Bilan lyonnais de la coupe du monde : des lacrymo par centaines et de la prison ferme

2056 visites

La lecture des comptes rendus d’audience des comparutions immédiates du 17 juillet est fort instructive. LyonMag nous apprend que plus de 1 000 grenades lacrymogènes ont été lancées dimanche soir à Lyon, après la finale de la coupe du monde. On comprend désormais mieux l’énorme panache de fumée qui s’élevait au-dessus du centre-ville.

Outre ce nombre assez démesuré de grenades canardées, on peut noter que 28 personnes sur la trentaine de gardées à vues sont poursuivies pour différents chef d’inculpation. Ceux-ci vont de violences sur les forces de l’ordre au pillage de magasin. Le pillage d’une boutique de la célèbre marque au croco aurait permis, d’après la vidéosurveillance, à près de 75 personnes de participer à cette auto-réduction sauvage.

Notons quand même que les personnes déférées au tribunal n’ont pas eu le droit à la clémence, puisque plusieurs peines de prison ferme auront été prononcées. Qu’on se le dise : à Lyon, la victoire se célèbre sous les lacrymos et se termine au dépôt !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Le 14 octobre 2010, ce tir de LBD qui a brisé les os et la vie de Geoffrey.

Il y a presque dix ans, le 14 octobre 2010, la vie de Geoffrey a été dégommée par un tir de LBD 40, à l’âge de 16 ans. Note de Désarmons-les ! : Cet article n’est pas un hommage, parce que Geoffrey est bien vivant, mais c’est un cri du cœur, un cri de rage, parce que ce jour là, quelque chose en lui est...

>Comment la république s’est muée en dictature

Texte d’analyse du collectif « Désarmons-les ! » qui retrace la dérive, année après année, mouvement après mouvement, du maintien de l’ordre « républicain » vers un maintien de l’ordre dictatorial et autoritaire.

› Tous les articles "Répression - prisons"