À propos des massacres de Gaza, de la question palestinienne et de ses répercussions en France

503 visites

Position de l’OCL sur l’offensive contre Gaza qui est la dernière en date des tentatives de l’État d’Israël de briser l’unité de la lutte de libération palestinienne qui menace sa domination coloniale.

Arrêter les massacres de l’offensive en cours est urgent et impératif mais cela ne suffira pas. Sans résolution du conflit qui mette un terme à ses racines et à ses fondements, une nouvelle agression israélienne suivra celle-ci, l’occupation et le blocus de Gaza se poursuivront indéfiniment.

Se battre pour la paix en Palestine, c’est se battre contre la complicité de l’État français et contre l’état de guerre permanent qu’impose la politique coloniale du projet sioniste.

JPEG - 51.3 ko

C’est affirmer haut et fort la solidarité avec le peuple palestinien dans ce moment crucial et la légitimité de sa résistance par tous les moyens qu’il juge nécessaire (non violents et armés) et cela passe aujourd’hui par les revendications démocratiques minimales exigées par l’appel palestinien du 9 juillet 2005 pour la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) :

1. Mettre fin à l’occupation et à la colonisation de toutes les terres arabes et démanteler le Mur ;

2. Reconnaître les droits fondamentaux des citoyens arabo-palestiniens d’Israël à une égalité absolue ;

3. Respecter, protéger et favoriser les droits des réfugiés palestiniens à revenir dans leurs maisons et propriétés comme stipulé dans la résolution 194 de l’ONU.

4. Mettre fin au blocus de Gaza.

Cette résolution n’est pas une panacée et n’est pas exclusive d’autres actions mais elle vise ni plus ni moins qu’à porter, enfin, un coup d’arrêt définitif au projet sioniste. Ce faisant, elle peut contribuer de manière décisive à le mettre en crise, à démanteler les bases colonialistes et ethno-religieuses de l’État d’Israël, à faire voler en éclat le consensus social/national qui caractérise ce dernier et qu’il impose à l’intérieur de la société israélienne et en dehors, et à ouvrir une nouvelle situation de coexistence et de solidarité entre les peuples et de lutte communes contre leurs oppresseurs locaux et globaux, de quelque religion et/ou appartenance nationale, ethnique ou culturelle historique auxquelles ils se réfèrent. (...)

JPEG - 43.1 ko

La suite à lire sur : http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article1563

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « OCL - Lyon » :

>11 novembre, la guerre de 1914-1918 : le creuset des totalitarismes

Les commémorations du 11 novembre 1918 occultent toujours le souvenir du carnage et préfèrent exalter le martyre des soldats en sacralisant leurs combats. Elles fabriquent le mythe de la guerre nationale, la mémoire des combats est déformée, le culte du soldat est quasi religieux et s’incarne dans les...

>La capitulation du gouvernement Tsipras

Le gouvernement de la gauche « radicale » et « antilibérale » grecque du parti Syriza a finalement accepté ce vendredi 10 juillet l’essentiel des recommandations des créanciers (BCE, Union européenne, FMI) qu’il disait combattre et cela contre l’avis qu’une large majorité des électeurs avait exprimé cinq...

› Tous les articles "OCL - Lyon"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"