Derrière Kohlantess, la violence de la prison

738 visites

Le tsunami d’extrême droite qui s’est déversé dans les médias et sur les réseaux sociaux au prétexte d’une malheureuse animation à la prison de Fresnes achève de prouver que maintenant qu’il est ministre des prisons, l’ex-avocat Superdupont-Moretti n’assure plus la défense de grand-chose – si ce n’est celle de positions fascistes. Au-delà de cette drague éhontée, il est important de rappeler que les animations telles que « Kohlantess » – et les polémiques qu’elles suscitent – masquent avant tout la violence pénitentiaire et la nature mortifère de la prison.

Cela fait plusieurs jours qu’on nous casse la tête parce qu’à Fresnes, un divertissement de deux heures a été organisé dans la cour de promenade de cette taule toute pourrie où les prisonniers vivent l’enfer tout le reste de l’année, entre l’insalubrité, les invasions de rats, la déshumanisation, l’entassement en surnombre, la masse de matons stagiaires qui passent dans cette usine carcérale…

L’information qui désinforme, vous connaissez ? Celle qui ne parle jamais de l’horreur de la taule mais se réveille une fois par an pour couvrir massivement un karting… L’extrême-droite se jette là-dessus direct ; les plus dégueulasses parlent de « l’argent du contribuable » parce que raconter que les prisonniers s’amusent avec les sous des pauvres, ça fait toujours recette. C’est toujours la même rengaine : les prisonniers seraient « mieux traités que les pauvres qui, eux, ne peuvent pas se payer le karting » ou que « les malheureux SDF ». Suprême hypocrisie de commentateurs grassement payés par les télés pour passer le plus clair de leur temps d’antenne à casser du sucre sur le dos des pauvres qui profiteraient des allocs sans rien foutre. Tour de passe-passe qui permet d’escamoter le fait que la prison, c’est principalement pour les pauvres. En les y stockant, les gouvernements transforment la question sociale en question carcérale. Et quand ce vieux mensonge de la « prison-Club Med » redevient viral, quand tant d’internautes bien planqués derrière leur clavier ne cessent de réclamer que les prisonniers en chient toujours plus, ils nous rappellent que le rôle central de la prison est bien de faire souffrir ; de faire souffrir des pauvres pour faire peur aux autres pauvres, et qu’ils se tiennent sages. C’est pour ça que la prison sera toujours sale, déshumanisante, surpeuplée et mortelle. Le discours « progressiste » prétend répondre aux attaques de l’extrême-droite au nom du prétendu rôle de réinsertion de la prison ; c’est du vent. La prison ne réinsère pas ; les animations à grand spectacle qui y sont organisées non plus. Elles masquent la violence pénitentiaire, une fois de plus.

Le 1er novembre 2012, Gordana est morte à la prison de Fleury-Mérogis suite à un défaut de soins. Une semaine après, jour pour jour, un défilé de mode devait se tenir dans le gymnase de la prison. C’était prévu depuis longtemps, mais les prisonnières voulaient qu’il soit annulé pour respecter leur deuil… La direction n’en a tenu aucun compte. On a pu entendre aux informations qu’un défilé de mode était organisé à la prison de Fleury-Mérogis – mais dans tous les médias, pas un mot sur les femmes qui se sont rebellées pendant plus d’une semaine pour faire connaître la vérité sur la mort de Gordana par manque de soins ; sur leurs blocages de cellules, de promenade, leur grève de la faim, leur tabassage en masse par les Eris, sur leurs transferts disciplinaires à mille bornes de chez elles, sur leur douleur, sur leurs souffrances… Non, tout le monde parlait de cette « fabuleuse initiative » pour distraire les prisonnières… La bonne blague…[...]

La suite à lire sur : https://lenvolee.net/derriere-kohlantess-la-violence-de-la-prison

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Justice / Enfermements » :

>BAC de Lyon : aux castagneurs, la patrie reconnaissante (suite)

Même pour l’IGPN et le procureur, les deux agents de la BAC ont commis des violences « incompréhensibles ». Pourtant au procès, les policiers ont affirmé avoir agi en toute légalité. L’institution policière semble d’accord : ils sont désormais formateurs en techniques...

› Tous les articles "Justice / Enfermements"

Derniers articles de la thématique « Extrême-droites / Réactionnaires » :

>La place du Pont n’est pas un plateau télé !

Darmanin revient faire son show le 9 septembre à la Guillotière, pour soutenir la police contre la population et promouvoir sa politique raciste. Stop à l’instrumentalisation, Darmanin casse toi, la Guillotière n’est pas à toi ! Occupation festive et massive dés 10h Place du Pont ...

› Tous les articles "Extrême-droites / Réactionnaires"