Fin de l’hébergement d’urgence dans le Rhône : grève et manifestation le jeudi 28 novembre

2328 visites

A quelques jours de l’ouverture du plan froid, le Préfet du Rhône a annoncé des mesures jamais vues en France, destinées « à fluidifier » l’hébergement d’urgence : A Lyon, désormais, un enfant de plus d’1 an, une femme enceinte de 3 mois ou une personne âgée de 75 ans se verront refuser toute mise à l’abri. Contraires à la loi 1 , ces mesures s’accompagnent d’une réduction massive des places d’hébergement d’urgence, passant de 3500 à 1500 places.

  • Après de nombreuses interventions au micro, le rassemblement se termine

    JPEG - 257.4 ko
  • Fin du rassemblement.

     

  • « Travailleur sociaux pas collabos, des gens dans la rue, on en veut plus » : le cortège arrive à la préfecture

     

  • Près de 500 personnes sont présent.es à cette belle manifestation

    JPEG - 430.8 ko

Les professionnels de l’urgence sociale dénoncent des mesures inhumaines qui remettent en cause le droit inconditionnel et continu à l’hébergement. Rayés des radars de l’hébergement et des statistiques, ces femmes, ces enfants et ces hommes devraient permettre de « fluidifier » l’hébergement d’urgence dans le Rhône.

Le préfet est hors la loi dans le Rhône : Il met fin à la continuité et l’inconditionnalité de l’hébergement

Vous n’êtes pas enceinte ?
Vous n’aurez jamais d’hébergement

Vous n’avez pas d’enfant de moins d’un an ?
Vous n’aurez jamais d’hébergement

Vous n’avez pas une maladie extrêmement grave en phase terminale ?
Vous n’aurez jamais d’hébergement

Vous avez 1 an et un jour ?
On vous remet a la rue !!!!!!

Vous attendez une place d’hébergement depuis 3 ans ?
Patientez jusqu’a votre mort !!!!!!

Vous étiez salarié-e du social, vous devenez expulseu-se-r pour la préfecture

Et si c’était vous a la rue ????!!!!!

Toutes et tous en grève le 28 novembre 2019

Manifestation 14h 20 rue du lac Rassemblement 16h devant la Préfecture

Nous demandons : 
- l’annulation immédiate de la refonte du dispositif d’hébergement annoncée (respect des principes d’inconditionnalité et continuité de l’hébergement)
- un plan d’urgence pour faire face à la crise, associant les associations et travailleurs sociaux de terrain
- Un effort significatif en matière de production de logements accessibles et de création de places d’hébergement supplémentaires pour garantir un habitat digne et salubre à toutes et tous

Le collectif hébergement en danger

JPEG - 1.6 Mo
PDF - 92.4 ko

P.-S.

contact ; collectifhebergementendanger@gmail.com

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Collectif Hébergement en danger » :

>Collectif hebergement en danger : réunion publique le lundi 24 février

Le collectif Hébergement en danger appelle à la constitution d’un mouvement d’ensemble pour réclamer un toit pour toutes et tous. Depuis début décembre le collectif a été rejoint par d’autres collectifs, militant-e-s, bénévoles .... La prochaine réunion aura lieu le lundi 24 février à 19h salle A à la...

› Tous les articles "Collectif Hébergement en danger"

Derniers articles de la thématique « Logement / Squat » :

>[Jura] Tou.te.s au Feu Follet

Nous occupons le Feu Follet depuis le mercredi 7 octobre, à Lons le Saunier, dans le Jura. Vide depuis maintenant trois ans, le lieu regroupe deux immeubles d’habitation et un grand bâtiment collectif, ancien complexe sportif. Nous invitons nos camarades de Dijon, Lyon et Besançon, à venir nous...

› Tous les articles "Logement / Squat"