Appel à soutien pour les squatteurs-euses des Pays-Bas

558 visites
1 complément

Ce texte a été trouvé sur internet et appelle à la solidarité avec tous-tes les squatteurs-euses des Pays-Bas : actions, manif’, propagande, etc. sont prévues notamment le vendredi 1er octobre pour répondre à l’attaque actuelle du gouvernement. Ça pourrait donner des idées...

Quelques retouches ont été faites afin d’en améliorer la traduction lorsque la compréhension en était gênée... (L’assexuation des noms communs notamment...)

Nous sommes des squatteurs-euses des Pays-Bas. Nous vous demandons de nous rejoindre dans notre lutte contre l’interdiction des squats aux pays bas Nous aurons deux manifestations cette semaine, le 1er Octobre à Amsterdam et 2 Octobre à Nimègue.

Cette semaine le maire d’Amsterdam a déclaré que dans les prochains mois 200 squats seront expulsés !

Si vous ne pouvez pas venir aux Pays-Bas s’il vous plaît pouvez vous organiser une protestation ou une action localement chez vous contre l’interdiction et la loi de prohibition des squats qui commence le 1er Octobre 2010.

Appel des "Esprit de l’unité » collective :

Pour celles et ceux qui sont contre l’interdiction faites à tous-tes les (ex) squatteurs-euses, à tous-tes les jeunes qui voudraient devenir des squatteurs-euses dans l’avenir, à tous-tes les amis-es et sympathisants-es des squatteurs-euses, à tous-tes les militants-es politiques, à tous-tes les militants-es antifascistes, à tous-tes les artistes qui créent des œuvres dans les squats, à tous-tes les membres de groupe ou DJ’s qui jouent dans les squats, à toutes les personnes qui jouissent de fêtes et de concerts dans les squats, à tous-tes les voyageurs-euses qui visitent et séjournent dans les squats, à vous tous-tes qui ne sont pas mentionnés-es ci-dessus.

Comme vous le savez peut-être des jours sombres sont à venir pour le mouvement des squats dans les Pays-Bas. Le parlement néerlandais a voté pour une interdiction et une prohibition de ceux-ci. A partir du 1er Octobre 2010 squatter sera illégal aux Pays-Bas. Cela signifie que les personnes qui tentent d’occuper un bâtiment vide, seront considérées comme des criminels et des délinquants-es et seront punies par les autorités néerlandaises. Les sanctions sont très élevées et varient de un an à deux ans et huit mois de prison ! S’il vous plaît rappelez-vous que cette loi de répression ne serait pas arrivée sans le soutien de raciste et xénophobe comme le député d’extrême droite Geert Wilders.

C’est une menace très sérieuse ! Nous ne pouvons pas laisser les politiciens détruire le mouvement des squats et la libre circulation aux Pays-Bas ! Nous ne pouvons pas et plus attendre ! Nous devons agir maintenant !

L’avenir du mouvement squat néerlandais est entre nos mains. C’est une grande responsabilité aussi. Nous devons montrer du respect à ceux et celles des générations précédentes qui ont fait qu’un grand mouvement des squats soit possible aux Pays-Bas. Ils ont sacrifiés beaucoup de temps et d’énergie pour nous. Nous devrions penser à tous les jeunes qui aimeraient avoir la possibilité de vivre dans des squats dans le futur.

Les médias et les politiciens disent que nous sommes peu nombreux-reuses, mais notre esprit est plus fort que cette loi pourrie et inhumaine que les politiciens ont créé ! Nous sommes disposés-es à voir les politiciens-ciennes et les forces de police et leur montrer, notre détermination dans la défense de nos droits en matière de logement, et leur prouver le manque d’habitations à bon marché aux Pays-Bas. Par exemple le prix de la location à Amsterdam d’une simple petite pièce peut atteindre entre 300 et 550 euros par mois !

Les médias de masse et les politicards-es disent de nous que nous sommes violents, mais les chrétiens de la CDU (parti chrétien-démocrate), CU (Union chrétienne) et du PSC (Parti Orthodoxe Protestant) sont plus violents que nous . Pour eux les bâtiments vides sont plus importants que des êtres humains la recherche d’une maison. Et c’est ces « chrétiens » qui ont décidé que la police devrait pour nous arrêter, si nous essayons d’occuper une maison après le 1er Octobre 2010.

Nous sommes fiers-ères de qui nous sommes et nous sommes prêts-tes à défendre nos droits d’occuper des bâtiments vides. Nous n’abandonnerons pas sans lutte ! Certains-es d’entre vous se souviennent des jeunes fiers-ères et en colère de Copenhague qui se battaient pour Ungdomshuset et la dignité. Certains-es d’entre vous ont rejoint la lutte. S’il est nécessaire, nous sommes disposés-es à apporter l’esprit de la jeunesse du Danemark et la Grèce dans nos rues !

Les politiciens ne nous laisse pas d’autre choix ! A partir du 1er Octobre 2010, nous avons à choisir entre être sans-abri ou des « criminels » et des « délinquants » Ce choix ne convient pas pour nous ! Nous ne vivrons pas dans la rue ou dans leurs prisons ! Nous sommes des êtres humains et nous méritons le respect ! Nous allons nous battre pour notre dignité !

Il ya quelques centaines de squats aux Pays-Bas. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre cette infrastructure énorme ! Il ya des maisons, des centres autonomes, des lieux d’activités culturelles. Dans tous ces bâtiments où nous vivons nous agissons dans la pratique qui est de promouvoir nos idées politiques. Nous utilisons cet espace pour promouvoir l’art indépendant et les contre-cultures underground dans l’opposition à la culture pop mainstream

Soyons un peu sentimental. Pour beaucoup d’entre est un mode de vie. Beaucoup d’entre nous a passé les meilleurs moments de leur vie dans les squats. Nous avons eu des aventures inoubliables ensemble. Nous avons beaucoup d’expériences précieuses, comme le fait dans des communautés auto-organisées ou des collectifs de logement. Beaucoup d’entre nous ont rencontré leurs meilleurs ami-es dans les squats. , c’est une des raisons dans notre lutte contre l’interdiction et la prohibition des squats aux pays bas

Ne pas ignorer les menaces graves pour s’accroupir circulation aux Pays-Bas ! Utilisez votre imagination, ouvrez les yeux, levez-vous et agissez !

Notre combat est celui pour un monde sans capitalisme, sans différences entre les sexes, les races, contre le sexisme le patriarcat et l’homophobie contre la hiérarchie, contre la pauvreté et la guerre !

Nous serions très reconnaissants-tes de votre soutien. La solidarité est notre arme !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>La guerre se fabrique près de chez nous

L’Observatoire des armements publie un nouveau rapport sur l’impact des entreprises d’armement de la Région Auvergne-Rhône-Alpes sur les conflits. Il documente notamment 11 sociétés qui alimentent les guerres et répressions actuelles : Palestine, Yémen, Égypte, République démocratique du Congo... À...

>La guerre se fabrique aussi à côté de chez vous

Débat sur l’industrie de l’armement en région Rhône-Alpes-Auvergne, avec l’Observatoire des armements, Samedi 7 Mai à l’Atelier des Canulars, et appel aux groupes, individus et collectifs à lutter contre les industries de l’armement et de la...

>On ne dissout pas la révolte qui gronde

Dans cette nuit du 29 au 30 Avril 2022, le consulat général de France à Zurich a reçu de la visite. Les façades et la voiture postée on été endommagées. Ceci est une action de solidarité avec le Collectif Palestine Vaincra et le Groupe Antifasciste Lyon et Environs, tous deux touchés par une décision de...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"