En finir avec l’écologie policée et policière

550 visites

Le 16 septembre, le Tribunal de Grande Instance de Lyon relaxait deux militant-e-s d’ANVCOP21 poursuivi-e-s pour avoir décroché des portraits de Macron, “au bénéfice de l’état de nécessité pour motif légitime”. Les grosses orgas écolo seraient-elles en passe de sauver le climat ? L’organisation des marches du 20 et du 21 septembre laisse plutôt craindre, qu’à défaut de l’enrayer, elles ne souhaitent que perpétuer le spectacle de son effondrement.

Quelques semaines après le contre-sommet saboté du G7 à Biarritz, qui devait amorcer une rentrée placée sous le signe de la convergence entre luttes sociale et écologique, cette fin de semaine s’annonce décisive pour celles et ceux qui veulent se libérer d’un système qui est en passe de détruire la planète, quand il n’assigne pas à la misère et à la violence policière.

Vendredi 20 septembre aura lieu à Paris “la manifestation intergénérationnelle pour le climat” organisée par les jeunes en grève pour le climat, et le lendemain une “mobilisation historique” tentera de reprendre les Champs. Pour ces deux journées, les grosses orgas écolos se sont immiscées dans les préparatifs et tout laisse à penser qu’elles cherchent à continuer sur leur lancée du G7 : transformer toute lutte en mise en une scène médiatique de l’impuissance.1

Le 20 septembre : une jeunesse empêtrée dans l’infantilisation policière des orgas écolos

Pour le vendredi 20, des documents internes à la préparation de la manifestation font entrevoir leur conception fondamentalement policière de la contestation et leurs tentatives grossières pour récupérer la mobilisation. En effet, les associations “350.org” et “Avaaz”2 ont payé une agence travaillant dans l’événementiel pour aider les jeunes en grève pour le climat de “Youth for Climate” dans leurs préparatifs. Depuis les premières grèves de février, ces journées étaient en grande partie auto-organisées par les lycéen-ne-s et les étudiant-e-s mobilisé-e-s face au désastre climatique. Mais de peur que cette autogestion ne finisse par définitivement se retourner contre elles, 350.org et Avaaz font preuve d’infantilisation et tentent de contrôler ces jeunes qui essaient, contrairement à eux, de prendre au sérieux les enjeux de leur époque.

Dans ce document assez édifiant, une jeune agence d’événementiel, qui revendique fièrement sur son site d’avoir organisé “la Coupe du Monde Canoë Kayak” et les très catholiques “Journées Mondiales de la Jeunesse”, tente de repenser la sécurité de cette marche climat. À coups de petits schémas colorés et d’éléments de langage tout droit sortis de la Préfecture de Police, cette agence payée par “Avaaz” et “350.org” explique posément que le plus grand danger auquel s’exposent ceux et celles qui refusent qu’on leur laisse une planète invivable, c’est une infiltration de “black blocs” forcément “extérieurs”.

Cette note qui aurait pu être foncièrement drôle, tellement elle aligne les habituels poncifs de policiers en manque d’imagination, est en réalité assez terrifiante quand on découvre qu’elle explique comment livrer des manifestant-e-s aux mains de la police, et qu’elle dit que “l’hôpital sera à sécuriser par le SO avec une rangée de membres du SO le long des vitres portes murs pour éviter les dégradations”. Comme si des manifestant-e-s pouvaient en avoir après les hôpitaux ; comme si les personnel-le-s hospitalier-e-s n’étaient pas solidaires de la contestation, victimes elles aussi de la mise au pas destructrice fomentée par l’ordre libéral.

...

La suite à lire sur : https://renverse.co/En-finir-avec-l-ecologie-policee-et-policiere-2208

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Ecologie - nucléaire - alternatives » :

>La vélorution sera le 4e vendredi de chaque mois !

L’urgence climatique, la pression sur les ressources, l’atteinte à la santé de toutes et tous nous amène à constater que les politiques ne prennent pas les mesures appropriées pour réduire le nombre de véhicules motorisés dans nos villes mais aussi dans les régions rurales Afin de se coordonner avec les...

>Sébastien Briat assassiné par la société nucléaire, le 7 novembre 2004

Le 7 novembre 2004, Sébastien, 22 ans, est mort à Avricourt, en Lorraine, renversé par la locomotive d’un convoi de déchets nucléaires partant vers l’Allemagne. La mort de ce jeune plein d’ardeur ne doit pas passer pour lettre morte. L’appel de Sébastien à refuser l’industrie nucléaire et ses déchets...

› Tous les articles "Ecologie - nucléaire - alternatives"