Restons vigilant-e-s et actifs, actives contre les actions violentes des fascistes à Lyon

2324 visites
7 compléments

La liste des crimes fascistes ne cesse de s’accroître à Lyon en toute impunité ! Faisons tout pour que cela s’arrête. Communiqué du Collectif 69 de vigilance contre l’extrême droite.

Nous, Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême droite, attirons l’attention sur une extrême droite lyonnaise continuant d’agir en totale impunité, malgré nos dernières dénonciations.

En effet, suite à la riposte massive antifasciste du 10 avril dernier et la dénonciation du buzz « apéro saucisson-pinard », nous pensions avoir assez alerté l’opinion et les pouvoirs publics sur les dangers de la propagation des idées racistes et xénophobes notamment par les identitaires lyonnais.

Malheureusement, nous avons noté ces derniers mois une présence accrue sur le terrain de ces groupuscules fascistes :

- de nouvelles agressions ont eu lieu dans le quartier Saint-Jean, notamment celle de N., sauvagement agressé car il
portait un pin’s « Che Guevara » sur son sac : 45 jours
d’ITT...

- des inscriptions islamophobes ont été inscrites sur la future
mosquée de Saint-Genis-Laval (22 octobre) ainsi que
sur celle de Lyon et de Bron (septembre et octobre).

- le 25 septembre, des identitaires sont venus provoquer
les participant-e-s à la manifestation contre la nouvelle loi
Besson sur l’immigration.

- des individus appartenant à la mouvance fasciste se sont
infiltrés lors des manifestations du mois d’octobre contre
la réforme des retraites pour faire dégénérer les manifestations
et entraîner les charges des forces de l’ordre.

- Une marche « anti-racaille », regroupant identitaires et
hooligans, a été organisée le vendredi 22 octobre rue Victor
Hugo contre la réforme des retraites et pour le retour
des étranger/ères chez eux/elles (distribution de faux billets
d’avion). Ces manifestant-e-s ont essayé d’attaquer une
nouvelle fois le piquet de grève des cheminots à Perrache.

- le référendum sur le droit de vote des étrangers dans les
élections locales tenu dans plusieurs communes a été perturbé
à Grigny (24 novembre) par des membres du bloc
identitaire, venus réclamer l’expulsion des délinquant-e-s
étrangers/ères...

- Le 8 décembre, sous l’égide de l’association « Les Petits
Lyonnais », les identitaires ont organisé pour la 3e fois
une marche aux flambeaux sans aucune réaction face à
cette démonstration.

- Une vingtaine de membres de l’extrême droite lyonnaise
et des anti-choix se sont rassemblés devant l’Hôtel-Dieu le
1er octobre au passage d’une manifestation contre le démantèlement
de l’Hôpital public qui entraîne la suppression
des centres IVG. Le contre rassemblement de
l’extrême droite et des anti-choix a été protégé par un important
dispositif policier.

- Des autocollants ont fleuri en ville demandant la libération
du négationniste Reynouard...

- Enfin, un militant de l’UJFP (Union Juive Française pour
la Paix), en quittant un rassemblement en soutien au peuple
palestinien a été suivi dans le métro lyonnais par trois
individus qui lui ont lancé des paroles antisémites :
« Juden Raus ».

Nous ne pouvons que nous indigner et nous révolter face à tels agissements.
Ces faits sont d’autant plus graves que les identitaires et autres groupuscules fascistes illégaux n’en sont pas à leurs premiers actes de violence sur Lyon.

Nous nous interrogeons sérieusement sur la tolérance des pouvoirs publics face à ces groupes n’ayant que pour seul but la propagation de leurs idéologies nauséabondes.

Alors que les « forces de l’ordre » ont massivement réprimé les révoltes sociales d’octobre, avec notamment une distinction au faciès pour les arrestations de la « Prison Bellecour » du 21 octobre dernier, nous nous inquiétons de voir ces groupuscules racistes et xénophobes agir
en toute impunité.

Nous demandons donc une vigilance accrue de la part de chaque lyonnais-es face à ces agressions répétées, et une condamnation ferme de la part des pouvoirs publics.

Une adresse courriel a été crée :
collectifvigilance69 (Arobase) googlegroups.com
pour recueillir tout attaque raciste ou témoignages les concernant, donc n’hésitez pas à nous contacter !

Pas de quartier pour les fascistes, pas de fascistes dans
nos quartiers !

Le collectif 69 de vigilance contre l’extrême droite (LDH 8e, Sud Education, MJS, Ras l’Front, Le Planning Familial, Parti de Gauche, NPA69, UJFP, CGA, PIR, le CCRASS, JCML, Les Voraces, La Rafal)…

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 3 février 2011 à 13:21

    dans le (mauvais) article de lyon capitale ,il est fait mention du fait que les agresseurs sont connus des flics comme « militants actifs » .
    De quel groupe font ils partie ? rebeyne ? fnj ? nazis ?
    Les fachos sont tres presents a Lyon ,pourtant ils n’y ont aucun local ,contrairement a Nice par exemple.
    Par contre ils semblent beneficier d’une certaine complicite de la part de certains gerants de pubs ou de bouchons qui accueillent regulierement des rassemblements de fafs plus ou moins informels.(je pense a Saint Jean)
    N’etant pas a lyon je ne saurai les nommer , mais ca peut etre une suggestion aux camarades lyonnais : s’occuper des structures commerciales qui accueillent regulierement les fafs violents ,ou au moins commencer a diffuser publiquement les noms et adresses de ces lieus « plus que complaisants ».

  • Le 25 janvier 2011 à 12:04, par S.

    A L.

    Les organisations authentiquement antifascistes ne sont financées ni par l’Etat , ni par le patronat. Il suffit de t’organiser avec d’autres personnes motivées pour produire ton propre matos, ou de rejoindre des groupes déjà existant. Personne ne fera les chose à ta place, fais les toi-même !
    On est encore dans une société capitaliste, et tirer des autocollants, ça coute du fric, même si la démerde est possible pour minimiser les coûts...
    Les groupes existants ne font aucun fric sur leurs autocs, par contre ils demandent une participation aux frais (en général les autocs sont « vendus » au prix coutant), parce que rien n’apparait par magie.
    Si tu fais partie d’un groupe, tu participes à hauteur de tes moyens. Mais ne pense pas que les choses se font par l’opération du saint esprit, personne n’est payé pour les faire ni n’est rentier : dans les groupes/orgas, il y a des travailleurs/euses plus ou moins précaires, des chômeur/euses, des étudiant-e-s, des lycéen-e-s, bref pas des gens thunés, contrairement à en face.
    Donc tout le monde doit s’y mettre, à hauteur de ses possibilités...

  • Le 24 janvier 2011 à 10:06

    ...et une condam­na­tion ferme de la part des pou­voirs publics ...???
    la police et la justice qui protège les gens des méchants fafs ?
    Qui, de la flicaille ou des fascistes, se cachent le moin d’etre raciste ?...
    antifa !

  • Le 19 janvier 2011 à 14:12, par L.

    Pour revenir sur ces autocollants, je déplore le fait que d’une manière générale, le matériel antifa (autocollants notamment, iconographie) est souvent difficile d’accès gratuitement, chaque groupe tendant à les vendre...Pour de petits prix, certes, mais bon, quand on a les moyens de sortir pour moins de 10euros des planches de 100autocollants, ça serait bénéfique que de mettre des ressources à disposition !

    Du moins, d’après mes observations et tentatives...

  • Le 17 janvier 2011 à 22:14, par Nico

    @ L.

    Oui, et dans le 5e, du quartier Favorite-point du jour jusqu’à Tassin-La-Demi-Lune, de plus en plus d’autocollants sont apposer sur les arrêts de bus, feu-rouge, belvédères,... on peut y lire « zone anti-racaille » « Rebeyne » ou autres avec toujours un lien vers leur site. Habitant dans le quartier, je me fait un plaisir de les arracher une par une, mais cela ne suffit pas pour arrêter cet propagande, il faudrait que des personnes se chargent de distribuer des tracts (le communiqué ci-dessus par exemple) aux personnes dans la rue, station de métro,... pour faire prendre conscience au gens de la monter en puissance d’actions violente des grou­pus­cu­les racis­tes et xéno­pho­bes.

    A noter que les identitaires vont fêter leurs deuxième anniversaire le Samedi 5 Février à 19h dans un lieu tenu secret à Lyon (taper anniversaire Rebeyne dans Google), si des personnes connaissent ce lieu, faite le savoir dans la zone commentaire, on pourraient éventuellement se rassemblé pour faire une descente, histoire de casser l’ambiance !!!

    Pas de quar­tier pour les fas­cis­tes, pas de fas­cis­tes dans nos quar­tiers !

  • Le 17 janvier 2011 à 10:32, par L.

    Sans compter les autocollants « zone antiracaille » qui fleurissent à droite à gauche, notamment sur le campus de la doua...

  • Le 16 janvier 2011 à 22:42, par namename

    Il faut absolument refaire une manifs comme avril dernier,les fachos ont gagner du terrain il ne faut les laisser investire nos quartiers

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

>Lyon Antifa Fest - Acte VII du 12 au 14 décembre

Le Lyon Antifa Fest revient cette année pour son 7 ème Acte ! L’aventure continue dans le but de proposer un évènement festif et fédérateur autour des différentes luttes antifascistes. Rendez-vous les 12, 13 et 14 décembre 2019 !!

› Tous les articles "Extrêmes droites"