Grenoble : Chirac à Minatec le 1er juin

2861 visites

Alors que la venue de Chirac à Grenoble le 1er juin 2006, pour
l’inauguration de Minatec -megacentre de recherche en nanotechnologies- parait de plus en plus probable, des opposants aux nanotechnologies appellent à manifester ce jour-là.
Ci-dessous un extrait de leur texte d’appel, et leur contact.

Après le nucléaire et les OGM, si nous ne nous occupons pas des nanotechnologies,
elles s’occuperont de nous !

Sommes-nous résignés à la surveillance permanente, omniprésente et sournoise ? À être tracés dans nos achats, nos déplacements, nos activités, nos contacts, dans les moindres aspects de notre vie sociale et quotidienne ? Acceptons-nous une vie sous contrôle électronique via les puces communiquant par radio, les mini-capteurs, les systèmes biométriques, les caméras « intelligentes », les implants sous-cutanés, les poussières de surveillance, les objets espions ?

C’est à Grenoble le 1er juin 2006 que le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) et l’Institut national polytechnique de Grenoble (INPG) inaugurent Minatec, « premier pôle européen pour les nanotechnologies ».

JPEG - 62.3 ko
Nano et globules rouges
Nano et globules rouges

C’est de leurs laboratoires associés dans ce nouveau centre que sortent - et sortiront plus encore - les outils du contrôle technologique.

Sommes-nous prêts à avaler les Organismes Atomiquement Modifiés, les
nanoparticules toxiques, l’invasion de camelote électronique aliénante ? Après la vache folle, les OGM, l’amiante, les pesticides, la radioactivité ou AZF, nous savons à quels désastres nous ont conduits les récents sauts technologiques et les changements politiques qui les ont accompagnés. Le développement de l’industrie technologique va de pair avec le renforcement de la misère sociale et la dégradation de la santé (cancers, allergies, stérilité).

Les nanotechnologies développées à Minatec manipulent la matière (le vivant et l’inerte) à l’échelle de l’atome. Comme dans un jeu de construction, elles créent de nouveaux matériaux et de nouvelles molécules. À cette échelle, elles réunissent physique nucléaire, biologie moléculaire, chimie et informatique, pour préparer nos fléaux futurs. Elles sont la nouvelle guerre éclair que la techno-industrie mène au vivant.

Les nanotechnologies nous sont imposées comme le furent le nucléaire et les OGM. Même despotisme, mêmes maux engendrés, même crainte de leurs promoteurs à l’égard de nos refus et légitime défiance.

Alors, pourquoi nos décideurs applaudissent-ils à l’inauguration de Minatec ? C’est qu’en 2006, fabriquer et vendre des machines-à-aliéner (téléphonie, portails d’ambiance, domotique), des machines-à-contrôler, et des machines-à-tuer (armes « intelligentes », robots de combat, etc) cela rapporte et crée de l’emploi.

S’il nous reste quelque dignité, quelque conscience politique et historique, le moindre instinct de révolte, refusons Minatec et les nanotechnologies. Au nom du coeur et de la raison, refusons la fuite en avant technologique et la destruction écologique ; la course aux profits et à l’emploi ; le nanomonde totalitaire.

Fermez Minatec !
Videz les laboratoires !

Le 1er juin 2006, toutes et tous à Grenoble contre l’inauguration de Minatec !

- Opposition Grenobloise aux Nécrotechnologies
- contact : ogn@poivron.org

P.-S.

Voir aussi sur Rebellyon ici et .

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Écologie / Anti-productivisme » :

>Sébastien Briat assassiné par la société nucléaire, le 7 novembre 2004

Le 7 novembre 2004, Sébastien, 22 ans, est mort à Avricourt, en Lorraine, renversé par la locomotive d’un convoi de déchets nucléaires partant vers l’Allemagne. La mort de ce jeune plein d’ardeur ne doit pas passer pour lettre morte. L’appel de Sébastien à refuser l’industrie nucléaire et ses déchets...

>Dérive en Smart-city ou Visite de la ville-machine

Dans le cadre de la sortie de notre brochure de dé-codage de la smart-city lyonnaise, nous proposons un rendez-vous au départ de Perrache pour visiter le quartier emblématique de la ville-machine qu’est la Confluence afin d’y déceler, à partir des dispositifs et appareils que nous y rencontrerons, les...

› Tous les articles "Écologie / Anti-productivisme"