Prison Bellecour de 2010 : la Chambre d’instruction de la Cour d’appel de Lyon demande la mise en examen du préfet

990 visites

La Chambre d’instruction de la Cour d’appel de Lyon reconnait qu’il y a des indices graves, ou concordants, et elle renvoie le dossier devant les juges d’instruction en leur demandant la mise en examen des deux responsables de la police, l’ancien directeur départemental de la sécurité publique Albert Doutre et l’ex-préfet du Rhône Jacques Gerault pour "atteinte arbitraire à la liberté individuelle", "privation de liberté illégale " et "entrave concertée à la liberté d’expression et de manifestation" lors de la nasse géante place Bellecour le 21 octobre 2010.

Communiqué de presse du collectif 21oct2010 en date du 30 octobre 2018

Le jeudi 25 octobre 2018 la Chambre d’instruction de la Cour d’appel de Lyon fait droit aux arguments du collectif 21oct2010.
Elle reconnait qu’il y a des indices graves ou concordants et elle renvoie le dossier devant les juges d’instruction en leur demandant la mise en examen des deux responsables de la police, l’ancien directeur départemental de la sécurité publique Albert Doutre et l’ex-préfet du Rhône Jacques Gerault pour "atteinte arbitraire à la liberté individuelle", "privation de liberté illégale " et "entrave concertée à la liberté d’expression et de manifestation".
Ce n’est pas banal que des hauts fonctionnaires soient amenés à s’expliquer devant la justice sur l’utilisation d’une technique de police bloquant, au final, sans compter les exfiltrations faites au cours de l’après-midi, 700 jeunes, pendant 7h sans explication ; aussi le collectif du 21oct2010 se félicite de cette décision.

Le collectif 21oct2010 considère que ce qui s’est passé, la garde à vue sur la place Bellecour, encerclée de tout coté par les forces de police, sans possibilité de sortir, technique policière connue sous le nom de ’kettling’ ou ’nasse’, de 700 jeunes et même très jeunes, chiffre confirmé par les documents de la commission rogatoire, est un abus inadmissible.

Le collectif 21oct2010 avec 16 plaignants et plaignantes en individuel et 19 organisations, s’est constitué partie civile en juillet 2011, avec pour défenseur Maître Bertrand Sayn.
Cette nasse a été un rouleau compresseur contre la participation de collégiens, lycéens, étudiants, arrivant des banlieues, luttant contre les discriminations tant sociales que raciales, voulant s’engager dans les actions de défenses des retraites en 2010. Un tel arsenal policier n’a pu se faire qu’avec la volonté politique de ne voir dans cette jeunesse que des casseurs, ce que nous contestons.

Le collectif 21oct2010 s’est mobilisé pour défendre la liberté et le droit de manifester, de circuler, et depuis 8 ans a maintenu sa vigilance . Nous sommes fiers de l’unité que nous avons su construire entre des plaignants et plaignantes en individuel ainsi que des organisations différentes, tant politiques, syndicales qu’associatives. Unité aussi bien dans l’action en justice que dans l’organisation d’initiatives faites au cours de ces 8 années : travail de dossier, de soutien aux victimes, l’organisation de conférences et de manifestations, de vigilance pour que justice soit faite contre cette immense garde à vue à ciel ouvert et contre les discriminations au faciès sur les exfiltrations.
Aujourd’hui nous espérons que ces mises en examen permettra l’organisation d’un procès en correctionnel, pour que cette technique de police soit jugée illégale.

(Syndicats (FSU, SAF, UD – CGT69, Solidaires69, UNEF, UNL), associations (ATTAC, FCPE, LDH, MRAP 69, Planning Familial 69, SOS Racisme Rhône), organisations politiques (les Alternatifs, COVRA, Gauche alter Lyon, Gauche Unitaire, NPA69, PCF69, PG69).

- Pour tout contact avec le collectif : collectif21octobre@gmail.com,

collectif 21 octobre

Pour se remettre en situation, n’hésitez pas à relire les témoignages sur la "prison" Bellecour récoltés juste après les faits :

Témoignages sur la "prison" Bellecour

Compilation des témoignages sur la "prison" à ciel ouvert que fut la place Bellecour jeudi 21 octobre pour près de 500 personnes.

16 septembre 2012

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Journées Nationales Prison 2018, du 19 au 25 novembre

Les Journées Nationales Prison (JNP) organisées par la FARAPEJ (Fédération des Associations Réflexion-Action, Prison Et Justice) se tiendront à Lyon du 19 au 25 novembre prochain. Le Groupe Local Concertation Prison du Rhône organise 4...

>Retour sur le procès des 3+4 de Briançon

Jeudi 8 novembre, 7 personnes étaient jugées pour leur délit de solidarité à la frontière Franco-Italienne. Le procureur requiert 12 mois de prison dont quatre fermes contre deux des accusés et 6 mois de prison avec sursis pour les cinq autres. Le délibéré se fera le 13...

> Tous les articles "Répression - prisons"
}