Aiacciu, l’Empereur te montrera la vraie nature de la Force

669 visites

Les images sont fortes : des centaines de manifestants, suite à l’agression de deux pompiers, descendent sur le quartier des jardins de l’Empereur, alors que jusqu’ici ils n’y allaient que pour toucher du shit. Est-ce dû à l’augmentation du prix du cannabis ? Non. Mais bien à une volonté de « venger » une atteinte à ces deux représentants du vivre-ensemble en Corse.

Aiacciu, tout comme Bastìa, est une ville qui montre chaque jour à ses habitants que la Corse n’est pas un sympathique petit village, mais bien un territoire où se côtoient très riches et très pauvres. E padule, e Canne, e Saline, le Logirem-Budiccione, Santa Lucìa, San Ghjuvà, Pietralba : autant d’endroits où des situations similaires à celle des "jardins de l’Empereur" pourraient éclore. Comme Bastìa qui a relégué ses pauvres, « paisani » ou immigrés, dans le sud de la ville, il suffit d’arriver sur le golfe pour voir qu’Aiacciu n’est que quartiers.Le résultat aujourd’hui nous éloigne sérieusement de la carte postale : les deux villes principales de la Corse réunissent plus des deux tiers de la population insulaire.

Le quartier de l’Empereur, ou des « Jardins de l’Empereur », a été créé dans les années 50, en même temps qu’on virait du centre nombre d’habitants, et qu’on en entassait d’autres venus des vallées alentours.
On parle d’un quartier où certes il y a du business, de la drogue, mais sûrement pas autant que dans les bars et les discothèques du centre-ville. Quiconque a déjà vu tourner un quartier à shit sait d’ailleurs que ce sont des quartier très calmes : il faut bien que les clients viennent en toute quiétude. Outre cela, il faut comprendre que l’empereur est un quartier qui pose un enjeu : il est situé sur les hauteurs de la ville, dans un espace où il y a sans doute des intérêts immobiliers non négligeables. Cette donnée est à prendre en compte dans un pays qui vit -pour ainsi dire- pleinement de la manne foncière et touristique. A terme, le départ de populations de prolos dérangeants pourrait mener à une certaine réévaluation du quartier.

La suite à lire sur : https://blogs.mediapart.fr/chjocca-17/blog/291215/aiacciu-lempereur-te-montrera-la-vraie-nature-de-la-force

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Vie des quartiers - urbanisme - initiatives » :

>Nid de Coucous ! un documentaire sur les Squats à Lyon

A Lyon comme ailleurs, pour les jeunes squatteurs et pour les familles sans papiers, il faut lutter pour habiter et habiter pour lutter. « Nid de Coucous », documentaire de 2012, raconte l’histoire de ces indésirables et de ces sans voix, qui à l’échelle d’un immeuble ou à l’échelle d’un pays, occupent...

>La gentrification est un mot barbare et parfois fourre-tout

La gentrification est un concept apparu dans les années 60, mais c’est au début des années 2000 que le terme « gentrification » apparaît dans les milieux académiques français. Depuis, il est utilisé à tort et à travers pour désigner de multiples politiques urbaines. Retour sur plusieurs articles publiés sur...

>BOUH ! Le squat des 400 couverts à Grenoble

À Grenoble, de 2001 à 2005, une traverse entière a été squattée : plusieurs maisons d’habitation, une salle publique, des ateliers et plein de folies, d’humour, de galères, de collectifs, de colères, d’expérimentations...

› Tous les articles "Vie des quartiers - urbanisme - initiatives"

Derniers articles de la thématique « Apartheid social » :

>Été 1982 dans la région lyonnaise : l’État tente de mater les banlieues

Dans l’agglomération lyonnaise, l’été 1981 est chaud, comme disent les journalistes de l’époque. Ce sont les premières émeutes urbaines à faire la une de la presse nationale. Tout au long de l’année, la répression va s’abattre sur l’agglomération et, à l’été suivant, l’ambiance est une nouvelle fois...

› Tous les articles "Apartheid social"