Expulser le FN des marchés, une action de salut public

3169 visites
1 complément

Dimanche dernier, le 16 mars 2014, nous avons décidé à quelques un-e-s de virer le Front National lors du marché hebdomadaire de la place Guichard. En effet cela faisait quelques semaines que ce parti d’extrême droite diffusait sa profession de foi raciste sans que personne ne s’en émeuve.

Fort du lissage idéologique de façade que proposent les acteurs du « Rassemblement Bleu Marine », le FN diffuse aujourd’hui dans la plus grande sérénité sa propagande haineuse [1].

Doit-on être choqués de cela ? Ou bien doit-on être choqués que certaines personnes considèrent que les frontistes n’ont rien à faire dans nos rues ?

Comme nous en avons désormais l’habitude, les médias s’en donnent à cœur joie et joue le jeu du FN en considérant que celui-ci est devenu un parti comme les autres dans l’échiquier politique [2].
NON le FN n’est pas un parti anodin, et ce bien que la politique de Manuel Valls au ministère de l’intérieur s’inspire largement de certaines thématiques frontistes et qu’il perpétue le racisme d’état.
Comme à chaque élection, le FN monopolise les médias à grand coup de connivence journalistique pour nous présenter un FN soi-disant épuré de ses militants les plus extrémistes.
Comme à chaque fois le vernis s’effrite sous les réalités locales de ce parti. À voir le très bon dossier des antifas rennais ou, plus court, cet article de la Horde.

Ainsi malgré la répression nous continuerons à rappeler que le FN est un parti raciste et qu’il est de notre devoir de l’empêcher de s’exprimer dans la rue.
Dimanche dernier, contrairement à ce qu’ils affirment, aucune violence n’a été commise sur ces militants.
Nous avons quand même pu noter la solidarité qui s’est installée entre les militants frontistes et des militants UMP, venus leur prêter main forte au commissariat Marius Berliet. Ceux-ci ont témoigné contre nous (il a bon dos le système UMPS !).

Les frontistes ont donc été évincés de la place Guichard sous nos slogans antiracistes et notre volonté de ne pas laisser ces militants xénophobes parader dans nos quartiers.
A noter que la place Guichard à Lyon est le lieu où se trouve la Bourse du travail, symbole du syndicalisme ouvrier lyonnais et où il parait aberrant que des militants nationalistes puissent tracter en toute quiétude quand on sait à quel point les idées d’extrême-droite vont à l’encontre des intérêts des travailleurs.

Quelques minutes après, la BAC s’en est pris à nous. S’en est suivi deux gardes à vue de 32h et deux autres de plus de 55h avec à la clé le placement sous contrôle judiciaire pour 2 d’entre nous, poursuivis pour « violence en réunion », sans ITT, et qui seront jugés le 24 avril prochain.
Nous avons en outre dû subir des confrontations théâtrales lors desquelles les militants FN n’ont pas hésité à mentir délibérément et inventer des violences imaginaires afin de mieux se poser en victimes.
Cela leur a permis de se faire un peu de pub, notamment à leur tête de liste dans le 3e arrondissement, Romain Vaudan, présent lors des faits.
Il y a de quoi nous étonner quand on sait que ce parti a été créé par de nombreux tortionnaires de la guerre d’Algérie, nazis et négationnistes
 [3].

Ni dans nos marchés ni dans nos rues, l’extrême droite n’a pas et n’aura jamais sa place dans nos vies.

Initiative antifasciste

P.-S.

Petit ad don sur l’histoire du front national et le rôle qu’il a eut dans la vie politique : http://www.youtube.com/watch?v=kw46Nt-U2nE

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

>12 septembre 1948 : tentative d’attentat aérien contre Franco

Le 12 septembre 1948, une tentative d’attentat aérien contre Franco est entreprise par un petit groupe d’exilés anarchistes à Paris. Les audacieux choisissent la voie des airs pour tenter de bombarder la tribune officielle d’une course de bateaux depuis un petit avion de tourisme qui décolle du pays...

>Des Conseils de Bavière à la montée du nazisme

Si l’insurrection spartakiste de Berlin est maintenant connue, les révolutions - car on peut employer le pluriel en raison de leur manque de coordination - qui agitèrent le reste de l’Allemagne le sont moins. Parmi elles, la République des conseils de Bavière, proclamée le 7 avril 1919, fut l’une des...

› Tous les articles "Extrêmes droites"