Création d’un collectif vigilant sur les propos des journalistes

1371 visites

Vous avez déjà entendu cette façon de parler qui substitue aux mots de l’émancipation et de la subversion ceux de la conformité et de la soumission ? Repérons les pratiques des« journalistes aux ordres » pour les contester et les contrer nominativement.

A ceux / celles qui souhaitent dépasser le stade du "râle impuissant " devant tel article ou telle émission de Radio ou télé.

Vous avez déjà entendu parler de cette façon de parler actuelle qui substitue aux mots de l’émancipation et de la subversion ceux de la conformité et de la soumission [1] ?

Exemples : la casse sociale des Sarko et Parisot est appelée "réforme" ; vous ne pouvez être licencié sur proposition du Directeur des Ressources Humaines qu’avec...humanité ( ça passe mieux quand même ).

Les chevaliers du guet vous invitent à repérer au jour le jour ou à l’occasion les pratiques des" journalistes aux ordres" pour les contester et les contrer nominativement.

Les propos racistes sont devenus un délit, alors faisons en sorte que les propos asseptisés des journalistes soient dénoncés et rectifiés.

Les auditeurs de "Là-bas si j’y suis" peuvent profiter du répondeur de l’émission pour contester et proposer des résistances.

Nous pourrions (en plagiant Serge Halimi) être chiens de garde (....mais peut être que ces derniers sont plus au service des puissants, des marchands et de la droite).


Pourquoi faire concrètement ?

Il nous faut donner un outil de résistance "internet" à celui /celle qui passe du temps à se plaindre des médias sans toutefois s’engager (par impuissance) à les contrer !

Comment ?

1- Les membres du collectif chevaliers du guet repèrent telle pratique asseptisante contestable (pléonasme).

Par exemple, pendant le journal de france inter du 1er janvier 08 à midi, la journaliste Julie Block Lainé parle de "charges sociales".

2- Remarque de celui qui l’écoute

La journaliste Julie Bloch-Lainé parle comme le patronat et la droite : en droit du travail n’existent que des cotisations sociales ....qui sont en réalité un "salaire mutualisé qui, par solidarité, est au service des citoyens", il ne s’agit surtout pas de charges !

3- Proposition de celui qui écoute

Remonter les bretelles (à chacun sa diplomatie) à cette dame "désinformante", en lui écrivant sur son email à france info la remarque précédente.

4- Un seul courriel risque peu de marquer le/la désinformant(e), il faut donc que tous les adhérents du collectif chevaliers du guet en soient informés et qu’à leur tour, ils écrivent à ce journaliste pour contester sa désinformation et remettre les pendules à l’heure ! En oubliant pas de préciser le repérage précis du propos (par exemple, France Inter à telle heure, tel jour), l’analyse de l’écoutant (ou spectateur télé ) et l’adresse courriel du journaliste.

Le quatrième pouvoir tolère mal la contestation de ses pratiques : nous pouvons mettre en route ce type de contestation "individualisée" pour interpeller le/la serviteur/servante qui vide les mots de leur réalité.

Bien entendu , les adhérent(e)s à ce réseau , restent libres d’interpeller ou non tel journaliste , en fonction d’une désinformation qui ne saute pas toujours aux yeux.

Pour plus d’infos, consultez http://chevaliersduguet.free.fr

Collectif d’internautes vigilants sur les propos des journalistes aux ordres

Contact :
Pierre NICOLAS : PrNICO[AT]aol.com
Les Berthouins
26400 DIVAJEU
Tél. 04 75 40 64 75

Notes

[1De modernité à gouvernance en passant par transparence, réforme, crise, croissance ou diversité : la Lingua Quintae Respublicae (LQR) travaille chaque jour dans les journaux, les supermarchés, les transports en commun, les « 20 heures » des grandes chaînes, à la domestication des esprits. Comme par imprégnation lente, la langue du néolibéralisme s’installe : plus elle est parlée, et plus ce qu’elle promeut se produit dans la réalité. Créée et diffusée par les publicitaires et les économistes, reprise par les politiciens, la LQR est devenue l’une des armes les plus efficaces du maintien de l’ordre. LQR,
La propagande du quotidien,
Éric Hazan

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

>Sapiens, une fantasmagorie de l’humanité

Le nom, Yuval Harari, ne vous dit rien, mais la couverture vous est familière. Sapiens, en lettres rouges sur fond beige. Il se glisse partout. Dans toutes les vitrines. Peut-être avez-vous vu passer les deux tomes suivants, Homo Deus et 21 propositions pour le XXIe siècle en librairie, au Relay,...

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"