La peste ou le choléra ?

1544 visites

Ces élections régionales ont fait bon nombre d’heureux-euses. Les citoyens ont enfin pris leurs responsabilités et ont sanctionné la politique antisociale du gouvernement dans les urnes (!). Chouette. En plus, l’abstention a baissé. Re-chouette. En écoutant les journalistes du Monde Diplo à l’émission de Daniel Mermet (France inter) au lendemain du 2e tour, les électeurs-trices auraient, soit disant, découvert que le vote constituait un véritable moyen d’action sur la vie politique et que voter pouvait vraiment « changer les choses ». Diraient-ils toujours cela maintenant que le « nouveau » gouvernement a été nommé ? Qu’est-ce que le vote a changé ? Ah oui, au lieu d’avoir Sarkozy à l’Intérieur il est au budget. Si je peux me permettre ça fera toujours une politique pro-sécuritaire qui, en plus, fricotte avec les grosses entreprises.

JPEG - 21.3 ko

Ah, j’oubliais, ces élections ont, quand même, été un vrai bouleversement, un séisme même : le PS et ses acolytes a gagné 20 des 22 régions ! Je vois déjà d’ici le budget de la culture triplé, quadruplé, des bibliothèques qui poussent comme des champignons et des commissariats réquisitionnés pour abriter des sans-papiers et des demandeurs et demandeuses d’asile... Bon, on va se calmer. Le coup des super-héros (en l’occurrence les socialistes) qui sont une vraie alternative à la politique antisociale de la droite on nous l’a déjà fait... comme la vie lyonnaise y est plus agréable depuis que Collomb est maire de cette contrée. A Lyon, le socialisme a été, sinon l’instigateur, au moins la continuité d’une politique pour le moins anti-pauvres, anti-prostituées, pro-répressive et j’en passe. Un bref rappel d’un historique non exhaustif :

- chapitre 1 : ferme ta gueule. Tout commença à la rentrée 2001 quand la municipalité adopta une loi pour la propreté et surtout contre l’affichage libre sur les murs de la Croix-Rousse et du 7e. Conséquences : manif, répression, arrestations, procès.
- chapitre 2 : pas de pauvres dans la rue. Le budget de l’extension de la vidéosurveillance a été multiplié par trois. Les principaux quartiers visés sont les quartiers populaires comme le 7e ou la Croix Rousse.
- chapitre 3 : des quartiers sécurisés pour les riches. La réhabilitation de nombreux quartiers comme la Croix-Rousse, Gerland ou Perrache (Projet du Confluent) permet d’en expulser les pauvres en augmentant les loyers. L’arrêté anti-prostitution qui date de l’année passée en est le révélateur. Les prostitué-e-s ont été expulsé-e-s de la presqu’île parce que ça faisait sale en ville. Ainsi, les prostitué-e-s connaissent une multiplication des agressions car elles-ils exercent en périphérie dans des endroits glauques.
- chapitre 4 : soit pauvre et démerde-toi. La municipalité a coupé les subventions de plusieurs assocs qui font de l’aide aux publics précaires : Cabiria (aide aux prostitué-e-s), Escale Cavenne (aide aux plus pauvres),...

Parce que le socialisme récupère les belles idées sécuritaires de la droite, qu’elle même a piquer au FN, et tout cela par pure démagogie : abstenons-nous.

Refusons ce système qui s’enlise et nous enlise dans la politique du « moins pire ». Abstenons-nous, oui, mais surtout construisons une réponse collective dans la rue ; parce que le bulletin de vote qui permet de se réapproprier le champ politique a toujours été le pavé.

kartochka

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Spectacle politique » :

>Attentat de Conflans : refuser l’union nationale

Un nouvel épisode de l’union nationale est en train de voir le jour, sur le dos d’un hommage au professeur cruellement assassiné ce vendredi. Les conséquences politiques de cet événement n’auront pas tardé à se manifester (et ne sont sans doute pas près de cesser), redoublant l’effroi légitime face à...

› Tous les articles "Spectacle politique"