Vous n’aurez pas la paix : nous revendiquons l’attaque du local du gynécologue hétérofasciste Raphaël Nogier

3251 visites

Nous, membres du FREAQS, Front Révolutionnaire des Énergumènes Autonomes Queers Souterrain.nes, revendiquons l’attaque du local du gynécologue hétérofasciste, spécialiste en LGBTQI+phobies, créateur de Causette et Gavroche et initiateur d’une pétition anti-PMA pour tous.tes, signée par presque 2000 confrères.

Dimanche 7 juin, nous avons décidé d’attaquer et de redorer le cabinet du docteur Raphaël Nogier, un docteur LGBTQI+phobe fasciste. Nous vous invitons à visionner la vidéo de l’action à cette adresse :

<https://queertube.org/videos/watch/3cb1fd2b-6ee3-440e-846f-0ca079dcecfe>

Raphaël Nogier est d’abord le fondateur de l’association Cosette et Gavroche qui sous couvert d’une soit disant défense des enfants, est en réalité un association LGBTQI+phobe. Elle s’oppose au Mariage pour tous en expliquant que « le mariage républicain existe pour unir socialement un homme et une femme dans le but de soutenir leur stabilité et leur fécondité et d’offrir à leurs futurs enfants le meilleur équilibre familial possible. » Son nom lui-même, qui a pour but de rappeler les orphelins du roman de Victor Hugo, illustre en fait sa vision hétéronome et étriquée de la société. Pour lui, un.e enfant, sans deux parents cis hétéros, ne peut grandir correctement, tel est une sorte d’orphelin.ne vulnérable précaire et exploité par les désirs de « parents interchangeables » comme le dit son manifeste. Le 17 novembre 2012, c’est d’ailleurs cette association qui a organisé la première manifestation contre la loi Taubira, démarrant le plus large mouvement de la manif pour tous.

Mais sa LGBTQI+phobie ne s’arrête pas à la création de cette association, en 2017, Raphaël Nogier a également décidé de lancer un appel aux médecins pour s’opposer à la PMA pour les femmes seules, ou les couples lesbiens. Il explique que « Ouvrir la PMA pour femmes seules, c’est oublier délibérément qu’un enfant a besoin d’un père et d’une mère pour se construire. » Cette pétition a recueilli presque 2000 signatures, 2000 signatures de trop, 2000 signatures sexistes et LGBTQI+phobe.

En France, des petites avancées auraient pu avoir lieu, d’autant plus que 7 pays autorisent déjà la PMA en Europe : en 2017, Macron dans son programme s’était dit favorable à son ouverture au couple de même sexe et le comité national d’éthique avait également donné son aval. Pourtant, deux ans plus tard, rien n’a été voté, aucune promesse n’a été tenue et les couples lesbiens sont toujours dans l’attente d’avoir la possibilité de construire une famille. Et dans le même temps, des hommes blancs cis hétéro et bourgeois comme notre cher Raphaël entendent s’opposer à ce droit.

Internationalement, les droits des femmes et des personnes LGBTQI+ ont toujours été et continuent d’être bafoués, la PMA est la plupart du temps interdite pour les couples de même sexe ; et au-delà de la PMA, le contrôle sur nos corps se renforce. Ainsi, l’actualité , notamment aux États-Unis, nous a rappelé que nos droits ne sont jamais acquis et qu’il est nécessaire de lutter pour les obtenir et les protéger. La PMA, la contraception, l’IVG sont des combats de chaque jour, en France et dans tous les autres pays.

Nous ne pouvons accepter que nos choix soient remis en cause surtout pas des cis hétéros blancs et bourgeois.

Raphaël Nogier, tranquillement installé dans son quartier, a cru qu’il pouvait impunément prendre la parole des concerné.es, limiter nos droits et voler nos libertés. Nous avons attaqué son local pour lui rappeler et rappeler à toute personne qui souhaite nous opprimer, nous limiter, nous dénier le droit de vivre librement que des personnes seront toujours déterminées à les trouver et à les combattre.

Nous nous opposons à l’hétéronome véhiculée par ces conservateurs qui détruisent nos vies, nos désirs, nos futurs. Ces interdictions et les personnes qui les défendent nous mettent en danger, nous et nos enfants. Nous luttons pour le droit à la PMA pour tous.tes, pour les papas, pour les mamans, pour celles qui ont un utérus.

Raphaël et toutes les autres personnes complices de l’hétéronome, vous n’aurez pas la paix.

F.R.E.A.Q.S (Front Révolutionnaire des Énergumènes Autonomes Queers Souterrain.nes)

NI PAPA NI ÉTAT NI PATRIE NI MARI
LA PMA POUR AVORTER
A BAS LA FAMILLE HÉTÉRONORMÉE

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Droits sociaux - santé - services publics » :

>[Radio Canut] Du fric pour l’hôpital public !

Entretiens croisés avec un pneumologue et une addictologue sur l’épidémie de coronavirus et ses conséquences sur le système de santé, sur les soignant·es et sur les populations les plus précaires. Ou comment des décennies de casse de l’hôpital se payent...

› Tous les articles "Droits sociaux - santé - services publics"

Derniers articles de la thématique « Rapports sociaux de genre » :

>Pourtant nous étions féministes

Un article publié sur expansive.info qui essaie de remuer un peu la situation ambiante, et de ramener quelques préoccupations intersectionnelles au milieu des analyses ethnocentrées posées par les intellectuels pour la plupart masculins. Ce texte a été pensé dans le cadre de l’initiative « Prendre...

>Avortement : le 5 avril 1971, manifeste des 343

En 1971, Simone de Beauvoir a rédigé un texte au travers duquel 343 femmes disaient haut et fort qu’elles avaient eu recours à l’avortement. C’était "le manifeste des 343 salopes" : « Un million de femmes se font avorter chaque année en France. Elles le font dans des conditions dangereuses... ...

› Tous les articles "Rapports sociaux de genre"

Derniers articles de la thématique « Discriminations » :

>À bout de souffle

La gestion politique de la crise du COVID-19 creuse les inégalités femmes-hommes. Malades, professionnelles, contaminées, aidantes, toutes les femmes sont touchées, culpabilisées et rendues responsables de choix économiques inadaptés et...

>GendNotes ou le discret retour du fichage homosexuel en France

Quelle est cette application qui permettra aux gendarmes de ficher sur l’orientation sexuelle et autres informations sensibles ? Le 20 février 2020 est bien discrètement entré en application un décret, adopté par le Premier ministre Édouard Philippe et le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qui...

 Minguette blues » : aux origines de l’antiracisme moral

Le texte qui suit a été écrit en octobre 1984 et publié dans le premier numéro de la revue Os Cangaceiros paru en janvier 1985. Il parle des événements qui, à partir des émeutes de 1981 jusqu’à la « Marche contre le racisme et pour l’égalité des droits » fin 1983, marquent le début des années 80. On y...

› Tous les articles "Discriminations"