Soirée de commémoration de l’esclavage le 22 mai

1068 visites

1963. Aux Antilles, la misère sévit et les mouvements sociaux secouent la région en crise économique aiguë. La France a un besoin urgent de main d’œuvre non qualifiée. Elle organise depuis les Antilles une migration de masse vers l’hexagone. C’est l’époque du Bumidom.

27 avril 1848 : Abolition de l’esclavage dans les colonies et possessions françaises

30 janvier 2006 Jacques Chirac annonce que la journée des « Mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions » sera désormais commémorée chaque 10 mai.

Alors pourquoi le 22 mai ?

Le 22 mai 1848, quelques 60 000 esclaves de la Martinique se sont défaits de leurs chaînes, et de la servitude. En souvenir de ce jour, le 22 mai, est devenu à la Martinique le jour de la commémoration de l’abolition de l’esclavage.

Au programme :

18h00 : Accueil

18h30 : ouverture de la soirée par Monique Vatonne (ex secrétaire du collectif DOM TOM national de la fédération CGT Santé et action sociale)

19h : Film : « L’avenir est ailleurs »

20h30 : débat

21h30 : collation

22h30 : fin de la soirée

LE FILM : « L’avenir est ailleurs (1h20 mn) »

1963. Aux Antilles, la misère sévit et les mouvements sociaux secouent la région en crise économique aiguë. La France a un besoin urgent de main d’œuvre non qualifiée. Elle organise depuis les Antilles une migration de masse vers l’hexagone. C’est l’époque du Bumidom.
Il fournira pendant 20 ans postiers, douaniers, agents de la RATP, femmes de ménage, etc...
Ce film témoigne de ces voyages, souvent sans retour ; ils ont été qualifiés par certains de déportation ou de traite migratoire.
Réalisé par Antoine Léonard-Maestrati, sur un scénario du journaliste guadeloupéen Michel Reinette, ce docu-fiction fait à la fois œuvre d’histoire et témoignage sociologique.
Il comprend notamment des interviews d’Aimé Césaire, de Pierre Aliker, et de Lilian Thuram, ainsi que des images d’archives.

NOUS VOUS ATTENDONS NOMBREUX le 22 mai 2014 à partir de 18h

Inscription souhaitée, PAF libre le jour de la soirée.

Nous sommes tous concernés :

le combat de chacun est le combat de tous

Syndicat CGT – Centre Hospitalier Spécialisé Le Vinatier

95 Boulevard Pinel 69500 Bron

Tél : 04-37-91-53-19

Fax : 04-37-91-53-75

E-mail : lutterensemble.cgtvinatier@laposte.net

Blog : cgt-vinatier.over-blog.com

Documents associés à l'article :

jeudi 22 mai 2014

Soirée de commémoration de l’esclavage le 22 mai

18h00 - 22h30
Local CGT Vinatier

95 boulevard Pinel 69500 BRON

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Mémoire » :

>L’organisation des libertaires à Lyon au milieu des années 1980

[Article initialement publié en mai 2014] En mai-juin 1985, la revue IRL (Informations et réflexions libertaires) consacrait un numéro aux « libertaires entre Saône et Rhône », détaillant les groupes, les lieux, les dynamiques des mouvements anarchistes lyonnais. Un texte, intitulé «...

› Tous les articles "Mémoire"