Site collaboratif d’infos alternatives

Abdullah Öcalan, leader du PKK [1], est emprisonné par la Turquie depuis 1999. Or sa famille, ses ami-e-s et ses avocat-e-s sont sans nouvelles de lui depuis plusieurs mois. Dans le contexte actuel de coup d’État et de durcissement sans précédent de la répression, ils et elles ont lancé un appel destiné au Comité européen pour la prévention de la torture, sous forme de lettre ouverte, et ont invité tout le monde à l’envoyer au Comité. Nous le relayons ici.

Lettre ouverte aux fonctionnaires du Comité Européen pour la Prévention de la Torture

Objet : Demande d’une rencontre urgente avec Abdullah Öcalan.

Comme vous le savez bien, la tentative de coup d’État en Turquie le 15 juillet 2016 a été infructueuse. Cependant même à ce stade précoce il est clair que cette tentative de coup d’État aura d’importantes répercussions.

Quand le Président turc Tayyip Erdogan a pris la décision d’intensifier la guerre contre les Kurdes et détruire les villes et villages kurdes depuis un an, il souhaite également détruire la société civile Kurde. En effet, les immunités parlementaires des députés ont été retirées et les co-maires ont été destitués de leurs postes puis emprisonnés.

Ce sont ces atrocités et ces politiques anti-démocratiques imposées par l’AKP [2] en Turquie et au Kurdistan qui ont préparé le terrain pour la tentative du coup d’État du 15 juillet 2016. Suite à cet échec Erdogan a étendu sa stratégie de destruction de masse dans toute la Turquie.

Nous pouvons affirmer avec certitude que si les résultats des élections du 7 Juin 2015 avaient été respectés une tentative de coup d’État n’aurait pas eu lieu. L’existence de la question kurde et l’absence de démocratisation en Turquie ont toujours servi de plateforme pour les coups d’État.

Dans ces circonstances, nous avons beaucoup d’inquiétudes concernant la santé de M. Abdullah Öcalan. Cette inquiétude est partagée par sa famille, ses avocats, le peuple kurde et le grand public. Malheureusement les actions et les déclarations du gouvernement allègent encore moins ces inquiétudes.

Durant les rencontres avec ses avocats, l’État et les délégations du HDP [3] il y a 15 mois, M. Abdullah Ocalan a toujours parlé de la possibilité d’un coup d’État. Dans cette situation de violence et contre-violence sa sûreté est en danger.

Durant cette période critique, nous faisons appel au Comité Européen pour la Prévention de la torture pour qu’il assume ses responsabilités. Le Comité Européen pour la Prévention de la Torture doit éliminer toutes les inquiétudes concernant le bien-être et la sûreté de M. Abdullah Öcalan. Le Comité Européen pour la Prévention de la Torture doit rencontrer M. Öcalan mais aussi exiger que ses avocats et sa famille puissent le joindre aussi.
Pour des millions de personnes, M. Abdullah Öcalan est le leader politique, son bien-être est donc leur principale inquiétude. Une inaction ou quelconque hésitation de la part du Comité Européen pour la Prévention de la Torture ne fera qu’augmenter ces inquiétudes humaines et légitimes. Pour soulager ces craintes, le Comité Européen pour la Prévention de la Torture doit agir avec urgence et faciliter une rencontre avec M. Abdullah Öcalan en face-à-face sur l’île d’Imrali [4].

Avec tous mes sentiments respectueux.

Vous pouvez envoyer la lettre au

Comité Européen pour la Prévention de la Torture
Conseil de l’Europe
67075 Strasbourg Cedex

Notes

[1Parti des travailleurs du Kurdistan, qui mène une opposition armée à l’État turc et demande l’autonomie du Kurdistan

[2le parti du Président Erdogan, au pouvoir en Turquie

[3Parti démocratique des peuples, qui rassemble les oppositions kurdes et la gauche

[4Île-prison où Abdullah Öcalan est le seul détenu

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

500 personnes de la communauté des gens du voyage expulsées ce matin

Ce matin (jeudi 18 mai) des CRS sont arrivés à Bron pour expulser environ 500 personnes appartenant à la communauté des gens du voyage. Quelle urgence y avait-il à expulser des familles qui se rendaient dans le sud pour leur pèlerinage annuel et qui s’étaient engagées à partir dans 48 heures...

Face à la police : violences des échanges en milieu tempéré

Récemment au mois de mars. Liu Shaoyao, tué chez lui, sous les yeux de sa famille, par des policiers de la BAC. Angelo Garand abattu dans une grange par les gendarmes du GIGN pendant que sa famille est interpellée. Deux mois après l’« affaire Théo », comme l’ont pudiquement qualifié les médias et le...

> Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

Solidarité avec les anarchistes du Venezuela

Des semaines d’affrontements dans les rues de tout le pays au Venezuela. Plus de 35 morts. Des affirmations des deux côtés. Des dérives aussi. Quelle est, au milieu de tout cela, la position des anarchistes vénézuéliennes et vénézuéliens ? Quelle position tenue ? Quelle demande de soutien international...

Les Tchétchènes, entre extermination, exil et anti-terrorisme

Depuis le début du mois d’avril et la publication par le journal d’opposition russe « Novaya Gazeta » d’un article évoquant plusieurs dizaines d’arrestations de personnes pour leur homosexualité réelle ou supposée, on entend (enfin) à nouveau parler de ce qu’il se passe en Tchétchénie. Alors parlons-en !...

> Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"