Dépassons les bornes !

1356 visites
3 compléments

Super mega rassemblement devant le lycée Lumière contre la biométrie dans les établissements scolaires et partout ailleurs

Dépassons les bornes !

Rassemblement devant le lycée Lumière mardi 17 mars à 11h30

50 Bd des Etats Unis - tram T2 - 36 et 53 arrêt Villon

A la rentrée 2006 une borne biométrique a fait irruption dans la cantine du lycée, jusqu’au printemps 2008 l’administration empêchait de manger au self tout élève refusant de donner sa main à la machine. Depuis peu de temps, sous la pression de la CNIL et de militant-e-s, l’administration a fait un petit pas, les élèves ne voulant pas utiliser la biométrie ont le droit de passer au self , MAIS ils-elles doivent manger en fin de service ...

Ces mesures discriminatoires n’ont pour but que de punir, d’intimider les élèves qui luttent contre la politique sécuritaire du gouvernement et de dissuader ceux-celles qui souhaiteraient le faire.

Solidarité avec les lycéen-ne-s de Lumière refusant la biométrie !

Contre la biométrie dans les établissements scolaires et partout ailleurs !

Il y aura normalement une table de presse et une bouffe à prix libre, gâteaux, brochures, affiches, banderoles, de quoi faire du bruit pour faire sortir les gens du lycée sont les bienvenues ( si la batuc’ peut venir c’est trop la mega classe )

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 20 mars 2009 à 14:21

    Le 20 mars 2009
    Adhérente à la FCPE depuis longtemps, je suis vraiment dérangée (c’est peu dire !) par les façons de faire du bureau (ainsi que par certains parents) de la FCPE du lycée Lumière : Pourquoi toujours soupçonner nos enfants (c’est bien d’eux dont il s’agit ?) de bêtise, de superficialité, d’inconscience... Non ils ne sont pas bêtes, ils ont bien compris que nous ne vivons pas chez « les bisousnours » et ce problème de biométrie en est bien la preuve !

    Notre rôle de parent n’est-il pas de les soutenir et de les guider dans leurs combats et non pas de les décourager, des les contrer en les empêchant de se mobiliser et d’agir ? Je rappelle aux parents (particulièrement à ceux de la FCPE) que si nous sommes les porte-paroles des « parents » d’élèves nous ne sommes pas là (élus ou pas) pour combattre les élèves lorsqu’ils s’en prennent à l’administration !

    Il est légitime qu’ ils veuillent agir sur leur environnement quotidien : borne, état délabré de l’internat (dont on ne parle pas beaucoup en CA il me semble !!), cantine... Tous ces problèmes les concernent en premier chef et nous serions bien mal inspirés, nous adultes militants, des les empêcher d’au moins essayer de mener leurs combats.

    Que dire encore de ces parents bien pensants qui voudraient interdir les blocus et les grèves sous prétexte que leur progéniture ne peux pas aller en cours ! Ne comprenent-ils donc pas que bientôt si on ne fait rien avec les élèves, il n’y aura plus assez de profs pour assurer les cours, que l’internat va devenir tellement insalubre qu’il fermera ses portes ! Il sera alors bien temps de pleurer et de manifester !

    C’est maintenant que ça se passe et AVEC NOS enfants ! Pour ma part je les crois et les soutiens. Je ne peux même pas imaginer que la FCPE « pactise » avec le proviseur (représentant de l’administtion) contre les élèves, c’est indigne et parfaitement contre productif dans le combat que mène la FCPE, ou alors il faut que je rende ma carte très rapidement !

    Une dernière chose : au triste sir « empêcheur de combattre en rond » : si ce présent site internet ne le convainc pas de la qualité et de la diversité des informations, des recherches et des combats que mènent ces jeunes, il peut toujours essayer du côté du Fig Mag, peut-être y trouvera-t-il plus de calme et d’ordre ?

    Courage les jeunes et n’abandonnez pas !

    Nelly

  • Le 16 mars 2009 à 19:05

    Waoh...quel ramassis de conneries !

    Je reprends ta mise en page

    1 / Je fais parti des élèves qui ont refusé de passer par la borne, et je peux t’assurer que l’administration nous empêchait de manger tant qu’on acceptait pas la biométrie, ils ont même convaincu les parents d’une élève de se désinscrire du self ( ça n’a peut-être pas été évoqué dans vos réunions de CA ?).
    Parce que la CNIL est intervenu en notre faveur et a fait pression sur le proviseur, à partir du printemps 2008 on a eu le droit de manger, l’intendance nous a expliqué que pour éviter que d’autres personnes refusent à leur tour la biométrie la carte serait très cher ou bien on passerait au self en dernier, c’est l’option B qui a été choisi .

    2/ Pendant l’année 2007-2008 la FCPE du lycée ne nous a pas du tout soutenu ( je le sais puisqu’on leur avait demandé de l’aide ), c’est juste cette année qu’il y a eu des réclamations au CA et d’ailleurs on voit ce que ça a donné...

    « (Le flou de) la formule »des militants« » c’est sans doute par rapport à un rassemblement-pick nique qui avait déjà été organisé l’année précédente contre la biométrie ainsi que par différentes diff et affichage toujours contre la biométrie qui avait eu lieu au lycée, je ne vois pas comment on pourrait désigné comme « des militants » les bureaucrates de la FCPE.

    3 /J’imagine que c’est le proviseur et sa clique qui t’ont expliqué que c’était Sud Lycéen qui essayait de foutre le bordel à Lumière, ils assimilent Sud Lycéen à certain-e-s élèves qu’ils considèrent comme meneur ( ils ont besoin de désigné des« meneurs » pour se rassurer ) de blocus ou autres, je ne vois pas sinon comment tu aurais pu en arrivé à cette affirmation puisque cette année Sud Lycéen ne tract plus à Lumière, mais c’est la coordination lycéenne lyonnaise et la CGA qui sont bien plus présentes.

    « Faut il rappeler que » la biométrie est installée dans les établissements scolaires en vue d’en banaliser l’usage dès le plus jeune âge, ça marche puisque la plupart « se fiche pas mal de la biométrie et de ses dérives potentielles » alors que dans d’autres établissements qui arrivent ( miracle ) à survivre avec des machines à cartes les élèves avec qui j’ai discuté ont du mal à croire qu’on puisse implanter ce genre d’engin de contrôle des masses dans un lycée. ça ne te paraît pas encore plus effrayant ?

    Je perds sûrement mon temps mais je te file deux trois liens ou tu pourras trouver des textes qui te ferons peut-être voir plus clair( si tu veux carrément les avoir sur papier on les vendras à prix libre demain )

    http://panoptique.boum.org/IMG/jpg/affichecampagne-3.jpg http://infokiosques.net/IMG/pdf/APPELbiometrie.pdf
    http://infokiosques.net/IMG/pdf/lettretotal-3.pdf

    Je ne reviendrais pas sur ta notion « des combats plus vitaux » qui est des plus tristes et écoeurantes .

    Pour finir je conclurais en te citant encore une dernière fois
    « il eut été correct de chercher à s’informer de façon moins superficielle »

  • Le 16 mars 2009 à 15:34

    Bonjour,
    J’interviens en tant que membre actif du conseil local des parents d’élèves (F.C.P.E.) A ce titre, je suis membre du conseil d’administration du lycée Lumière. Je souhaite corriger certaines informations erronées (involontaires, sans aucun doute ?...) contenues dans votre appel à manifester le 17 mars.
    1/ Il n’est pas exact de dire que « jusqu’au printemps 2008 » l’administration a « empêché » les élèves refusant d’adhérer à la biométrie de manger au self du lycée.
    Il aurait été plus correct de dire qu’une « solution » insatisfaisante et non conforme aux préconisations de la CNIL leur était proposée, à savoir de passer tous ensemble en fin de service. Bien que ne concernant qu’une dizaine d’élèves, il n’en demeure pas moins que cette mesure était « discriminatoire » et qu’il fallait la dénoncer. C’est ce qu’ont fait les parents d’élèves adhérant à la F.C.P.E.
    2/ Les compte rendus successifs du conseil d’administration qui a eu à traiter de cette question évoquent clairement les interventions de la F.C.P.E. réclammant une égalité de traitement pour les élèves refusant la biométrie. Il a été demandé à plusieurs reprise de leur proposer des badges simples (système en vigueur avant l’arrivée des bornes) et de les laisser passer au self à l’heure de leur choix. Le rédacteur de l’appel l’ignorait certainement (d’où le flou de sa formule « des militants » ?)mais il eut été correct de chercher à s’informer de façon moins superficielle.
    3/ Sur le principe de cet appel : j’observe que le lycée Lumière fait l’objet d’une attention toute particulière de la part de mouvements alternatifs au premier rang desquels Sud-lycéens. Là-dessus, on pourrait discuter... Faut-il rappeler que cet établissement compte plus de 900 élèves ? La grande majorité se fiche pas mal de la biométrie et de ses dérives potentielles. Mais comment pourrait-on le le reprocher alors qu’ils ont l’oreille rivée à leur téléphone portable, paient leurs menus achats ou tirent de l’argent avec leur carte bancaire, sont immatriculés à la Sécu ou filmés en permanence par les caméras de vidéosurveillance ? AUTANT DE MOYENS DE FICHAGE ET DE SUIVI PERSONNALISE AUTREMENT PLUS ANCIENS, PUISSANTS ET EFFICACES ? Alors vous me direz : « il n’y a pas de petit combat et l’agitation doit faire feu de tout bois » ? Sincèrement, je vous répondrai qu’en ce moment, on aurait quand même besoin de recentrer nos énergies sur des combats plus vitaux (cf. la réforme de l’Education Nationale pour ne citer QUE celle-ci !)
    Allez, sans mauvais esprit, pour des appels à l’action moins aproximatifs et naturellement des lendemains meilleurs.
    Un parent d’élève encore pas trop amorti.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info