Au moins 37 morts en 40 ans dans le Rhône à la suite d’interventions policières

1185 visites

Pour la première fois, des chiffres officiels des morts et blessé·es causés par les interventions policières ont été annoncés mardi. Dans une grande opération de com’, les flics de l’Inspection générale de la police ont ainsi annoncé 14 morts de juillet 2017 à janvier 2018 à l’occasion de la publication de leur rapport 2017. Une transparence toute relative puisque ce rapport est introuvable en ligne, comme s’en faisaient l’écho de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux cette semaine. Le chiffre lui-même ne figurerait apparemment pas dans le rapport.

Ca ressemble à une réponse en urgence à l’impressionnant travail de Bastamag qui a recensé 478 victimes de 1978 à 2018, accompagné d’une série d’infographies. Un chiffre énorme qui vient appuyer un mouvement de plus en plus fort contre les violences policières. Mais ce chiffre, malgré son ampleur, semble encore incomplet.

Pour le Rhône, Bastamag liste 25 décès durant ces quatre décennies. Des premières recherches dans les archives numérisées depuis 1997 du quotidien local Le Progrès [1] permettent d’en identifier 11 supplémentaires. Près de 50% de plus, et uniquement sur les 20 dernières années.

JPEG - 119.9 ko

Parmi les personnes décédées dans le Rhône et absentes de la base de données de Bastamag, en attendant une chronologie exhaustive, on peut déjà citer

Et des inconnus :

  • un homme de 34 ans, mort lors d’une course-poursuite au niveau de Pierre-Bénite le 26 mars 1997 ; [5]
  • un homme de 44 ans, saoûl d’après la police, abattu à Oullins le 14 juin 1999 [6] ;
  • un forain de 21 ans originaire du Var et un jeune de Rilleux âgé de 19 ans, tués lors d’une course-poursuite le 17 avril 2001 dans le 9e arrondissement, ainsi qu’un habitant du 7e de 16 ans grièvement blessé [7] ;
  • cet homme polonais et SDF mort en cellule de dégrisement à Saint-Priest le 22 août 2007 ;
  • un jeune homme de 21 ans qui aurait, d’après la police, refusé un contrôle à Bron, quelques jours plus tard, le 30 août 2007

Ils s’ajoutent à une série de drames (notés par Bastamag) qui ont marqué l’agglomération. Les morts de Fabrice Fernandez, Thomas Claudio, Mourad Tchier, Tina et Raouf, ou encore, tué lui par la police Suisse, Umüt

Dans d’autres départements limitrophes, même constat. La base de Bastamag compte 3 décès dans l’Ain (dont Nicolas Billotet, mort à Lyon 9e). On peut y ajouter ces deux jeunes de Bron morts près de Bourg-en-Bresse dans une course-poursuite avec la BAC le 12 juin 1999 après un casse nocturne dans un magasin. Des émeutes se produiront pendant plusieurs jours dans la banlieue lyonnaise [8], et 8 personnes seront écrouées pour celles-ci. Le 5 décembre 2008, lors d’un échange de tirs, Alain Arnoldi est abattu à Priay, toujours dans l’Ain.

C’est parfois un travail assez fastidieux de retrouver des traces de ces décès liées aux interventions policières. La presse locale est une source importante, mais il faut chercher longuement. Souvent il n’est paru qu’un entrefilet.

Des recherches plus approfondies, un peu partout en France, permettraient de compléter l’énorme travail de Bastamag [9]. Leur base de données devrait être corrigée dans les prochains mois, et intégrer les décès qui leur auront été signalés après vérification.

Sur Lyon, des gens s’organisent autour du collectif Contrib pour fouiller cette question. Pour montrer qu’on décède facilement au contact de la police. Pour refuser les explications foireuses de la police, reprises à chaque fois par la presse locale proche du pouvoir, comme dans le cas de Mehdi, mort à Vénissieux en 2016. Pour transmettre la mémoire des personnes victimes de bavures, tenter de raconter leur histoire, de mettre des visages à côté de leur nom au-delà de cette liste tragique. Et pour ne pas laisser la comptabilité des victimes de la police à leurs collègues de l’IGPN.

Contact : contrib arobase rebellyon.info

Notes

[1Disponibles via le service Europresse, mis à disposition par la Bibliothèque de Lyon.

[2Course-poursuite de Gex à Meyzieu : la famille de la victime partie civile, « Le Progrès » du 9 mai 2001.

[3Lyon : en garde à vue au commissariat, il se défenestre, « Le Progrès » du 18 avril 2002

[4Lyon 7e : mort en prenant la fuite, « Le Progrès » du 1er décembre 2005

[5Progrès des 27 et 28 mars 1997

[6Progrès du 16 juin 1999

[7« Le Progrès » du 18 avril 2001.

[8Le Progrès des 13, 15 et 17 juin 1999.

[9Leur base de données est librement accessible dans leur article en cherchant un peu. La liste des 25 décès recensés par Bastamag dans le Rhône est disponible ici.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Journées Nationales Prison 2018, du 19 au 25 novembre

Les Journées Nationales Prison (JNP) organisées par la FARAPEJ (Fédération des Associations Réflexion-Action, Prison Et Justice) se tiendront à Lyon du 19 au 25 novembre prochain. Le Groupe Local Concertation Prison du Rhône organise 4...

>Retour sur le procès des 3+4 de Briançon

Jeudi 8 novembre, 7 personnes étaient jugées pour leur délit de solidarité à la frontière Franco-Italienne. Le procureur requiert 12 mois de prison dont quatre fermes contre deux des accusés et 6 mois de prison avec sursis pour les cinq autres. Le délibéré se fera le 13...

> Tous les articles "Répression - prisons"
}