Appel à une Pride de Nuit (Lyon) en mixité choisie LGBTQIA+ le samedi 25 Juin

1864 visites

Appel pour une Pride de Nuit à Lyon le 25 Juin 2022 - Presqu’île (lieu à venir) 20h30 en mixité choisie LGBTQIA+

Appel à une Marche des Fiertés nocturne en mixité LGBTQIA+
Certes Fierxs mais Surtout Venerxs !

Si toi aussi, l’état de notre société te donne envie de la brûler.
Si toi aussi, les news de BFTMTV te donnent envie de tout casser.
Si toi aussi, t’en as marre de voir tes proches, tes potes, ta famille souffrir de pas être assez dans leur foutue norme.
Si toi aussi, t’as besoin de hurler ta colère.
Si toi aussi, t’as besoin d’un espace où tu peux être toi en envoyant chier leur système.
Si toi aussi, t’as besoin d’être entouréx de personnes aussi fièrxs que révolutionnaires, rejoins-nous !
Si toi aussi tu considères que les alliéxs font partie du problème, on t’attend le 25 juin, 20h30, pour une pride de nuit en mixité choisie LGBTQIA+. (lieu et parcours à venir)

Fin Avril nous avons encore une fois eu la preuve du virage à droite de notre société lors d’un duel hypocrite au sommet de l’Etat. 

Les LGBTQIA+phobies, le racisme, l’islamophobie, le sexisme - et on en passe - ont tribune libre sur les médias et dans les rues quand ils s’attaquent à nos adelphes.
Nous ne pouvons pas accepter cette normalisation de l’intolérance.
Nous ne citerons pas la violence des campagnes électorales hypocrites et l’utilisation de nos luttes quand il s’agit de faire mousser leurs petits égos. Que ce soit à propos du mariage, de la PMA, des parcours de transition, de l’AAH, nos luttes n’existent que pour servir leurs campagnes et nos existences reçoivent en contrepartie un mépris systémique.

Nous entendons dire que tout va mieux pour nous, mais ce n’est pas de mieux dont nous avons besoin. Écoutez-nous et appliquez, voilà ce dont on a besoin.

C’est ensemble que nous nous battrons pour écraser cette société oppressive !

Égalité au travail

Marre d’être une statistique sympathique pour des entreprises qui se veulent "ouvertes ", iels ne respectent toujours pas nos pronoms ni nos prénoms. Marre des chefs cis-het qui mettent leur pronoms dans leur bios et qui ne respectent pas les nôtres. Marre des valeurs d’entreprise qui prônent la norme hétéro, une image propre de la famille traditionnelle, nos représentations cinématographiques toujours assignées à des hétéros et jamais à nos adelphes.
Marre des toilettes genrées, des Madame Monsieur dans les mails, des fausses inclusivités et des prides d’entreprise avec des jolies bannières Facebook et les logos temporaires.

Dans la rue ou au travail, nos existences doivent être respectées !

Suppression des mentions de genre

Dans le respect de nos identités, nous demandons la suppression de la mention de genre sur l’ensemble des papiers administratifs. Iels n’y prêtent attention que dans le seul but de nous opprimer. 
Nous ne sommes pas juste un 1 ou un 2 à la Sécu, nous sommes tout.
Actuellement, iels nous obligent à demander l’accord d’un juge pour savoir qui nous sommes et iels ne reconnaissent pas la non-binarité de nos existences.
Nous demandons à ce qu’il soit possible de changer de nom ou de prénom autant de fois qu’on le souhaite et gratuitement.
Nous demandons tout, nous le prendrons !

Facilitation des transitions

En parlant de genre, nous remercierons les cis hétéro, bien rangés et heureux‧ses dans leur normativité de bien vouloir fermer leur gueule concernant nos corps. Vous n’avez pas à décider pour nous de nos transitions médicales et/ou physiques et/ou administratives.
Nous disposons de nos corps, merci de ne pas nous les voler.

Violences systémiques

Nous revendiquons également que les personnes demandeuses d’asile pour cause de LGBTQIA+phobies n’aient pas à se marier, avec un contrôle long, fastidieux, invasif par les instances d’Etat, afin d’obtenir le droit de rester là où elles sont arrivées. Des papiers pour touxtes ! Nous demandons à ce que soit réellement pris en compte le fait que bon nombre de nos adelphes sont précariséxs à cause de leurs identités.
Nous exigeons la fin des violences policières et carcérales contre nos adelphes.

Fin des violences psychiatriques et médicales

Nous n’en pouvons plus de Trans-Santé (anciennement la SOFECT) et des psychiatres qui nous traitent comme des enfants malades incapables de savoir qui nous sommes, alors que ça fait depuis notre naissance que l’on vit avec nous-mêmes. On en est à un point où pour nous, les psychiatres ne peuvent pas être soignantxs. Nous devons nous faire violence pour aller les voir, uniquement dans un but utilitaire : pour avoir des médocs ou des foutues attestations qui ne sont déjà techniquement plus obligatoires mais toujours demandées par d’autres médecins.
Nous exigeons que dans le cadre de nos parcours de santé, nos identités soient prises en compte et respectées. Que l’ensemble du personnel soignant soit formé et sanctionné s’il se rend coupable de LGBTQIA+phobies.
Nous soutenons l’ensemble des revendications des personnes intersexes.

Fin de l’hétéro-normativité

Nous critiquons l’injonction légale et sociétale au couple traditionnel, au mariage, et à la procréation. Dans les relations monogames comme ailleurs, nous rejetons la propriété, la non-équité des genres, la mauvaise répartition de la charge mentale, l’escalator relationnel. Nous questionnons les hiérarchies et les effets de pouvoir et de domination dans les couples. Nous voulons que ce couple ne soit plus la norme. Nos manières de relationner sont diverses, nous voulons que tout le monde puisse recevoir une éducation sur les autres formes de relations possibles (polyamour, non-monogamie, anarchie relationnelle, …). 
Nous emmerdons au passage les mecs cis blancs privilégiés lorsqu’ils utilisent ces modes de relation pour pouvoir asseoir encore davantage leur dominance. 

Leur monde binaire ne nous convient pas. Outre le fait de nous imposer leur vision des corps que nous devrions avoir, il est temps que cette société arrête de nous voir comme des folles à paillettes. 
Nous sommes là, nous sommes fièrxs.

Le mois des Fiertés a commencé et leur washing commercial aussi, pour nous instrumentaliser. 
La grande machine du capitalisme se sert une fois de plus de nos existences en nous considérant comme des produits. 
Leurs foutus goodies ne sont pas là pour nous "faire plaisir" mais bien pour les enrichir. 

Marre des "alliéxs"

Les alliéxs en carton, nous les rejetons. 
Nous en avons marre de n’avoir pour représentation que leurs visions limitées et étriquées de nos vies. 
Marre d’exister à leurs yeux que lorsque nous collons à leurs idées préconçues de nos orientations, nos identités, nos relations.
Et surtout, marre de recevoir leur soutien moral, financier ou matériel, que lorsqu’on correspond à leur notion de « bonne personne LGBTQIA+ ».
Nos adelphes les plus précaires sont celleux qui bousculent le plus leurs biais racistes, validistes et classistes. Ce sont celleux qu’iels ne veulent pas voir, celleux qui subissent en premier les conséquences de la transphobie et de l’homophobie qu’iels essayent de cacher avec leur empathie sélective et leur soutien performatif.
Nous affirmons nos solidarités indépendantes de leurs actes de fausse charité et nous refusons de servir à leur donner une bonne image et bonne conscience.
.

Sous nos paillettes se cachent notre haine et notre colère. Sous nos cagoules se dissimulent notre tristesse et notre détresse.

Nous marcherons pour nos adelphes emprisonnéxs, pour nos adelphes assassinéxs, pour nos adelphes qui ne peuvent pas ou plus.

P.-S.

Rejoins nous sur Instagram : pridedenuitlyon

samedi 25 juin 2022

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Genres / Sexualités » :

> Suicide assisté, suicide et euthanasie : Nouvelle emission d’Interlope

Pourquoi l’euthanasie peut être problématique quand on considère que notre santé physique ou psychique dépend des privilèges qu’on a ou pas. Et que nos souffrances, nos besoins de mourir dépendent aussi de comment on est traité-es, accompagné-es, mise à l’écart par la société. Euthanasie ou Eugénisme ?...

› Tous les articles "Genres / Sexualités"