Assemblée contre l’état d’urgence

467 visites

Après le succès de la manif de samedi 6 février à laquelle nous étions 1500, nous vous invitons a rejoindre la mobilisation pour la création d’une assemblée auto-organisée. Rendez-vous le 16 février à 18h30 à la maison de la Guillotière au 27, rue Béchevelin.

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, le gouvernement a instauré l’état d’urgence par un vote quasi unanime à l’assemblée. En prenant le prétexte de la lutte contre le terrorisme, ils ont instauré un état d’exception. Mais contrairement à ce que le gouvernement et les médias nous racontent, l’état d’urgence n’a absolument pas pour objectif la lutte contre le terrorisme.

Pour maintenir la position dominante et la compétitivité de la France à l’échelle internationale, celle-ci adopte une attitude belliciste et hégémonique. Vente d’armes, interventions armées à l’étranger, bombardements massifs... Ces politiques intérieures et extérieures sont sans doute en grande partie responsables des attentats meurtriers que nous avons subis l’année dernière. Cette union nationale que l’on veut nous imposer n’a d’autre effet que de générer un climat nationaliste. Ce climat conduit à la stigmatisation d’une partie de la population, par la constitution d’un ennemi intérieur. Sont frappées en premier lieu les populations musulman-es, ou considéré-es comme telles.

Revendiquer seulement la fin de l’état d’urgence est loin d’être suffisant. Défendre le « retour à la normale » d’un système qui fonce dans le mur, c’est valider une logique qui conduit tout droit à la catastrophe. Le contenu de cette catastrophe, nous le connaissons déjà. C’est l’exploitation, les interventions impérialistes, l’état policier…

JPEG - 573.9 ko

Nous vous proposons de mettre en place un espace d’organisation à la base, pour toutes celles et ceux qui souhaitent se retrouver ensemble pour lutter. Une assemblée avec un fonctionnement horizontal, pour élaborer ensemble, pour débattre, pour construire notre solidarité de classe face à l’éparpillement et à la répression des luttes sociales. Une assemblée qui ne s’arrête pas à la contestation de l’état d’urgence au nom des libertés civiles. Une assemblée qui s’attaque plus largement à ce qui a permis la situation dans laquelle nous sommes : la continuité de l’exploitation, la gestion de la misère et de la pénurie.

Nous devons lutter, dès aujourd’hui, pour imposer :

- La fin de l’état d’urgence
- L’amnistie des inculpés du mouvement social
- L’arrêt immédiat des interventions militaires et politiques françaises a l’étranger qui créent les conditions du développement du terrorisme.

Nous étions 1 500 samedi 7 février : ne nous arrêtons pas là ! Pour imposer la levée immédiate de l’état d’urgence et le retrait de son inscription dans la constitution nous devons être de plus en plus nombreux à nous mobiliser.

Rejoignez-nous !

Rendez-vous le 16 février à 18H30 à la maison de la Guillotière au 27, rue Bechevelin.

mardi 16 février 2016

Assemblée contre l’état d’urgence

18h30 - 22h30
Maison de la guillotière

27 rue Bechevelin 69007 LYON

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Naissance de Ricardo Flores Magon le 16 septembre 1874

Olt nous présente en BD la vie de l’anarchiste mexicain Ricardo Flores Magon, né le 16 septembre 1874 à San Antonio Eloxochitlán (Oaxaca) et assassiné le 21 novembre 1922 au pénitencier de Leavenworth (Kansas, États-Unis). Précurseur de la Révolution mexicaine, son mot d’ordre était « Tierra y Libertad ...

› Tous les articles "Répression - prisons"