Comparutions immédiates, le bilan...

2638 visites
4 compléments

Après ces quatre jours de comparutions immédiates, les 7, 8, 9 et 10 mai, relatives aux arrestations pendant des manifestations anti-sarkozy, en sachant que d’autres personnes sont convoquées plus tard au tribunal, on peut néanmoins en faire le bilan suivant :

- Ce sont 29 personnes qui sont passées déjà au tribunal de Lyon. Toutes ont entre 18 ans et 23 ans (excepté cinq inculpés qui ont soit 25 ans, soit la trentaine) et toutes sont de sexe masculin. Les femmes mises en garde à vue, ainsi que d’autres personnes arrêtées, sont convoquées en septembre ou en janvier 2008.

- Mandat de dépôt : quatre personnes ont été incarcérées immédiatement parce qu’elles avaient des
antécédents judiciaires : six mois ferme pour deux sans-logis (dont l’un a des problèmes psychiatriques reconnus), trois mois ferme pour un jeune majeur malentendant, et deux mois ferme pour un jeune qui, en passant sur la place Bellecour par hasard, a reçu un tir de flashball.

- Prison ferme : treize personnes ont été condamnées en tout à 44 mois de prison ferme (deux ont 6 mois, une : 4 mois, huit : 3 mois, et deux : 2 mois de prison).

- Sursis : dix personnes ont eu en tout 28 mois de prison avec sursis.
- TIG : quatre personnes ont écopé de 480 heures de travaux d’intérêt général (120h chacune) .

- Report : le procès de deux personnes a été reporté d’office au 1er juin pour des raisons administratives. Deux lycéens, eux, ont demandé le report du procès pour préparer la défense (20 juin).

- Civil : deux personnes condamnées passeront de nouveau pour l’évaluation des dommages aux vitrines.

- Relaxe : deux personnes seulement ont été relaxées.

- Amendes, dédommagements, frais de justice : la somme totale cumulée s’élève à 9850 euros. « La vie est précaire, pourquoi le travail ne le serait pas ? », nous dit Laurence Parisot. Une chose est sûre, les policiers qui ont obtenu des dommages et intérêts, eux, auront de quoi se payer du poulet à manger à la fin du mois...

A voir :
- Les comptes rendus détaillés des comparutions immédiates
- Comparutions immédiates du 9 mai : extraits et croquis

Proposer un complément d'info

Les compléments d'infos ont été désactivés temporairement.

Le collectif d'annimation tourne en effectif minimum jusqu'au moins septembre et se concentrera autant que possible sur vos propositions d'articles.

  • Le 20 mai 2007 à 21:12

    mon ami avec qui je vis depuis 6 ans a ete incarcèrè le 9 mai ,pour 6 mois,pour rebelion et outrage a agent !!! alors qu il manifestai son inquietude. malgrè sa position de chef de famille et son emploi qu il occupe depuis 14 mois. vive la democratie !!!! bordeaux le 20 mai 2007

  • Le 15 mai 2007 à 16:35

    Moi oui...

    Suite aux interpellations liées aux manifestations du 6 mai 2007, NOUS sommes à la recherche d’individus ayant subi le même sort que notre ami : 4 mois de prison ferme pour avoir tenu un pavé à la main.

    Connaissez-vous personnellement des cas similaires ?

    Merci de NOUS en faire part
    quatre.mois@gmail.com

    et continuez à laisser des messages de soutien :
    http://rm.blog4ever.com

    Excellente journée !

  • Le 15 mai 2007 à 15:05

    Manifestations anti-Sarkozy : témoignages d’interpellés
    http://www.lemonde.fr/web/articleinteractif/0,41-0@2-823448,49-909186@51-907059,0.html

  • Le 14 mai 2007 à 18:12

    « Selon que vous serez puissant ou misérable. Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ».

    Jean de La Fontaine. Extrait de la fable « Les animaux malades de la peste » .

    « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».

    Victor Hugo (1802-1885).

    « Dans l’idée de résistance, il y a, au départ, une obligation de désobéissance à ce qui paraît insupportable ».

    Lucie Aubrac (1912-2007).

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info