Affichage libre : procès d’un organisateur de concerts

1587 visites

Le procès de Barbe à pop aura lieu jeudi 22 mai 8h30, suite à sa contestation d’une amende exhorbitante (650 € !) concernant les affiches de deux concerts qu’il a organisé en mars 2007 au Sonic.
MISE A JOUR : le procès a été repoussé au 19 Juin

Avec le collectif affichage libre qui comprend de nombreux organisateurs de concerts lyonnais, soutenu par notre avocat Alain Couderc, nous demandons la relaxe.

Pour nous soutenir, venez assister au proces, et mobilisez le maximum de gens, car de l’affichage libre depend aussi l’existence de tous les concerts alternatifs de Lyon.

ci-joint le communiqué du collectif.

MERCI MERCI MERCI

Le site de BARBE A POP

AFFICHAGE LIBRE /// PROCES D’UN COLLEUR D’AFFICHES

Tandis que la ville de Lyon revendique le statut de "Capitale Culturelle", elle s’applique dans un bel élan schizophrène à faire disparaître le principal moyen d’information et d’expression de toute la culture associative, militante et artistique.

En effet, depuis la mise en place de l’unité "Cadre de Vie" en 2007, la municipalité a décidé d’éradiquer l’affichage libre, considéré comme une simple pollution visuelle (enquêtes acharnées et disproportionnées, pluies d’amendes et de procès).

Après le procès intenté à la salle le Sonic fin Janvier 2008, la Ville tourne ses attaques directement contre les petites structures. L’association Barbe à Pop ouvre le bal et passe ainsi en procès le Jeudi 22 Mai.

Dans le même temps, les panneaux d’affichage libre, réservés aux structures à but non lucratif, continuent d’être recouverts systématiquement par les grandes structures commerciales.

Pour nous, l’affichage libre est un droit : le droit à la liberté d’expression.
Réprimer l’affichage libre, c’est ni plus ni moins une atteinte à la liberté d’expression.

Car la ville de Monsieur Collomb est aussi notre ville : et nous n’avons pas la même notion de la propreté, qui est une valeur bien relative.

Après les lois « anti-bruit », les caméras de vidéo-surveillance qui contrôlent notre vie, voici l’opération « ville propre » qui gère notre pensée : que sont quelques affiches A3 face à des pubs de quatre mètres de long, des milliers de panneaux Decaux et Insert et d’enseignes ? La pub est partout, elle envahit notre espace, nos cerveaux. Elle est légale parce qu’elle rapporte beaucoup de fric. Pour nous la saleté commence ici.

Nous demandons :
- L’annulation des amendes et des enquêtes.
- Que les grandes structures commerciales cessent d’utiliser les panneaux d’affichage libre.
- Une forte augmentation du nombre de ces panneaux.
- La tolérance permanente du collage au scotch et la prise en compte de
l’application de la loi : il est parfaitement légal de coller à la colle sur les boutiques fermées et les palissades de chantier.

Toutes et tous au Palais de Justice :
POUR SOUTENIR L’AFFICHAGE LIBRE
Jeudi 22 Mai 8H30 !!!

MISE A JOUR : le procès a été repoussé au 19 Juin
67, Rue Servient 69003 Lyon Salle B Rez-de-jardin
Tram : Palais de Justice - Mairie du 3e / Métro : Place Guichard / Bus : Saxe-Préfecture

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"