Communiqué du 7 mai suite à la fermeture de l’Université Lyon 2 et aux interventions policières autour des campus

3170 visites

Le 7 mai au petit matin, les étudiant.e.s mobilisé.e.s ont tenté de bloquer le campus de Porte des Alpes et des Quais afin d’empêcher des commissions d’examen des vœux parcoursup de mettre en place la sélection. Les deux groupes ont subi une répression policière lourde.

Sur le campus de Bron, des chiens policiers ont été lâchés par les forces de l’ordre pour traquer les étudiant.e.s qui tentaient d’échapper à la police en se cachant dans des buissons. Des policiers en civil ont pointé leur arme de service sur les étudiant.es, les menaçant de tirer s’ils ne s’arrêtaient pas ! Au moins trois camarades ont été mis en garde à vue et deux autres ont été relaché.e.s après un contrôle d’identité.

Plusieurs patrouilles de CRS armées étaient présentes pour bloquer les entrées du campus des quais où les étudiant.e.s mobilisé.e.s avaient prévu de se réunir en Assemblée Générale.
Cela démontre la volonté de briser la mobilisation en empêchant les étudiant.es de se réunir et constitue une atteinte à la liberté élémentaire de réunion.

Les étudiant.e.s se sont repliés sur les quais du Rhône pour tenir leur Assemblée Générale, qui s’est déroulée sous surveillance policière, malgré les menaces de la police de gazer les étudiant.es.

La présidente Nathalie Dompnier a refusé de rencontrer la délégation des étudiant.es et personnels qu’elle avait pourtant elle-même proposée de recevoir... Voilà sa conception du dialogue.

Cette répression répond à la mobilisation qui s’étend à d’autres écoles avec le ralliement d’étudiant.e.s mobilisé.e.s de l’IEP et de l’ENS (dont les locaux sont actuellement occupés, et dans lequel les luttes continuent à s’organiser.) – et qui se fait de plus en plus massive de la part des étudiant.e.s de Lyon comme partout ailleurs dans les universités.

Les étudiant.e.s et les lycéen.ne.s mobilisé.e.s appellent à une manifestaton interluttes le mercredi 9 mai à 15h30, place Carnot afin de montrer notre détermination contre la loi ORE, Parcoursup et les répressions policières qui s’intensifient à mesure que le mouvement s’étend.

Nous demandons :

- la libération des camardes interpellé.e.s sans poursuites judiciares
- l’arrêt des interventions policières sur les universités
- la réouverture de l’université
- la démission de la présidente de l’Université Lyon 2
- l’abrogation de la loi ORE
- l’annulation des partiels

Nous appellons les personnels et enseignant.e.s à dénoncer cette situation inacceptable et à refuser de travailler dans ces conditions de contrôle policier des campus universitaire.

Nous appelons à une nouvelle Assemblée Générale étudiante ce vendredi 11 à 10h sur le campus des quais de l’Université Lyon 2.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

› Tous les articles "Répression - prisons"