L’inclusion de tou-te-*-s : une nécessité à considérer sérieusement !

3594 visites

Le Pink Block s’organise dans une convergence des luttes féministes et queers. Nous sommes plus déter-e-*-s que jamais. Nous sommes nombreux-se-*-s. Assez nombreux-se-*-s pour crier haut et fort qu’on en a marre et se faire entendre.

Bonjour à tou-te-*-s,

Si nous nous exprimons publiquement aujourd’hui, c’est pour affirmer et renforcer notre volonté ainsi que notre légitimité en tant que LGBTIA+, Queers et féministes. Nous avons tou-te-*-s remarqué une certaine négligence (parfois non-voulue, nous en sommes conscient-e-*-s) de nos luttes.

Le Pink Block s’organise dans une convergence des luttes féministes et queers. Nous sommes plus déter-e-*-s que jamais. Nous sommes nombreux-se-*-s. Assez nombreux-se-*-s pour crier haut et fort qu’on en a marre et se faire entendre.

La plupart d’entre vous sait déjà que la société est très loin de nous faciliter la vie. Nous en avons déjà parlé dans notre dernier communiqué relatant les agression transphobes du nouvel an. Cependant, même au sein du milieu militant, les Queers et les féministes ne sont pas assez respecté-e-*-s et sont surtout considéré-e-*-s comme des sous-luttes dans le milieu militant en général. Certes, on nous mentionne dans les tracts, mais ce que nous attendons de tou-te-*-s les militant-e-*-s, c’est un soutien réel.

Ce soutien passe notamment par le respect et l’inclusion de tou-te-*-s. Nous trouvons par exemple scandaleux qu’on refuse au Pink Block de féminiser les slogans en manifestations. Un toit, une école des papiers POUR TOUS n’est pas un toit, une école, des papiers pour tou-te-*-s. Les réfugié-e-*-s ne sont pas que des hommes. Des femmes, des personnes trans et non-binaires sont également présent-e-*-s ! Iels connaissent d’ailleurs des formes d’oppressions la plupart du temps inconnues de tou-te-*-s. Il en est de même pour les slogans anticapitalistes, les slogans antifascistes, les slogans antiflics…

Quelques exemples de transformation :
-  Et des papiers pour toutes et tous, et des logements pour toutes et tous !
-  Dans la chambre y’a des député-e-*-s, qui se touchent toute la journée…

Certain-e-*-s diront que cela revient à s’encombrer. Nous leur répondrons qu’il s’agit d’un travail nécessaire. C’est avec les mots qu’on structure notre réflexion, et tant que le masculin sera vu comme la forme neutre par défaut, les meufs et les queers relèveront de l’impensé. On ne veut plus passer à la trappe. Nous ne pouvons pas marcher ensemble si nous ne luttons pas ensemble. Nous demandons à nos camarades de rendre inclusifs tous leurs communiqués, leurs tracts, leurs articles, leurs banderoles, leurs postes sur les réseaux sociaux pour celleux qui ne le font pas déjà.

Par ailleurs, nous le rappelons car le message n’a pas l’air d’être passé : nous exigeons des espaces en non-mixité queers et meufs à toutes les soirées quelles qu’elles soient. Dans le cas contraire, le Pink Block boycottera cette soirée car le risque d’agressions est beaucoup trop élevé pour que nous le prenions. Si dans une soirée un espace non-mixte nous est promis mais que celui-ci est au final inexistant, nous l’imposerons. Cela s’est malheureusement déjà produit deux fois.

Nous n’avons plus le temps de nous faire oublier. Aujourd’hui, nous sommes en avant, plus déter-e-*-s et véner-e-*-s que jamais. En danger tous les jours, nous en avons marre de devoir l’expliquer à tout le monde. L’adaptation des textes et l’aménagement des soirées n’est pas une demande, c’est aujourd’hui un devoir de chacun-e-*.

Nous sommes des militant-e-*-s, qui, comme vous, luttons contre le fascisme et le capitalisme. Mais notre combat concerne aussi la sécurité des personnes LGBTQIA+ et des meufs exposé-e-*-s à des risques d’oppression, d’agression, de viol, ou de mort.

Nous ne tolèrerons plus les oppressions, qu’elles soient internes ou externes au milieu militant. Si le Pink Block considère qu’un propos tenu par quelqu’un-e est oppressant, que personne ne vienne nous dire qu’on en fait trop.

Nous espérons nous faire entendre, afin que nous puissions enfin avancer tou-te-*-s ensemble vers une réelle convergence des luttes au-delà du papier. Ceci n’est pas une attaque mais une explication pour celleux qui n’ont pas forcément conscience de leurs actes ou de leurs propos. Nous avons besoin d’une vraie solidarité pour ne pas invisibiliser nos luttes.

Nous sommes les Queers. Nous sommes fièr-e-s, déter et véner. Nous ne tolérons aucune oppression. Nos paillettes sont la lacrymo que l’on envoie sur les flics, l’Etat, les machos et les fachos.

Le Pink Block

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Rapports sociaux de genre » :

> Tous les articles "Rapports sociaux de genre"
}