À Vénissieux, 150 places d’hébergement pour les demandeurs d’asile vont disparaître

1112 visites

Le centre de Vénissieux a été ouvert comme Centre d’accueil et d’Orientation en Octobre 2016, lors du démantèlement de la Jungle de calais. Il a été transformé en centre d’hébergement au printemps 2018. Ses 150 places devaient rester ouvertes tout l’été.

Ce n’est pas du goût de la maire Michèle Picard (PCF) qui, approuvée en cela par la préfecture, ne renouvellera pas le bail précaire. La raison évoquée dans la presse est que l’accueil des réfugiés apporterait de nouvelles difficultés dans un quartier déjà considéré comme difficile.

La mairie tente tant bien que mal de se dédouaner de cette intervention en feintant d’ignorer les problèmes hébergement que connaît la métropole lyonnaise, notamment sur la question migratoire. Elle souligne aussi que ce lieu d’hébergement serait un frein à la rénovation du quartier.

Le problème d’accueil n’est vraiment pas prêt d’être résolu cet été.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

>La tuerie d’immigrés italiens à Aigues-Mortes le 19 août 1893

« Ritals en eaux mortes » bande dessinée d’OLT (qui participe à l’Éphéméride anarchiste). Les travers racistes ne sont pas d’aujourd’hui. Les politicards xénophobes de tout bord devraient s’informer sur les évènements racistes occultés de notre histoire qui risquent vite de se transformer en tragédies...

> Tous les articles "Migrations - sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

>Nid de Coucous ! un documentaire sur les Squats à Lyon

A Lyon comme ailleurs, pour les jeunes squatteurs et pour les familles sans papiers, il faut lutter pour habiter et habiter pour lutter. « Nid de Coucous » raconte l’histoire de ces indésirables et de ces sans voix, qui à l’échelle d’un immeuble ou à l’échelle d’un pays, occupent et résistent dans des...

>BOUH ! Le squat des 400 couverts à Grenoble

À Grenoble, de 2001 à 2005, une traverse entière a été squattée : plusieurs maisons d’habitation, une salle publique, des ateliers et plein de folies, d’humour, de galères, de collectifs, de colères, d’expérimentations...

>David Kimelfeld enfariné pour 1.8 million

La semaine dernière, la métropole votait un budget d’ 1.8 million d’euros pour « la sécurité des bâtiments vides », aujourd’hui en réponse à cette dépense insensée, David Kimelfeld président de la métropole, s’est fait enfariner.

> Tous les articles "Logement - Squat"
}