« L’idéologie du développement personnel tue les solidarités », Aude Vidal sur Radio Canut

3081 visites

En janvier 2018, le Canut infos du vendredi recevait Aude Vidal lors de la parution de son livre Égologie. Écologie, individualisme et course au bonheur. Une émission à réécouter.

L’interview écoutable ici discute des rapports de pouvoir et des rapports au capitalisme et au néolibéralisme dans les milieux écologistes, ainsi que de leurs représentations du monde. Extraits :

Le livre traite, d’un côté, du bien être, qui est très présent dans l’écologie. Dès que l’on rendre dans un magasin bio, on en voit l’importance. C’est aussi le cas dans l’imaginaire des écologistes. Cette question du bien-être est alors liée à celle du développement personnel, laquelle s’accompagne d’un certain individualisme et d’un prisme libéral. D’un autre côté, le livre traite de la lutte des classes dans l’écologie.

Très vite, on se rend compte que la non prise en compte de ces aspects n’est pas liée à la faible qualité ou vertu des personnes que l’on rencontre dans le milieu écolo, mais qu’elle est d’ordre structurel. Par exemple, la dimension du bonheur ou du plaisir à militer est un moteur important de l’action des écologistes. C’est même censé faire venir beaucoup de monde. Mais on est tributaires de l’organisation sociale, comme le fait d’avoir des boulots à la con qui prennent le pas sur le collectif. Le fait de prendre du plaisir devient alors souvent un réflexe hédoniste très individualiste.

Le développement personnel amène finalement à distinguer une artistocraite de gens qui auraient travaillé sur eux-mêmes et les pauvres gens qui sont restés en arrière, qui n’ont pas saisi le truc. Ces gens méritent alors le mal qui leur arrive, parce qu’ils sont pauvres, parce qu’ils sont pris dans des situations de violence, de genre, de violences sexuelles, de guerre, etc. Cette artistocratie est composée de gens qui ont travaillé sur eux-mêmes, qui ont de belles valeurs humaines et qui sont alors d’autant plus jugeant et d’autant moins généreux avec les autres. Le résultat n’est pas très beau à voir. C’est un truc qui tue les solidarités, qui les désamorce. Si on peut créer le changement à partir de soi-même, à quoi bon créer des liens avec les autres et créer des collectifs pour essayer d’améliorer les choses ?

Interview d’Aude Vidal au Canut infos
Diffusion initiale le vendredi 19 janvier 2018 sur Radio Canut, 102.2 FM.
Discussion autour de l’ouvrage « Égologie. Écologie, individualisme et course au bonheur »

Références du livre d’Aude Vidal : Égologie. Écologie, individualisme et course au bonheur, Le Monde à l’Envers, 120 p., 4€

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Radio Canut » :

› Tous les articles "Radio Canut"

Derniers articles de la thématique « Ecologie - nucléaire - alternatives » :

>C’est la catastrophe !

Le catastrophisme est une idéologie basée sur le fait qu’un terrible futur nous est promis si nous n’adaptons pas notre mode de vie actuel. Ce texte se propose d’en faire une critique.

>Sombre anniversaire nucléaire à Hiroshima et Nagasaki

Les 6 août et 9 août 1945, les villes japonaises d’Hiroshima (340 000 habitants) et de Nagasaki (195 000 habitants) subissent le feu nucléaire de la part des Etats-Unis. Ces deux bombardements feront entre 155 000 à 250 000 morts, précipiteront la fin de la seconde guerre mondiale dans le pacifique et...

>Ils ont 20 ans pour sauver le capitalisme

A l’heure où les alternatives agricoles et alimentaires gagnent en crédibilité devant les dégâts du modèle agro-industriel, faut-il « changer d’échelle » en s’alliant avec l’agro-industrie et la grande distribution pour réussir la « révolution agricole » ? Décryptage de l’aporie de cette conception de la...

› Tous les articles "Ecologie - nucléaire - alternatives"