A Lyon un salon du Logiciel « libre », depuis 9 ans !

1618 visites
1 complément

Les Journées du Logiciel Libre. Le Vendredi 19 et le Samedi 20 octobre sur le campus de la Doua se tiendra pour la 9e année le salon lyonnais du logiciel « libre ».
Les thèmes de cette édition sont :
- Les libertés individuelles et les logiciels libres.
- Les logiciels libres pour tous et toutes.

Depuis plusieurs années une association discrète, l’ALDIL : organise un mini-salon autour du logiciel dit libre.
Chaque année, elle choisit un ou deux thèmes pour articuler le programme.
Cette année ce sont :

- Les libertés individuelles et les logiciels libres
- Les logiciels libres pour tous et toutes

Autour de ces thèmes, elle invite des conférenciers, des exposants - entreprises ou associations - qui s’adressent à tout les publiques : du néophyte qui tel M. Jourdain utilise du logiciel « libre » sans le savoir, au professionnel pointu, en passant par le curieux qui voudrait en savoir plus.

Le 1er thème a notamment été suscité par l’usage des machines à voter avec le débat sur le code qui les fait fonctionner. Si le code est dit « propriétaire » - c’est à la discrétion de l’éditeur de faire connaître ou pas son contenu - la démocratie pourrait être flouée. Si le code est dit ouvert ou « libre », n’importe qui peut analyser ce code et s’assurer qu’il respecte la démocratie.
Ce thème dépasse ce débat, bien sûr, et vous trouverez le programme des conférences ainsi que les exposants sur www.jdll.org.

Pour expliciter la notion de code « ouvert » ou « propriétaire » je reprendrais la description du dossier de presse publié sur www.jdll.org:

Si nous faisions l’analogie entre la cuisine et les logiciels, la recette d’un plat équivaudrait au code source d’un programme, une succession logique d’instructions élémentaires écrites dans un langage compréhensible par tous, tandis que le plat cuisiné correspondrait au code binaire, c’est à dire à un ensemble mangeable exécutable en informatique dont on peut imaginer certains composants mais dont la composition exacte demeure un mystère.

La quasi situation de monopole de Windows pose aussi question par rapport aux libertés. Malgré des lois anti-monopolistiques que ce soit au USA ou en Europe, on voit au combien il est difficile à la concurrence d’exister. Le poids économique de Windows fait contre-poids à la loi. Et dans ce débat souvent on oppose au « libre » l’argument comme quoi étant « libre » il ne génèrerait pas de flux économiques, donc en gros pas d’argent, pas d’emploi.

Et là, d’abord il faut dire que « libre » ne veut pas dire gratuit. C’est d’ailleurs pour ça que ma préférence va à l’expression logiciel « ouvert » plutôt que « libre ». Ensuite, il existe un modèle économique du code « ouvert ». Seulement, voilà, il n’est pas basé sur la rente de la propriété intellectuel mais sur le service de mise en oeuvre des ces logiciels.
Le code ouvert permet à n’importe qui et n’importe où - là je pense aux pays moins avancés - d’améliorer le logiciel. A lui de valoriser son apport en marchandant les services associés. Ces services peuvent être de l’assistance, de l’assemblage de briques logiciels pour offrir un paquet, etc.

Tout un programme ! Mais si le logiciel ouvert s’imisce de plus en plus dans le monde de l’entreprise, il gagne aussi chez les particuliers. Il est aussi facile d’installer une distribution Linux qu’un Windows, à la réserve près que la grande masse des gens ayant été familiarisé - pour pas dire apprivoisé - avec Windows, cela leur semble plus naturel.
Mais l’inverse, quoique plus rare, est vrai aussi. J’ai abandonné Windows après W98SE. Dernièrement, j’ai dû travailler sous XP. Quelle galère pour paramétrer les connexions, notamment WiFi, aller chercher le driver de la box INTERNET ! Une demie journée pour installer la box V5. Qu’on me dise pas que Windows c’est plus simple !

Les Journées Du Logiciel Libre :

Vendredi 19 et Samedi 20 octobre sur le campus de la Doua.

Le programme des conférences ainsi que les exposants sur www.jdll.org

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 11 octobre 2007 à 19:59, par Wald Sébastien

    Juste pour dire qu’il y aura une conférence sur la vente liée que je présiderais... Soyez nombreux pour discuter de ventes courantes... Qui sont plutôt à bien y regarder des dénis de liberté comme on en fait trop souvent... Je serais libre de discuter avec vous de tout ce qui touche à l’informatique et vos libertés

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info