Affaire du 8 décembre 2020 - Libre Flot : « pourquoi je fais la grève de la faim »

531 visites

Lettre depuis l’isolement de F., inculpé dans l’affaire du 8 décembre, pour protester contre la vengeance d’Etat qui le maintient en détention provisoire dans des conditions de torture blanche et contre la mascarade de la procédure antiterroriste

Rappel : le 8 décembre 2020, la DGSI (direction générale de la sécurité intérieure) interpellait dans plusieurs régions 9 personnes « de la mouvance d’ultragauche » pour « association de malfaiteur en lien avec une entreprise terroriste ». 7 d’entre elles sont alors mises en examen et maintenues en détention provisoire. 6 finiront par être libérées sous contrôle judiciaire au fil des mois. Et une reste enfermée, sous le régime de l’isolement depuis plus d’un an.

POURQUOI JE FAIS LA GRÈVE DE LA FAIM

Cela fait plus de 14 mois que je réfute cette infâmante et diffamatoire accusation d’association de malfaiteurs terroriste.

Cela fait plus de 14 mois que la DGSI m’a expliqué que je n’étais pas arrêté pour ce qu’elle voulait me faire croire, à savoir mon engagement auprès des forces kurdes contre Daech au Rojava.

Cela fait plus de 14 mois que rien ne valide la thèse élaborée de toutes pièces par la DGSI alors même que pendant au moins 10 mois j’ai été suivi, tracé, sous écoute 24 heures sur 24 dans mon véhicule, mon lieu de vie, espionné jusque dans mon lit.

Cela fait plus de 14 mois que je comprends que ce sont mes opinions politiques et ma participation aux forces kurdes des YPG dans la lutte contre Daech qu’on essaie de criminaliser.

Cela fait plus de 14 mois qu’on reproche une association de malfaiteurs à 7 personnes qui ne se connaissent pas toutes les unes les autres.

Cela fait plus de 14 mois à répondre aux questions d’un juge d’instruction utilisant les mêmes techniques tortueuses que la DGSI : la manipulation, la décontextualisation, l’omission et l’invention de propos et de faits afin de tenter d’influencer les réponses.

Cela fait plus de 14 mois que je subis les provocations de ce même juge d’instruction qui, alors que je croupis dans les geôles de la République, se permet de me dire que cette affaire lui fait perdre son temps dans la lutte contre le terrorisme. Pire encore, il se permet la plus inacceptable des insultes en se référant aux barbares de l’État islamique comme étant mes« amis de chez Daech ». Bien que verbal, cela reste un acte inouï de violence. C’est inadmissible que ce juge s’octroie le droit de m’injurier au plus haut point, tente de me salir, et crache ainsi sur la mémoire de mes amis et camarades kurdes, arabes, assyrien.ne.s, turkmènes, arménien.ne.s, turc.que.s et internationaux.les tombé.es dans la lutte contre cette organisation. J’en reste encore aujourd’hui scandalisé.

Parce que notre ami Libre Flot croupit toujours à l’isolement depuis plus de 14 mois et qu’il a choisi d’engager la riposte par une grêve de la faim, ne le laissons pas seul dans ce sale jeux politique. C’est maintenant qu’il est nécessaire de marquer notre soutien, en diffusant sa parole et par tous les moyens possibles !

Nous n’attendrons pas, sans réactions, la fin des élections pour qu’enfin ils le libèrent !

On peut lui écrire via les comités de soutien locaux :

Comité812 Toulouse : Itinéraire Bis – 22 rue Périole – 31500 Toulouse ou PumBat, 34 rue Brouardel, 31200 Toulouse

Comité812 Rennes : CNT 35 , BP 30423, 35004 RENNES Cedex

Comité812 Paris : L.A.P. 393 rue de Vaugirard 75015 PARIS

La suite à lire sur : https://expansive.info/POURQUOI-JE-FAIS-LA-GREVE-DE-LA-FAIM-Libre-Flot-3164

P.-S.

Pour se tenir informé : [https://soutienauxinculpeesdu8decembre.noblogs.org/]

Pour joindre ses soutiens et nous tenir informé des initiatives locales : laisseznousdanser[at]riseup[point]net
(clé pgp : [https://keys.openpgp.org/search?q=3CC551B54D708A5ADD89C43AF499FA4FF85A247B])

Site des comités du 8/12 : https://soutienauxinculpeesdu8decembre.noblogs.org/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression policière » :

>La GALE ressurgit !

Le Conseil d’état vient de suspendre la dissolution du groupe antifasciste Lyon et environs suite aux recours intentés par nos avocat.e.s.

› Tous les articles "Répression policière"