L’université solidaire

1298 visites

L’université solidaire n’a rien à voir avec les académismes d’une université. Le nom fait référence à ce qui s’appelle ici ou là « université populaire », sauf que le « populaire » ou le « peuple », on ne sait pas -ou plus- très bien ce que c’est, alors on préfère dire solidaire.

Pourquoi solidaire ? Peut-être parce qu’elle fait se rencontrer des personnes diverses : passant-e-s, militant-e-s, chercheur-euse-s, à l’occasion de ses rendez-vous mensuels, le dernier vendredi de chaque mois (sauf exception en mai : fais ce qu’il te plaît !).

Peut-être aussi parce que l’enjeu ça n’est pas de construire un savoir théorique sur une réalité, un problème social ou autre, mais d’essayer d’éprouver que l’expertise est une compétence qui peut être partagée et que les chercheur-euse-s n’en ont pas le monopole. C’est ainsi que les séances ont vu se succéder des sociologues rendant compte de leur travail sur le droit d’asile et Forum Réfugié, des salariés de l’association Ruptures, une avocate sur la question du squatt, un salarié de l’Alpil, des personnes ayant occupé les arbres du Parc Mistral à Grenoble cet hiver, etc.

JPEG - 6.4 ko

Un fil - ténu - permet de circuler entre ces sujets hétéroclites, celui des « pratiques alternatives ». Ce sujet ne va pas sans poser de problèmes : « la pratique alternative » n’existe pas à l’état pur, mais toujours hybridée. Certains diraient peut-être trahie ou pervertie, mais c’est sans doute manquer ce que ces pratiques peuvent avoir de singulier.

À suivre...
- Vendredi 30 avril 2004 : Danièle Authier parlera de FRISSE, femmes réduction des risques et sexualité
- Mercredi 26 mai 2004 : de la chanson réaliste aux musiques alternatives
- Vendredi 25 juin 2004 : intervention sur les pratiques militantes actuelles avec un sociologue (à confirmer)
- + + sortie prochaine annoncée d’un Bulletin de l’Université Solidaire - (mi avril)

Histoire en bref :
L’université solidaire existe depuis trois ans. Elle a déjà eu l’occasion de traiter deux questions :

- le travail
- quelle philosophie politique pour quelle solidarité ?

Entrée libre
- Lieu : la Condition des Soies, 7 rue Saint Polycarpe Lyon 1e.
- Horaires : 19 heures - 21 heures (et au-delà au bar « La fourmi rouge », place Colbert)
- Mail : universite.solidaire at laposte.net

L’équipe de l’université solidaire

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

>Restaurant de la Caisse de solidarité mardi 13 octobre

Cette année la formule du Bistrot de la Caisse sera légèrement modifiée, en réduisant la fréquence des événements, mais aussi en naviguant entre différents lieux. Pour le premier, nous vous donnons rendez-vous à l’Amicale (31 rue sébastien Gryphe), mardi 13 octobre, avec un repas sous le thème « mange du...

>3 Rencontres-débats autour du livre « Espoirs déçus »

Rencontre débat autour du livre Espoirs déçus sur l’engagement libertaire de Bernard Pensiot lors de la « transition démocratique espagnole » le vendredi 25 septembre à 19h à la Plume Noire, le samedi 26 à 17h à l’Abergement de Varey (01) et le dimanche 27 à 16h30 au Salon du livre libertaire de Cluny...

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"