Alerta alerta anti-CRA !

489 visites

Depuis plusieurs mois déjà la lutte contre les CRA s’accroît à l’intérieur comme à l’extérieur. Encore pas plus tard que la semaine dernière débutait une grèves de la faim dans les CRA de Palaiseau et de Plaisir. Dans ce contexte et pour mieux comprendre l’abomination que sont les CRA voiçi ci-dessous un article (paru en juin dans le Gueuloir n°4) sur le sujet.

Il est tôt, le soleil n’est pas encore levé qu’on entend les voitures s’arrêter, les portières claquer ; soudain c’est la panique ; la police rafle tous ceux qui n’ont pu s’échapper ; un malheureux est tabassé au sol ; tout le monde tremble, assis ; les contrôles de papiers sont précipités, les hommes, les femmes, les enfants ont peur… Peur de quoi ? De la machine à déporter...
Si ces quelques lignes sont certes fictives, elles s’avèrent pourtant très, malheureusement trop, représentatives, de la réalité. Alors qu’on pourrait croire à un récit d’une rafle de SS dans un ghetto juif en Pologne, on parle pourtant d’un tout autre type de rafle et d’une nouvelle forme de déportation. Nous pourrions en effet être en France, pas plus tard qu’hier matin, en 2019. Et parmi les rouages de cette machine à
déporter, machine de contrôle et de répression, on retrouve celui qui menace chaque jour ceux et celles qui ne sont pas nés du bon côté de la frontière : le CRA.

Mais qu’est-ce qu’un CRA ?

Les CRA (Centres de Rétention Administrative), même si les textes juridiques ne les désignent pas comme tels, sont des lieux d’enfermement et de privation de liberté, où les violences policières, les menaces et les humiliations sont à l’ordre du jour et où les droits de l’Homme, ainsi que la dignité humaine sont bien souvent mis de côté ! Légalisés le 29 octobre 1981 (parce qu’on a pas attendu que ce soit légal pour en créer), leur initial but est d’enfermer des individus avant de pouvoir les éloigner du territoire français. Leur utilisation est de plus en plus fréquente avec un
gouvernement qui l’an dernier demandait à ses préfets de remplir davantage les CRA. Leur usage est ainsi devenu presque systématique pour de nombreuses préfectures, recourant systématiquement à cet outil politique, dissuasif et répressif...

La suite à lire sur : http://lenumerozero.lautre.net/Alerta-alerta-anti-CRA

P.-S.

Pour plus d’informations sur le sujet nous vous invitons à consulter :
Cette brochure à propos des CRA et de la lutte, le rapport 2018 de la Cimade et le site A bas les CRA

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

>Du 1er au 17 octobre, quinzaine de solidarité pour les enfants sans-abri

Le 20 novembre prochain, la France célébrera le 30e anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Or, en cette rentrée 2019, le collectif « Jamais sans Toit » recense déjà des centaines d’enfants dont les droits sont bafoués dans l’agglomération lyonnaise. Afin de mettre en lumière...

>Alerta alerta anti-CRA !

Depuis plusieurs mois déjà la lutte contre les CRA s’accroît à l’intérieur comme à l’extérieur. Encore pas plus tard que la semaine dernière débutait une grèves de la faim dans les CRA de Palaiseau et de Plaisir. Dans ce contexte et pour mieux comprendre l’abomination que sont les CRA voiçi ci-dessous un...

› Tous les articles "Migrations - sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>[Villier-le-Bel] Ibrahima est mort

Dur de poser une réaction à chaud et pourtant quasiment tous les médias le font. Twitter déborde de messages dégueulasses à l’encontre d’Ibrahima, mort dimanche 6 octobre à Villiers-le-Bel, alors qu’il fuyait la police.

› Tous les articles "Répression - prisons"