Fiche pratique n°9 : Mets de l’huile

1119 visites
1 complément

Solidarité active avec les raffineries en lutte.

Après le siphon (fiche pratique Outrage n°8), voici l’huile comme moyen d’économiser de la thune
sur les déplacements et à l’heure des blocages de dépôts et de raffineries, d’envisager la pénurie
de carburant avec tout l’enthousiasme nécessaire. On n’expliquera pas comment modifier son
moteur pour le faire tourner 100% à l’huile, parce que c’est trop technique, et parce que ça demande
de telles quantités d’huile qu’il faudrait passer tout son temps à en récupérer et à la filtrer...

JPEG - 599.2 ko

ET PUIS IL NE s’agit pas ici de prôner
des carburants bio permettant à ce
monde de continuer à tourner pour
nous broyer, le label Vert en plus. Le
business des HVB (Huile Végétale
Brute) nous est tout autant ennemi que
celui du pétrole. Le but est plutôt de se
libérer des marges de manœuvre, de
déplacement, en faisant reculer la contrainte
de l’argent : récupérer de l’huile,
apprendre à faire tourner son moteur
en partie avec, changer son filtre à gasoil,
c’est des astuces à notre portée.

Comment ça roule ?

Au départ, le moteur inventé par Monsieur
Diesel en 1892 fonctionnait à l’huile
végétale. C’est après qu’il a été modifié
pour rouler au pétrole. Donc tous les
moteurs Diesel (groupes électrogènes,
pompes, tracteurs, camions, etc.) peuvent
tourner avec plus ou moins d’huile.
L’huile se fige à basse température, donc
ça roule mieux l’été, il faut réduire la
proportion d’huile pendant l’hiver et
compléter avec le rouge que vous aurez
siphonné sur les chantiers de Bouygues
ou Eiffage (en faisant gaffe aux vigiles et
flics qui rôdent). Ensuite, l’huile est assez
corrosive, donc gare aux joints. Et puis
comme ça décrasse le moteur, tout un tas
de merde va s’accumuler dans le filtre à
gasoil (et avant, au niveau de la crépine,
sorte de tamis à la sortie du réservoir).
Il vaut mieux changer le filtre (et le préfiltre s’il y en a un) avant de mettre de
l’huile, et en avoir un autre prêt à l’emploi
(dans un prochain numéro, peut-être
une fiche « Change ton filtre »).

On distingue trois types d’injection : indirecte,
directe, directe électronique. Le
plus adapté pour rouler à l’huile, c’est
l’injection indirecte (utilisée sur tous les
anciens moteurs Diesel), car il y a un
préchauffage du carburant. En prenant
soin de la pompe à injection et en changeant
régulièrement les filtres, on peut
rouler avec 50% d’huile sans modifier
le moteur ! Pour soulager la pompe on
peut aussi installer une pompe électrique
de prégavage, ou fluidifier l’huile
avec diverses techniques de réchauffement
(résistances...).

JPEG - 66.7 ko
Schéma 1 : Filtrer grossièrement à l’aide d’un tissu

Injection directe : pas de préchauffage,
donc au démarrage le moteur est trop
froid pour tourner à l’huile. Dans ce cas,
on peut faire une bicarburation à l’arrache
 : on démarre avec uniquement du
gasoil dans le réservoir, puis quand le
moteur est bien chaud et qu’on est parti
pour rouler, on s’arrête et on rajoute de
l’huile dans le réservoir. Il faut connaître
la consommation de son véhicule, et
savoir quelle distance vous avez prévu
de parcourir (pour que toute l’huile
dans le réservoir soit brûlée, comme ça
on repasse à 100% de gasoil sur la fin
du trajet, pour redémarrer tranquille le
lendemain). Autre méthode de bicarburation,
pour les bricoleurs et bricoleuses :
installer un deuxième réservoir (bidon,
réservoir de moto...), là où il y a de la
place, (dans le coffre par exemple), et
équilibrer les débits avec un système de
vannes (manuelles ou électriques).

Injection directe nouvelle génération :
ces moteurs ont été conçus pour répondre
aux nouvelles normes de pollution.
L’injection est gavée d’un système électronique
qui supporte mal nos magouilles.
Ça peut tourner à l’huile, mais très bien
filtrée (entre 1 et 3 microns au lieu de
5 microns) et il est recommandé de ne
pas mélanger plus de 30% d’huile avec
le gasoil dans un véhicule qui n’a pas
été modifié.

JPEG - 31.4 ko
Schéma 2 : la filtration mécanique

On peut trouver des listes de véhicules
et les pourcentages d’huile qu’ils tolèrent
sur différents sites :
- http://www.oliomobile.org
- http://c6simple.free.fr/HUILOZ/modules.php?name=Les_Vehicules

Récupérer l’huile

Toutes les huiles ne sont pas bonnes à
prendre (l’huile de palme et la végétaline
sont à proscrire). Le mieux, c’est l’huile
de colza, mais c’est surtout l’huile de
tournesol qu’on utilisera : c’est la plus
facile à récupérer. Attention, il ne faut
pas que l’huile soit salée, et c’est difficile de savoir car pas très réjouissant à
goûter. Il faut donc bien se renseigner sur
l’huile récupérée. Tous les restos utilisent
de l’huile et, en général, ils sont assez
contents de se débarrasser de ce déchet
plutôt encombrant, même s’il arrive que
l’huile soit reprise par le fournisseur (parfois
revendue au business du recyclage,
ce que font les McDo par exemple).

– les kebabs : entre 5 et 10 litres par
semaine. Il faut en général y aller toutes
les semaines pour faire la récup parce
qu’ils n’ont pas souvent la place de stocker
de plus grandes quantités, l’huile est
donc jetée au fur et à mesure.

– les restos chinois : l’huile est de bonne
qualité et ils ont souvent plus de place
pour stocker donc c’est possible d’en
récupérer beaucoup d’un coup en y allant
une fois par mois.

– les forains : ils donnent volontiers leur
huile. Plans occasionnels, mais ça peut
dépanner quand on est sur la route.

Filtrer son huile

C’est chiant, ça pue, c’est sale, donc c’est
mieux de le faire à plusieurs. Faut bien
faire attention aux risques d’incendie car
l’huile, comme le gasoil ou la révolte, peuvent
prendre feu sans flamme ni étincelle
(plus facilement que l’essence par exemple
contrairement à ce qu’on croit souvent).
Donc il faut toujours bien nettoyer,
et avoir de quoi éteindre un départ de feu
(couverture, terre, sable, syndicats...). La
filtration doit se faire à froid, comme ça
les cires restent solides et ne passent pas
le filtre. Températures idéales : entre 5 et
14°C. Donc l’été, faire ça plutôt au petit
matin (« Bon appétit bien sûr ! »), ou dans
un endroit frais, type cave... Après, il y
a mille façons de faire, selon ce qu’on a
sous la main. On peut utiliser les filtres et
porte-filtres de piscine (les microns sont
indiqués) qu’on trouve en libre service
dans les magasins de bricolage, ou des
filtres à gasoil...

JPEG - 15.2 ko
Schéma 3 : la filtration physique 5 μm
  1. Laisser décanter l’huile récupérée
    quelques jours après le transport. Ça
    donne un dépôt au fond du bidon (plus
    ou moins important en fonction de
    la crasse de l’huile), qu’il vaut mieux
    filtrer apparemment, ou jeter, pour
    éviter de boucher le filtre dès le départ.
    De façon générale, comme pour le
    siphon, faut éviter les fonds de bidon
    dégueulasses...
  2. Filtrer grossièrement à l’aide d’un
    tissu. (Voir schéma 1).
  3. Filtrer à l’aide d’un filtre (tissu ou
    papier) dont on connaît la taille des
    mailles (5 microns max, 1 à 3 microns
    max pour les injections directes nouvelle
    génération).

Il y a alors deux possibilités : la filtration
mécanique et la filtration physique.

– la filtration mécanique. C’est une
pompe qui enverra l’huile dans le ou
les filtres. Pour ne pas encrasser le
filtre trop rapidement, on peut faire une
deuxième préfiltration avec un filtre 50
microns par exemple. Cette méthode est
rapide mais nécessite du matos (pompe
à hydrocarbures car les pompes à eau
vont se faire bouffer les joints). (Voir
schéma 2)

– la filtration physique. C’est la gravité
qui fait tout le travail. C’est d’autant plus
long que la surface du filtre est petite.(Schéma 3)

Bonne route !

Ah oui, évidemment, ça attire les keufs ce
genre de tambouilles. À l’odeur, ils sentent
qu’on roule pas sur l’or et peuvent demander
des explications. Mais en général ça
passe en la jouant biobo « vous savez, le
réchauffement climatique, tout ça... »

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 1er avril 2011 à 11:24, par Marc

    C’est la solution alternative la plus proche mais vu que l’exploitation du pétrole est encore rentable aucun motoriste n’osera s’aventurer sur ce terrain pour le moment. filtre de piscine

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info