agora Divercité (cf. adresses en dernière page)... Sa parution est malheureusement plutôt intermittente : en gros un numéro tous les trois mois, dernière sortie cet automne.

Notes

[1Petit rappel : critiquer un flic ça s’appelle un outrage, et refuser de se faire toucher, attraper ou molester c’est une rebellion.

[2Paroles prononcées dans un meeting UMP en Provence, le 25/02/2004.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Caisse de Solidarité - Témoins » :

>Abolir la police

Presque une quinzaine de personnes ont été tuées lors d’« interventions policières » depuis le début du confinement. Une quinzaine de noms qui viennent s’ajouter à la liste interminable des victimes de crimes policiers, aux côtés de Zyed et Bouna en 2005, Wissam el Yamni et Amin Bentounsi en 2012, Rémi...

› Tous les articles "Caisse de Solidarité - Témoins"

Derniers articles de la thématique « Médias » :

>12 août 1883 : sortie du « Drapeau noir » à Lyon

« C’est sur les hauteurs de la ville de la Croix-Rousse et à Vaise que les travailleurs, poussés par la faim, arborèrent, pour la première fois ce signe de deuil et de vengeance, et en firent ainsi l’emblème des revendications sociales. » Extrait du n°1 du journal “Le Drapeau noir” paru à Lyon le 12 ...

› Tous les articles "Médias"