Ziyed, Guilherme, Nazim et la machine à expulser

1003 visites
5 compléments

-Mise à jour jeudi 8 avril à 01h15 :
Encore une fois, Guilherme n’a pas pu être embarqué à destination de Luanda mercredi soir et se retrouve en garde à vue dans la région parisienne. Il devrait se retrouver au tribunal de Bobigny cet après-midi ou demain.

Encore une fois c’est autour de cas précis que l’inhumanité de la machine à expulser du ministère de l’Immigration,etc... se rappelle à nous.
Ziyed est détenu au Centre de Rétention Administrative (CRA) de Lyon Saint Exupéry depuis le 17 mars.
Pétition pour la libération et la régularisation de Ziyed
Une nouvelle tentative d’expulsion de Guilherme,violemment arrêté à son domicile et qui se trouvait lui aussi au CRA depuis le 25 mars, a échoué ce mercredi 7 avril au soir. La mobilisation continue.
Nazim vient de recevoir une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF).
Pour eux et touTEs les autres : mobilisons-nous !

Les prochains rendez-vous :
- Jeudi 8 avril :
A 8h, au lycée Jean-Paul Sartre, 93, avenue François Mitterrand à Bron, pour un sit-in de soutien à Nazim.
Pour Guilherme, rassemblement aux Terreaux à 18h et réunion en soirée à l’école, 1 rue St Michel Lyon 7ème.

- Ziyed, étudiant en 3e année d’informatique à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, est enfermé au Centre de Rétention Administrative (CRA) de Lyon-St Exupéry depuis le 17 mars. Son crime est double : être un « sans-papiers », et s’être rebellé contre l’injustice de cette situation.

Rassemblement de soutien le samedi 3 avril 2010 à 14H devant le Consulat Général de Tunisie à Lyon, 14 avenue Foch, Lyon 6e. Pétition pour la libération et la régularisation de Ziyed

- Guilherme Hauka-Azanga père de 3 enfants scolarisés à l’école maternelle Gilbert Dru en est à son 3e passage en centre de rétention !
Guilherme a déjà failli être expulsé vers l’Angola en passant par l’Allemagne le 18 mars mais l’expulsion a échoué. Du coup de retour en France après quelques jours de répit les flics sont venus l’extraire de chez lui pour de nouveau le mettre en CRA.
Pourtant la solidarité ne faiblit pas avec par exemple la chaîne en forme de G organisée ce mercredi 31 mars place des Terreaux alors que l’école maternelle Gilbert Dru est occupée par les parent-es d’élèves en soutien avec sa compagne Florence et leurs 4 enfants. On peut suivre l’état de diffusion de la mobilisation autour de Guilherme sur deux sites : fetg.tumblr.com et www.gmain.fr

Samedi 3 avril, ce sont entre 400 et 500 personnes qui ont manifesté leur détermination à ce que Guilherme soit rendu à sa famille.

Ce dimanche 4 avril Guilherme a été de nouveau libéré par le juge pour des vices de forme dans les décisions judiciaires précédentes. La nouvelle lui a été annoncée à 15 heures mais le préfet a fait appel. Il reste donc au centre de rétention de Satolas.

Un nouveau procès a eu lieu mardi matin à 10h et le délibéré de la Cour d’appel prononcé à 16h : Guilherme a été renvoyé au centre de rétention de Lyon -St Exupéry pour une expulsion vers l’Angola dans les 3 jours. Un groupe de parents d’élèves s’est rendu sur place et indique qu’on a demandé à Guilherme de préparer ses affaires.

3 parents ont été reçus à 17 h par le directeur de cabinet du préfet qui n’a rien proposé de neuf.

Un rassemblement aux Terreaux a eu lieu aux Terreaux à 18h ce même mardi. Le comité de soutien se réunit ce soir à l’école (1 rue St Michel, Lyon 7ème)

Guilherme a été emmené à 17h10 en avion militaire à l’aérodrome de Bron, certainement pour Roissy d’où part vol direct pour Luanda à 22h05. La mobilisation continue.

P.-S.

mise à jour jeudi 8 avril à 01h15.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 9 avril 2010 à 14:57, par Rabelais

    Guilherme a été « libéré » hier soir. La préfecture renonce à le garder en rétention (le jugement l’interdisait dès lors qu’il n’était pas expulsé dans un délai de 72 heures) mais n’abandonne pas l’idée de continuer à le pourchasser pour séjour illégal.
    Cependant, avec la forte mobilisation des parents d’élèves, de RESF et de quelques autres citoyens volontaires, le retour de Guilherme auprès de sa compagne Florence et de leurs enfants est acquise. Surtout, des personnes connues, au delà des rares élus lyonnais qui se sont mobilisés (JL.Touraine, PA.Muet), comme B.Tavernier ont permis à Guilherme d’avoir aujourd’hui des avocats de renom qui vont œuvrer à sa régularisation (vilain mot !)... en clair, rappeler que Guilherme, parent d’enfants français a le droit de vivre ici auprès d’eux.
    Il faut, non seulement continuer la lutte contre cette politique inique d’expulsion, rappeler les droits de l’homme, obliger leur application, mais aussi trouver le moyen de remercier les personnes qui ont su prendre leurs responsabilités de citoyen et d’être humain, en particulier les pilotes d’avions qui ont refusé d’embarquer Guilherme. Merci à eux. Merci aussi à Bertrand qui au travers de ses photographies (collectif item) a su nous mobiliser.

    Rabelais

  • Le 8 avril 2010 à 21:43

    Guilherme a été libéré, cf. le communiqué envoyé par la préf, l’article sur LibéLyon et (surtout !) l’article lapidaire sur le blog de soutien !

    Liberté pour tous les sans-papiers !

  • Le 7 avril 2010 à 16:44

    Selon RESF, Guilherme est en train ou va être aujourd’hui expulsé.

    Rassemblement aujourd’hui à 18h place des terreaux.

    MOBILISONS NOUS

  • Le 4 avril 2010 à 20:20, par leon

    Le parquet a fait appel. Guilherme reste au centre de rétention. Mais l’avis d’ordonnance d’aujourd’hui précise qu’il doit rester à la disposition de la justice jusqu’à mardi 6 avril à 10h, ce qui devrait déjà lui faire rater l’avion qui, selon le représentant de la préfecture, était prêt pour lui lundi 5 au soir.

  • Le 4 avril 2010 à 16:46

    Sans doute à cause du succès de la manif d’hier (800 à 1000 personnes pour la libération de Guilherme), huit camions de CRS attendaient ce matin devant le tribunal.

    Une centaine de personnes s’étaient déplacées, un dimanche de Pâques (sachant que les soutiens sont massivement des parents d’élèves, voire des profs). Au point qu’on a eu droit à une salle inhabituelle pour permettre à tout le monde de rentrer.

    La juge a rendu sa décision dans l’après-midi : Guilherme devait être remis en libreté ! (sauf appel du procureur, dans les quatre heures qui suivent la décision, donc avant 19h).

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"