Popouri n°24 - avril 2006

Le fidèle lectorat du Popouri aura sans doute remarqué le léger retard de parution ce mois-ci, mais, depuis le temps que le popoulit burö attend le grand soir, il paraissait difficile de se défiler… Nous avons donc défilé dans la joie et la mauvaise humeur, entre le cortège des étudiants « Si t’es contre le CPE, tape dans tes mains…clap, clap » et celui de la CGT « non, non, non au CPE, oui, oui, oui au CDI », essayant tant bien que mal de diriger notre colère sur les bonnes cibles… Nous avons pu constater que les rythmes effrénés des djumbés (de même que ceux des claquements de mains) n’ont pas non plus attendri les flics, qui une fois de plus s’en sont donnés à cœur joie : une cinquantaine d’arrestations depuis le début du conflit à Lyon. Peut-être le moment est-il venu de changer de tactique ? Un point détaillé sur le mouvement et les différentes stratégies qui s’y déploient sera proposé dans le prochain numéro.

Sinon, pour ce mois-ci, le popoulit burö a décidé de sortir de l’urgence : d’où un premier rappel concernant deux luttes au long cours : celle contre les nanotechnologies, avec la préparation d’une grande journée d’action le 1er juin pour l’ouverture du centre Minatec à Grenoble [p3-4], et celle contre la construction de la ligne de TGV Lyon-Turin avec un communiqué du collectif lyonnais [p5-6]. Viendra ensuite une proposition de réflexion sur l’utilisation de la violence en manifestation (tiré d’un tract trouvé dans le ruisseau) [p7-8] ; et la première partie d’un dossier consacré à la lutte menée par les habitants de la Duchère contre la politique de rénovation de leur quartier [p9-11] (la suite dans le prochain numéro). Nous finirons par une présentation des dernières parutions ACL et par notre désormais célèbre agenda un tantinet pompé ce mois-ci sur celui de nos amies de Diversion (merci pour elles).
Bonne lecture,

Le Popoulit Burö

Petit guide lyonnais

CPE : « violence », vous avez dit violence ?

Au fur et à mesure que le mouvement s’étend, et que les actions directes se font plus présentes, la question de la « violence » refait inévitablement surface. Si certaines interventions, catégoriques & ignorantes (« la violence, c’est mal ! ») ne valent guère la peine que l’on s’y arrête, nombre d’autres s’interrogent avec honnêteté sur la violence & son utilité. Question pertinente, la violence n’allant pas de soi, et, comme forme d’expression pour le moins dure, devant être pensée. Voici donc quelques (...)

Petit guide lyonnais

Dernières parutions des ACL

La maison d’édition lyonnaise “l’Atelier de Création Libertaire” a publié récemment :
Dissection du sadomasochisme organisé, de Jean-Manuel Traimond, déjà auteur à la même enseigne des "Récits de Christiania", du "Trésor des Méchancetés", du "Guide érotique du Louvre et du Musée d’Orsay" et du "Japon mal rasé". On l’a pas lu, alors on attend une chronique de la part de notre dévoué lectorat…
Pas de quartiers ! De quelques figures du déracinement, de Maurice Born, co-édité avec les suisses des Editions d’en (...)

Petit guide lyonnais

Gentrification à la Duchère

Au fil des « rénovations », « restructurations » et autres « mesures d’embellissement urbain », il n’aura pas échappé aux lecteurices du Popouri que Lyon prend des airs de Beyrouth au cœur des années 80. Est-ce le signe que notre ville est en guerre ? Une guerre menée par les élites et qu’on appellerait « la guerre sociale » ? Pour illustrer notre propos, voici la première partie d’un entretien avec un militant des collectifs d’habitant-e-s en résistance sur le Plateau de la Duchère, dans le neuvième arrondissement de (...)

Petit guide lyonnais

Luttes anti-colonialistes en cours

L’I.R.A., et maintenant l’E.T.A. ont respectivement déposé les armes ou déclaré une trêve unilatérale. La situation en Palestine est catastrophique après l’arrivée du Hamas au pouvoir, excuse rêvée pour un regain des violences coloniales israéliennes. On célèbre les 50 ans de l’indépendance fantoche du Maroc alors qu’il occupe dans l’indifférence générale le Sahara Occidental depuis 30 ans, tout rond (un article rédigé à Lyon paraîtra dans le prochain numéro de Courant Alternatif, journal de l’Organisation (...)

Petit guide lyonnais

manifs à Lyon : préludes...

Rennes, Toulouse, Paris, Lille, Nantes, Caen, Saint-Brieuc, Grenoble… un peu partout dans l’hexagone les manifestations tournent à l’émeute ; le mouvement anti-cpe prend de l’ampleur et en même temps change de nature : non plus des cortèges réclamant une exploitation stable et garantie mais une offensive contre le contrôle policier de nos nuits comme de nos jours. Bon ça se passe comme ça un peu partout… mais pas vraiment sur Lyon. Ici précisément la police travaille à casser toutes les dynamiques qui (...)

Petit guide lyonnais

Minatech : qui arrêtera le progrès ?

Oyez, oyez braves gens. Petits fours et tapis rouges vrombissent à Grenoble. Le nom de Chirac fait déjà se gesticuler les élus isérois, viendra-t-il inaugurer MINATEC et ses nanotechnologies le 1er juin ? La ville de Grenoble se prépare en effet à devenir le premier pôle européen des nanotechnologies. Envions-la !
Petites explications sur les nanos : manipulation de la matière vivante et inerte à l’échelle de l’atome, comme dans un jeu de légo elles permettent de créer de nouveaux matériaux et de (...)

Petit guide lyonnais

Non au TGV Lyon-Turin

Depuis 10 ans les habitants de Val Susa, la vallée du Piémont italien concernée par le passage du TGV Lyon-Turin,luttent massivement contre la réalisation du projet, par les moyens les plus divers (occupation du futur chantier, grève générale, manifestations) sur un mode d’organisation très autogestionnaire.
La lutte des habitants de Val Susa est la notre, car nous sommes opposés à la circulation accélérée des marchandises, conséquence du capitalisme et nécessaire à son développement et à sa domination. (...)

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info