Encore une histoire de violences policières dans le quartier des Terreaux, à Lyon

1063 visites

Le jeudi 15 juillet, cinq jeunes sortaient tranquillement vers 1 heure du matin d’un café qui fermait, rue Ste Catherine. En marche vers un autre établissement, trois individus patibulaires en polo noir, la boule à zéro leur sont tombés dessus à coups de matraques. Ils ont d’abord attrapé le garçon le plus corpulent. Cependant, celui-ci sortait d’une opération du dos quelques temps auparavant pour une hernie discale. Ils l’ont mis à terre et l’un d’eux, volontairement, a même mis le pied sur son dos. Ce qui l’a fait hurler à la mort alors qu’il était à terre. Un de ses copains a foncé pour voir ce qui se passait et a voulu le retirer de ces énergumènes. Il a reçu des coups comme son copain. Les deux autres garçons ont eu le même régime de tabassage. L’un d’eux a reçu tellement de coups aux articulations des jambes qu’il boitait encore une semaine plus tard. Un autre, un mois après, avait encore des marques énormes sur les cuisses.

Au départ il était impossible de savoir que c’étaient des policiers de la BAC. Ils les ont pris pour des skinheads. Ils n’avaient ni brassard, ni plaque, ni signes distinctifs de la police. Ils disaient « dégagez, dégagez ! » en donnant des coups de matraques dans la tête d’abord, puis dans les jambes.

Deux garçons du groupe ont été emmenés au commissariat en garde à vue. Ils n’ont été relâchés que le lendemain à midi. Ils sont convoqués au mois d’octobre en maison de justice. On leur reproche d’avoir fait tomber des barrières, alors qu’ils ne sont jamais passés à proximité de barrières. Ils sont inculpés d’outrages, rébellion et incitation à l’émeute tous les deux.

Encore des violences policières gratuites sur des jeunes... Et toujours le même schéma, non seulement ils sont blessés, mais en plus ils sont inculpés !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info