Batailles pour le net

1374 visites
3 compléments

Ce texte propose une petite lecture des batailles qui tournent autour de l’internet avec des lois qui veulent nous contraindre dans notre utilisation de cet outil. Après l’Hadopi, en passe d’être instauré, en passant par la Loppsi et à un autre niveau l’Acta il va bien falloir se mobiliser.

En France nous connaitrons dans les mois qui viennent la mise en place de l’Hadopi qui a donné lieu à une première bataille et qui offre désormais le terrain à la répression du partage de fichiers en P2P : eMule et Bittorrent principalement. Qu’est-ce qui se joue, si ce n’est de restreindre ou d’encadrer les manières sociales d’utiliser la technologie lorsqu’elles sont de l’ordre du partage et permettent des modèles alternatifs d’utilisations de la culture et de l’information ?

Voici ce qu’en dit le site de défense de l’internet libre La quadrature du net :

« Internet a été conçu comme un réseau décentralisé, dans lequel aucun acteur ne peut décider unilatéralement de bloquer les flux d’information qui transitent dans l’architecture communicationnelle. Le principe originel de neutralité du Net exclut en effet toute logique de contrôle centralisé du réseau. Or, aujourd’hui, de nombreux projets législatifs cherchent à instaurer le blocage administratif de l’accès à certains sites Internet. »

Et en allant dans ce sens il y a la Loppsi alias le Projet de Loi d’Orientation et de Programmation pour la Sécurité Intérieure qui veut nous en mettre plein la vue. Sous prétexte de lutte contre la pédophilie ou encore les cyber-criminels la liberté de consulter un site librement, de prendre la parole où d’autres usages risque de passer à la trappe.

Mais ces projets se voient aujourd’hui renforcés dans une négociation bien opaque qui a lieu à un niveau international et qui pourrait engendrer des changements immenses dans nos utilisations des technologies numériques. C’est l’Acta, l’Accord Commercial Anti-Contrefaçon, qui papillonne entre gouvernement et lobby.

Pour en faire une analyse rapide et reprendre ce qui a pu être dit sur le net, il y a au minimum une volonté politique de Sarkozy de mettre au pas le net car il ne lui convient pas sous la forme actuelle. Notamment l’internet permet l’existence d’un espace public oppositionnel où les avis critiques se croisent, soit dans des sites d’infos alternatifs (Rebellyon, les Indymédias mais aussi Mediapart et autres), soit sur des blogs qui permettent à une parole individuel d’être largement lu.
La volonté de Sarkozy n’est pas tout. Comme l’Acta le révèle il y a des forces économiques qui ne veulent plus de l’internet gratuit et du partage l’info comme celui des fichiers à contenu "culturel". C’est cette bataille là qui arrive avec la nécessité de se mobiliser même derrière son ordinateur pour une fois. D’ailleurs, les contributeurs au logiciel libre (Linux) sont bien conscient des enjeux car les modèles propriétaires proposés remettent en cause leur pratique.

Alors face à tout cela soyons pirate lorsque cela veut dire : partager des fichiers par P2P, échanger nos avis sur des blogs, diffuser de l’info avec Rebellyon, regarder des films téléchargés, installer de logiciels sans espions du fabricant, utiliser des logiciels libre, etc...

P.-S.

Du coté de la résistance qui se trouve par exemple dans le monde du logiciel libre je vous conseille la lecture de la biographie de Richard Stallman.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 9 février 2010 à 21:30, par CP

    Voici un lien vers un ebook de 30 pages qui traite de la vanité du filtrage internet, avec comme exemple les pratiques informatiques stupéfiantes des mafias de la pédocriminalité :

    http://bit.ly/pedobiz

    Bonne lecture

  • Le 6 février 2010 à 20:12, par iliberator

    De nouveaux combats vont s’engager pour conserver notre liberté d’expression sur le net ! Il faut dire que les « politiques » n’avaient pas vu arriver ça ! L’information se partage facilement, partout, et ça, ça les emmerde !
    Je participe à plusieurs associations ATTAC, NOGM, AGLEAU... et si certains membres sont moins à l’aise que d’autres avec les outils informatique, il faut avouer que même de faibles compétences à l’usage d’ordinateurs sont suffisantes pour COMMUNIQUER librement, s’échanger des avis, s’alerter mutuellement sur les dérives d’une caste de dirigeants qui ne nous veulent pas que du bien.
    Il est évident qu’un blog bien fichu comme rebellyon ou un blog modeste, mais bien ciblé sur les actions en cours comme http://lesmanifs.fr ne survivraient pas.

  • Le 4 février 2010 à 01:31

    Oui, ce qu’il y faut bien comprendre, c’est que les sites tels Rebellyon, tout les Indymédias et consort vont disparaître si le pouvoir central l’emporte. A la fin, les néo-fascistes géreraient internet comme ils le font avec la télé. Ils nous sortiront quelques oligarques du genre de ceux du CSA, comme on peut le voir ici (très intéressante cette vidéo), pour maintenir la population abrutie. Charmant programme.

    Par ailleurs, il ne m’avait pas semblé que Médiapart était un site critique. Comment un tel site d’informations pourrait-il être critique puisqu’il est composé de journalistes ? Médiapart est remplie de tartes à la crème journalistiques. C’est d’ailleurs tout ce qui restera si le nettoyage du Net que les néo-fascistes veulent faire passe.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Informatique - Sécurité » :

>Ateliers d’auto-défense numérique

Le dispositif numérique du CCO - Hackelier propose 3 sessions de formation gratuites et identiques à 3 dates différentes : 6 et 7 juin, 27 et 28 juin, 11 et 12 juillet. Venir avec son ordinateur dans le cas contraire nous le signaler afin qu’on puisse vous en fournir. Ces formations sont accessibles à...

>Dégooglisons Internet ! On commence ce mardi 4 juin à 20h !

L’emprise de Google, Apple, Facebook, Amazon ou Microsoft ne cesse de croitre. Non seulement sur internet, mais aussi dans bien d’autres domaines (robotique, automobile, santé, presse, média, intelligence artificielle, etc). L’association d’éducation populaire Framasoft s’est fixée l’ambitieuse...

› Tous les articles "Informatique - Sécurité"