Un collectif féministe à Lyon ?

5386 visites

Les D-réglées se sont créées après l’expérience vécue au Point G, village féministe non-mixte, pendant le contre-sommet du G8 à Annemasse.

Création du collectif

Après l’intense plaisir procurée à chacune par son point G, et avant que toutes nous vaquions à l’appel de l’été, on a décidé de former un groupe de femmes (pas toutes blanches et hétéros) sur Lyon pour canaliser notre énergie
ailleurs que dans le travail productif : on sera plutôt activistes que théoriciennes, on essayera d’enrichir mutuellement nos idées sur les rapports de sexes et on s’appellera les D-réglées.

JPEG - 16.2 ko

Le but de nos actions est de rendre visible dans l’espace public les multiples agressions et inégalités que subissent les femmes dans notre société patriarcale :

- Actions ponctuelles : placer des banderoles sur deux ponts d’autoroutes une nuit de grand départ en vacances disant « Un slip sale tombe au sol, puis réapparaît propre dans le placard. Que s’est-il passé ? » et « Mesdames, prenez des vacances, GREVE DU TRAVAIL DOMESTIQUE ! ».
- Actions permanentes : commando d’élite de marquage au sol symbolique de lieux où des femmes se sont faites agresser.

Et comme on est des gentilles, on a essayé de créer des liens :

- Avec d’autres collectifs de femmes (centres sociaux ou collectifs de quartiers) pour le rassemblement contre les violences conjugales, par exemple.
- Avec le collectif contre le publisexisme qui autorise les garçons à venir jouer avec nous, pour un recollage de pub (street party) et pour une mise en scène de rue / interpellation publique avec déguisement de Noël sur le sexisme des catalogues de jouets.

Enfin, comme on a un paquet de neurones au repos en temps normal, on a décidé qu’un groupe non-mixte c’était aussi l’occasion de les stimuler collectivement :

- Quoi penser de la prostitution, par exemple ? Comme y’a personne qui s’est présentée comme pute dans le groupe, on devra explorer les différents « courants » et témoignages sur le commerce des services sexuels.
- Et aussi quelle est notre histoire ? sous réserve d’être un peu occidento-hétero-centrée, celle des femmes, des féministes, et des différentes évolutions...
- On squatte des cinés, des fois, avec des débats, des fois, et on parle, des fois, quand le sujet tourne autour des femmes !

JPEG - 19.6 ko

L’action sur les violences conjugales

Une de nos premières idées était de faire une action qui mettait en avant les violences conjugales. On voulait dire que la violence conjugale est bien une manifestation de la domination masculine et ça ne relève pas de banals faits divers concernant quelques psychopathes.

L’idée était de symboliser les 72 victimes annuelles [1] de violences conjugales (estimation la plus basse) par 72 femmes allongées au sol et portant un masque noir sur le visage. Nous avons également installé une exposition expliquant ce que sont les violences conjugales, leurs différentes manifestations, le cycle de la violence, une analyse en termes de rapports sociaux hommes-femmes, ce que dit la loi et les recours possibles.

De nombreux hommes ont eu des réactions violentes et nous avons essuyé pas mal d’insultes de leur part. Nous avons été surprises par ces réactions parce qu’on pensait que ce n’était pas un sujet très polémique, qu’il était plutôt passé dans les mœurs. Nous avons également reçu de la part de victimes de violences conjugales des témoignages et des encouragements.

Par contre, on était aussi très contentes parce que beaucoup de copines ont répondu à l’appel !

On veut poursuivre cette action en faisant circuler cette expo dans des MJC et des centres sociaux, et pour cela on va bientôt entrer en contact avec des associations des quartiers périphériques de la ville et des associations qui
travaillent déjà sur les violences conjugales !

Ça nous fait beaucoup de travail alors si nos activités vous intéressent, vous pouvez nous contacter en envoyant un mail à dreglees at no-log.org.

Les D-réglées.

Notes

[1Il s’agit du nombre de femmes décédées.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Rapports sociaux de genre » :

>Kobanê : mémoire d’une combattante des YPJ

Le 1er novembre a été déclaré journée mondiale pour Kobanê, afin de revendiquer la résistance du peuple Kurde face à l’ennemi, ISIS. Aujourd’hui, Kobanê signifie lutter pour la libération d’Afrin, la libération d’Abdullah Ocalan, de tou.te.s les détenu.e.s politiques ainsi que garder en mémoire les martyres...

> Tous les articles "Rapports sociaux de genre"
}