[Valence] Projection du film “Enfermés vivants” de Félix Gonzalez

1277 visites

Mercredi 3 décembre à 20h au laboratoire anarchiste, 8 place St Jean à Valence (26).

Entre fiction et documentaire, 2 anciens prisonniers et un acteur parlent de la prison en jouant la venue d’un nouvel arrivant en cellule.
Ensuite on pourra discuter de pourquoi et comment s’opposer à la prison.

Projection du film “enfermés vivants” de Felix Gonzales [1].

Un nouveau centre pénitentiaire va ouvrir ses portes courant 2015 à Valence. La future prison sera un centre pénitentiaire puisqu’elle regroupera un quartier maison d’arrêt (QMA) et un quartier maison centrale (QMC). Le centre pénitentiaire devrait pouvoir accueillir 456 détenus au total, dont 160 dans le quartier maison d’arrêt, 120 dans le quartier maison centrale et 16 dans un quartier dit d’accueil, sachant qu’aujourd’hui, à la maison d’arrêt de Valence, ce sont entre 10 et 15 nouveaux détenus qui arrivent par semaine. La prison accueillera les détenus condamnés vivant à Valence et dans la Drôme et les prévenus en attente de jugement ayant commis un délit à l’intérieur de la zone d’action de la prison. La superficie de la future prison sera de 33000 m², les travaux devraient être achevés en octobre 2015 (voir avant). Elle sera située dans le quartier Briffaut à 500 métres du lycée du même nom, plus à l’écart du centre ville, sur un terrain de 17 hectares.

Les conséquences

L’ouverture de cette prison entraînera la fermeture de la maison d’arrêt de Valence située actuellement près du centre ville de Valence. Cette dernière sera réhabilitée pour faire partie du projet de la construction d’une cité des sports et de la culture à Valence. En revanche, celle de Privas qui accueille actuellement 64 détenus pour une superficie de 1180 m² devrait rester ouverte du fait de son bilan plutôt positif.

Cette nouvelle prison pose un certain nombre de questions. Premièrement, le financement, la conception et la construction ainsi que l’entretien et la maintenance du lieu de l’établissement pour une durée de 25 ans ont été confiés à l’entreprise privée SPIE Batignolles par l’Agence publique pour l’immobilier de la justice (Apij) dans le cadre d’un partenariat public privé (PPP) prévu par la précédente majorité. Ce partenariat public-privé confié au groupe GEPSA Gestion établissements pénitenciers services auxiliaires) prévoit également une prestation de services à la personne, notamment la formation professionnelle et le travail des personnes détenues ou encore l’accueil des familles et la restauration des détenus et du personnel, sur une durée de 9 ans. Les PPP permettent à l’Etat d’utiliser des investissements privés en contrepartie d’un loyer, mais ce système est très critiqué par la ministre de la Justice actuelle, Christiane Taubira qui le trouve trop coûteux. Mais, dit-elle, "Rechercher une maîtrise d’ouvrage public pour ces trois nouveaux établissements aurait pris trop de temps, le format PPP a donc été conservé pour des raisons sanitaires et de dignité". L’Observatoire international des prisons (OIP) s’inquiète : "De tels partenariats coûteront très cher à la collectivité. Mais surtout, le gouvernement se lie les mains et s’empêche, à terme, de diminuer le nombre de places de prison".

On s’interroge aussi sur le manque d’humanité de cette future prison, en effet l’automatisation des ouverture installée par le groupe SPIE (un des aspects majeurs de ses prestations) va réduire le contact avec les gardiens. Caméras, interphones, ouverture et fermeture des portes et, plus largement, gestion des accès aux bâtiments, ou comment contribuer à l’emprisonnement par les technologies.

[1] lien vers le film : https://www.youtube.com/watch?v=OexgAGoiTJo&list=PL4F589A7AF976C3D1&index=1

lundi 3 novembre 2014

Projection du film “enfermés vivants” de Felix Gonzales

20h00 - 23h30
laboratoire anarchiste, 8 place St Jean Valence 26000

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « OCL - Lyon » :

>11 novembre, la guerre de 1914-1918 : le creuset des totalitarismes

Les commémorations du 11 novembre 1918 occultent toujours le souvenir du carnage et préfèrent exalter le martyre des soldats en sacralisant leurs combats. Elles fabriquent le mythe de la guerre nationale, la mémoire des combats est déformée, le culte du soldat est quasi religieux et s’incarne dans les...

>La capitulation du gouvernement Tsipras

Le gouvernement de la gauche « radicale » et « antilibérale » grecque du parti Syriza a finalement accepté ce vendredi 10 juillet l’essentiel des recommandations des créanciers (BCE, Union européenne, FMI) qu’il disait combattre et cela contre l’avis qu’une large majorité des électeurs avait exprimé cinq...

› Tous les articles "OCL - Lyon"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Les drones policiers interdits dans Paris. Et ailleurs ?

Après une procédure de référé liberté déposée le 12 mai par la Quadrature du Net et la Ligue des Droits de l’Homme, le Conseil d’État a finalement demandé, ce lundi 18 mai, à l’État français de faire cesser leur utilisation sans délai. Aussi fou que cela puisse paraître, la vingtaine de drones qui survolait le...

› Tous les articles "Répression - prisons"