Ici pourraient vivre des gens : tague les logements vides

1168 visites
2 compléments

2000 ou 3000 personnes à la rue à Lyon en ce moment. Environ 30 000 logements vacants à Lyon. Un problème quelque part ?
Proposition de pochoir pour rendre visibles les logements vacants.

JPEG - 5.5 Mo

Comme le montre le cas des trente personnes, parmi lesquelles des enfants et des femmes enceintes, expulsées des logements qu’elles occupaient rue Chomel, à Villeurbanne, logements désormais vides, l’agglomération lyonnaise est pleine de logements sans habitants et pleine d’habitants sans logements.

Pour rappel, la Ligue des Droits de l’Homme, en 2014, à Lyon, estimait que 2000 personnes dormaient chaque nuit dans la rue. Toujours en 2014, dans le département du Rhône, la Fondation Abbé Pierre (source : Bondy Blog Lyon) a dénombré 4 264 décisions d’expulsions pour impayés de loyers. On doute que la situation se soit améliorée depuis.
De l’autre côté, on comptait, en 2007, 22 140 logements vacants à Lyon (source : Rebellyon), appuyés sur une augmentation de 400% en 40 ans. On doute que la situation se soit améliorée depuis.

Des dizaines de milliers de logements sont donc vides, tandis que des milliers de personnes se retrouvent à la rue. En attendant une action plus efficace et faute de mieux, nous vous proposons au moins de rendre visibles ces logements vacants. Voici un pochoir, inspiré de tags vus en Amérique latine. Seul, il ne sert pas à grand-chose, mais le voir répété d’immeuble en immeuble est frappant et rappelle à la mémoire du bon citoyen l’ampleur de la spéculation immobilière et l’existence de solutions au mal-logement.

JPEG - 5.8 Mo

P.-S.

A dessiner seulement quand on a la certitude que le bâtiment est vide. Vous connaissez vos rues et vos quartiers !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 5 octobre 2016 à 12:33, par Gonzo

    Euh...

    Un pochoir dans la main, quelques gouttes de peinture sur un gant Mappa vite-fait bien-fait balancé dans une poubelle, le militant range son pochoir dans son sac et rentre chez lui. Dans sa tête il se réjouis, fière de son action ! En rentrant chez lui, en allumant son ordinateur pour lire les nouvelles tout en se préparant un bon p’tit plat, au chaud en écoutant radio Canut...

    Le lendemain dans la nuit, un petit groupe de personnes, sac de couchage dans un bras, pied d’biche dans l’autre décide d’aller investir un lieu repéré il y’a quelques semaines déjà...

    Arrivés sur place, la porte est remplacé par un mur... des tags tapissent la maison : « ici pourraient vivre des gens ».

    Le p’tit groupe reporte l’aménagement à une autre nuit. Il va falloir recommencer à repérer, chercher, croiser les doigts de trouver la perle... le bâtiment vide parfait ! Pendant qu’à la Croix Rousse, bien au chaud, un militant avec quelques gouttes de peinture sur ses doigts et un pochoir dans son sac, mange des sushis devant Canal +....

  • Le 5 octobre 2016 à 12:00, par Arlesienne

    Très très bonne initiative ! Comme ça les propriétaires seront au courant du fait que leur bâtiment est ciblé et ils pourraient renforcer la « sécurisation » et la surveillance de leurs biens. Non mais sérieux... la seule manière pour aider les gens à la rue c’est le pied de biche !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

>Le Squat « L’amphi Z » est expulsé : près de 150 personnes à la rue !

Ce matin à 11h30 les flics ont débarqué au moment où le moins de gens étaient encore présents. Avec « seulement » 15 fourgons, ils ont forcé la porte et ont profité de l’effet de surprise pour évacuer facilement les quelques habitants encore présents... C’est donc désormais près de 150 personnes qui sont à...

› Tous les articles "Logement - Squat"